https://www.terraeco.net/Vialsace-itineraires-pour-usagers,15853.html
Vialsace : itinéraires pour usagers gâtés
mercredi, 23 février 2011 / François Meurisse /

Rédacteur en chef édition

Ce site permet aux internautes de voyager dans toute la région en jonglant uniquement avec les systèmes de transport en commun.

Lundi 28 février, 14 h 20. Elise doit apporter à sa mère-grand… un petit pot de beurre. Problème : la jeune fille n’a pas le permis. Et habite route de Mulhouse à Reiningue dans le Haut-Rhin, quand son aïeule vit, elle, boulevard Pasteur à Haguenau, à l’autre bout de l’Alsace. Pas de panique, elle se connecte sur Vialsace. Hop hop hop, il faut faire vite : le bus Solea de l’agglomération mulhousienne passe dans 9 minutes ! Ensuite, un tramway, deux TER et un dernier bus du réseau Ritmo à Haguenau. Arrivée à 17 h 43.

Elise a obtenu ces infos en trois clics grâce au premier « système d’information multimodale » de la région. Derrière ce nom barbare se cache une plate-forme pratique qui permet de calculer précisément un itinéraire grâce aux 10 transports en commun possibles (bus, métro, tram, car et train) dans la région. En ligne depuis un an, Vialsace renseigne aussi sur les conditions de circulation, les navettes spéciales vers les marchés de Noël ou les sports d’hiver dans les Vosges. Le site séduit déjà près d’un millier d’internautes par jour.

« Notre chance, c’est de travailler dans le cadre d’un partenariat public-privé sur dix ans », explique le responsable d’exploitation Jean-Claude Bildstein. Conséquence : les améliorations à venir sont pléthore. Au menu, l’intégration des voies cyclables au printemps, l’interconnexion transfrontalière avec les systèmes allemand et suisse de la région de Bâle. Idem avec les propositions d’autopartage et de covoiturage du coin. Et comme Vialsace ne cache pas son penchant responsable, on peut déjà calculer ses émissions de CO2 sur le site et bientôt celles d’autres gaz à effet de serre, dont les grands méchants NOx. Dans quelques mois naîtront aussi les applications iPhone et iPad. Bref, « on n’a pas fini de s’amuser », conclut Jean-Claude Bildstein. —

- Le site de Vialsace