https://www.terraeco.net/spip.php?article19521
0,39 euro (26 roupies)
mercredi, 5 octobre 2011 / Thibaut Schepman /

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

C’est le seuil de pauvreté selon le gouvernement indien, qui a envisagé de ne pas verser d’aides sociales aux personnes gagnant plus de 26 roupies par jour.

Qu’est-ce qu’être pauvre, qu’est-ce qu’être riche ? Le débat fait rage dans chaque pays du monde. En Inde, la question prend une ampleur considérable depuis que le gouvernement a envisagé de ne verser les aides sociales qu’aux Indiens sous le seuil de pauvreté.

Chargée de déterminer le montant de ce seuil, la Commission économique au plan a estimé fin septembre que seules les personnes touchant moins de 26 roupies (39 centimes d’euros) à la campagne et moins de 32 roupies (48 centimes) en ville pouvaient recevoir une aide sociale. Un seuil très bas, qui aurait exclu une bonne partie des pauvres de l’assistance publique.

Après une vive polémique dans le pays, où plus d’un tiers de la population reçoit actuellement une aide alimentaire, le Premier ministre a finalement renoncé ce mardi à sa proposition. Les aides sociales ne seront pas versées en fonction d’un seuil de revenus, mais grâce à une approche intégrant « les multiples dimensions de privation ».