https://www.terraeco.net/En-France-un-papier-sur-deux-n,15810.html
« En France, un papier sur deux n’est pas recyclé »
mercredi, 23 février 2011 / Agir /

Passez à l’action avec Terra eco !

Une fois lu, votre « Terra eco » est recyclé… à condition d’être jeté dans le bon bac de tri. Géraldine Poivert, directrice générale de l’éco-organisme EcoFolio, explique pourquoi ce n’est pas le cas de tous les papiers.

Les Français semblent froissés avec le recyclage du papier. Pourquoi ?

Pour trois raisons. D’abord historique. Quand la France s’est mise au tri au début des années 1990, l’accent a été mis sur l’emballage. Le papier n’a pas été mis au cœur du dispositif déployé par notre grand frère, l’organisme Eco-Emballages. Ensuite, le savoir-faire a évolué. Au départ, seuls les journaux et les magazines étaient recyclés. Aujourd’hui, c’est le cas de tous les papiers. Enfin, les Français entretiennent une relation quasi affective au papier. Cette matière n’est pas un déchet comme un autre. D’ailleurs, on conserve, on archive les papiers, pas le reste de la poubelle ! Tout cela fait que le tri du papier est aujourd’hui insuffisant. Pour redresser la barre, nous avons un triple challenge à relever : historique, technique et culturel.

Selon vous, quels sont les leviers sur lesquels agir pour inverser la tendance ?

Je vous donne un chiffre. Un papier sur deux termine son existence ailleurs que dans la filière du recyclage. La conséquence se chiffre en centaines de milliers d’euros et en tonnes d’émissions de CO2. Pour fabriquer son papier recyclé, la France est contrainte d’aller chercher du papier de bureautique usagé jusqu’en Allemagne. C’est un non-sens absolu ! Réussir à faire passer le message selon lequel on gagne de l’emploi et l’on préserve la planète en recyclant son papier – un geste simple comme bonjour – constitue l’axe primordial d’EcoFolio.

Comment espérez-vous convaincre ?

D’abord, en joignant nos forces, Eco-Emballages et EcoFolio seront plus efficaces. Ensuite, nous lançons une grande campagne de communication. Elle vise les collectivités – pierre angulaire du processus – et les citoyens. Il reste trop d’hésitations sur le tri. Une fois pour toutes : tous les papiers se recyclent sauf ceux qui ne sont pas en papier ! Savez-vous par ailleurs qu’un papier peut se recycler jusqu’à cinq fois ? C’est ce que nous allons marteler. —

LE PROJET «  LECTEURS RESPONSABLES  » EXPLIQUÉ À MON FILLEUL

Il s’agit d’œuvrer concrètement. Au-delà de l’information que le magazine et le site Internet Terra eco  vous délivrent, nous voulons démontrer qu’une communauté ouverte de lecteurs – pas forcément convaincus, pas forcément exemplaires – peut déployer des efforts significatifs (consommation, mobilité, habitat, alimentation…) qui, s’ils étaient suivis par l’ensemble de la population, produiraient des effets. Alors que les Etats échouent à relever certains défis – changement climatique, aide au développement, etc. –, il s’agit de ne plus attendre les bras croisés. D’oser… passer à l’action.

VOUS POUVEZ TOUJOURS REJOINDRE L’AVENTURE ET INVITER VOS AMIS À Y PARTICIPER :

en cliquant ici et en remplissant le formulaire de contact qui s’affichera
ou bien en écrivant à agir [at] terraeco.net

- Le site d’EcoFolio