https://www.terraeco.net/%E2%80%89Terra-eco%E2%80%89-et-les-Ekovores,18942.html
«  Terra eco  » et les Ekovores vous font manger local
jeudi, 25 août 2011

Relocaliser et verdir l’économie, manger local… Qui peut vraiment dire à quoi cela ressemblerait ? Deux designers ont donné un vrai look à cette agriculture urbaine, dans une série animée futuriste et pleine d’humour.

Les lecteurs assidus de Terra eco ont déjà croisé les « Faltazi », alias Victor Massip et Laurent Lebot. Ces deux-là avaient imaginé une cuisine au look furieusement moderne et à l’impact écologique incroyablement léger, Ekokook. Les voici qui récidivent avec les « Ekovores », une communauté d’habitants ordinaires réunis autour d’une même idée : produire et consommer local, en tout cas pour ce qui concerne l’alimentation. D’abord, un constat : nous consommons principalement des pétro-légumes – dopés aux intrants, soignés aux pesticides, ils sont devenus des dérivés du pétrole. Ensuite, la solution : inventer et multiplier les fermes en ville, pour créer de vrais circuits alimentaires courts, respectueux de l’environnement, et pour créer de l’emploi local.

Que du bon, mais rien d’extraordinaire, me direz-vous. Sauf que les Ekovores sont bien plus qu’un concept : une série de petits dessins animés, qui permet – enfin – de comprendre à quoi cette nouvelle agriculture pourrait bien ressembler. Dans une ville où des fermes au look futuriste poussent comme des champignons, les Ekovores font surgir de nouveaux lieux comme les conserveries, les poulaillers urbains ou les marchés flottants.

Osons le dire, on est saisi par le réalisme et la poésie de cette ville qui redevient nourricière, aux sens propre et figuré. Car, avec les Ekovores, ce sont aussi de nouveaux emplois, durables et non délocalisables, qui fleurissent. Des « amapeurs », aux « ambassatrices », en passant par les « soupiers » et les « phytodocs », tous ces lieux et ces trombines sont à découvrir sur Terraeco.net. Nous diffusons une quinzaine d’épisodes des Ekovores pendant tout le mois de septembre. —