https://www.terraeco.net/Apres-la-crise,13856.html
Après la crise
mercredi, 24 novembre 2010 / Arnaud Gonzague

Alain Touraine, Seuil, 208 p., 18 euros.

Il y a comme ça des essais frustrants : ils tracent des pistes passionnantes, mais sans les étayer. La thèse de celui-ci est la suivante : la crise a fait entrer la société dans un état de « décomposition sociale » dans laquelle les revendications de classe n’ont plus de place, car ces classes sont elles-mêmes fragmentées et impuissantes. Il faut donc construire une « société post-sociale », basée sur l’affirmation de l’individu, qui ne s’oppose pas aux valeurs humanistes universelles. Mais encore ? Le bavardage érudit l’emporte, hélas, sur les exemples concrets. —


AUTRES IMAGES

JPEG - 29.6 ko
180 x 240 pixels