https://www.terraeco.net/Lonesome-cowboy,41547.html
Lonesome cowboy
jeudi, 26 janvier 2012 / Anne de Malleray

L’hiver dernier, de John Shank en salles le 29 février.

Sur un haut plateau de l’Aveyron, Johann reprend la ferme familiale après la mort de ses parents. Le jeune agriculteur perpétue les méthodes d’élevage transmises par son père, qu’il refuse de remettre en cause quand une chance d’intensifier la production se présente. Contre la volonté des autres membres de la coopérative à laquelle il appartient, et contre toute rationalité économique, Johann résiste au changement quand tout le monde se résigne.

Sorte d’antihéros peu à peu isolé par l’incompréhension, il continue coûte que coûte. Il grimpe à cheval les sentiers caillouteux, il veille sur ses vaches, hume leurs sabots, répare les clôtures, dort à la belle étoile auprès du troupeau. Le jeune homme taiseux se révèle à travers ces gestes quotidiens, accomplis comme un rituel tandis que tout s’écroule.

L’Hiver dernier raconte le dernier hiver. Acculé par les dettes, Johann sait qu’il ne pourra pas sauver la ferme. Les films sur l’effacement progressif du monde paysan se concentrent ordinairement sur les figures d’anciens plus que sur celles de jeunes révoltés. Celui-ci a été réalisé par un jeune Américain élevé entre la Belgique et les plaines du Midwest. L’Hiver dernier emprunte certains motifs au western. Johann, figure solitaire et insoumise, défend un monde croulant, qui se dérobe sous ses pieds mais dont sa survie dépend. Plus que la critique d’un modèle, ce film raconte l’égarement d’un jeune homme pris entre l’exercice de sa liberté et son enracinement filial, dans un monde qu’il cherche à défendre, par intuition et mimétisme.

- Le site du film


AUTRES IMAGES

JPEG - 11.6 ko
120 x 180 pixels