https://www.terraeco.net/Consommation-stupefiante,16991.html
Consommation stupéfiante
lundi, 25 avril 2011

Le chercheur américain Evan Mills a des intérêts. fumeux. Il a évalué l’impact énergétique de la culture de cannabis aux Etats-Unis. Surprise ! Elle représenterait 1 % de la consommation d’électricité du pays, relate le magazine Good. Depuis que la culture de l’herbe à des fins médicales a été autorisée dans 17 Etats américains, la production intensive se serait développée. Or, lampes à sodium, ventilateurs et filtres à air sont particulièrement énergivores. Le chercheur estime aussi que les émissions de CO2 d’un joint équivalent à celles d’une ampoule de 100W allumée pendant quinze heures. S’éclairer ou fumer, il va falloir choisir !

Le site de Good


AUTRES IMAGES

JPEG - 6.9 ko
226 x 298 pixels