https://www.terraeco.net/Vous-voulez-faire-votre-bilan,12804.html
Les calculettes carbone au banc d’essai
jeudi, 7 octobre 2010 / Julien Vinzent /

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

Cette année, les bonnes résolutions se prennent en décembre : il est temps de faire maigrir ses émissions de CO2 ! Nous avons testé pour vous différents outils disponibles en ligne.

Conseils à la carte avec Nicolas Hulot

Le « coach carbone » de la Fondation Nicolas Hulot – élaboré avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie – porte bien son nom. La première phase ressemble globalement au BCP (lire ci-contre), avec une interface plus colorée et une aide permanente sous la forme d’un avatar personnalisable (le fameux coach). Il intègre aussi un espace personnel et la possibilité de partager son bilan sur les réseaux sociaux. Mais après avoir fait carburer vos méninges pendant plusieurs dizaines de minutes sur les quatre secteurs évalués (transports, alimentation, logement, équipement), place au plan d’action. Comme pour les bonnes résolutions de la nouvelle année, vous pouvez troquer l’avion pour le train, constituer un menu moins carné et/ou penser à débrancher tous les chargeurs de portable et autres veilles inutiles.

De quoi y passer quelques après-midis pluvieuses, si l’on ajoute que des mini-applications vous offrent la possibilité de calculer le bénéfice d’une voiture plus économe en fonction de l’évolution des prix à la pompe ou de calculer les avantages fiscaux dont vous bénéficierez si vous vous lancez dans des travaux à la maison. Le coach vous fournit quelques liens de qualité (sur les produits de saison, les labels alimentaires, etc.) et les structures de conseil les plus proches (les ressourceries notamment). Vous enregistrez ensuite le tout, faites une sortie papier – doucement quand même sur les impressions – et l’affichez sur la porte du frigo : à vous de jouer ! —

Bilan express chez GoodPlanet

Vous souhaitez vous faire du mal avec le bilan de votre aller-retour estival en avion ou disposer d’une indication rapide sur votre impact à l’année ? Le « calculateur CO2 particuliers » de GoodPlanet devrait vous contenter. Côté transports, pas besoin de fouiller dans les placards à la recherche de vos reçus. Vos dernières destinations en avion ou en train, le kilométrage de votre voiture et sa consommation suffisent. Côté logement, un petit coup d’œil sur vos factures d’électricité, de gaz ou de fioul, vous rentrez vos consommations d’énergie et c’est tout. Sans ces éléments, le calculateur se basera sur quelques caractéristiques de votre logement. Mais si vous êtes économe ou si vous avez fait des travaux d’isolation, ne vous étonnez pas de voir votre consommation surestimée ! Bref, en moins de temps qu’il n’en faut pour savourer votre café à la pause déjeuner, vous obtenez le total de vos émissions, une comparaison avec « ce que la Terre peut supporter par personne et par an pour stopper l’accroissement de l’effet de serre » et le coût associé en compensation carbone.

Le menu complet du BCP

Accros du tableur, le Bilan carbone personnel est fait pour vous. Il faudra compter au minimum une demi-heure pour une première approximation et bien plus si vous voulez peaufiner vos stats. Visuellement, l’outil est sans fioritures : des cases à remplir, des menus déroulants et des catégories synthétisées dans la colonne de droite. Mais d’une précision diabolique. Emissions associées à la fabrication de vos appareils électroniques, de vos meubles, vêtements, loisirs, communications téléphoniques : tout y passe.

En sus de vos consommations d’énergie, vous aurez probablement besoin de toutes vos factures et d’une solide appréciation du contenu de votre chariot de courses ou de vos trajets réguliers. La possibilité de sauvegarder et donc d’améliorer au fur et à mesure votre bilan ne sera donc pas de trop pour répondre à des questions telles que « Quelle quantité de tomates (fraîches) consommez-vous par an hors saison (de décembre à mai) en moyenne ? » ou « Combien de temps (en minutes) passez-vous en moyenne par semaine dans des transports en commun de proximité propulsés à l’électricité ? » Ne paniquez pas : dans la plupart des cas, vous pouvez cochez une case « Je ne sais pas » qui vous attribuera le score moyen des Français. Au final, vous obtenez un graphique et un tableau détaillés. Revenez en arrière, modifiez quelques chiffres, comme la proportion de bio dans votre alimentation, et observez l’effet. A noter, pour ceux que le look tableur rebute, que le bureau d’étude FGE a repris l’ossature de cet instrument mais dans une version plus claire, plus conviviale, mais toujours gratuite.

Et une carte carbone individuelle ?

Espérons que votre portefeuille a encore un peu de place. Car à côté de la carte d’identité, bancaire, de sécu ou de parking, voici que pourrait débarquer la carte carbone. Son principe ? Refléter, au jour le jour, l’état de votre consommation carbone en fonction de vos achats ou de vos activités. A l’avenir, grâce à l’étiquetage environnemental, on pourra comptabiliser le « poids carbone » de chacun de vos caddies. En attendant ces fameuses étiquettes, la société MyCO2 propose une opération pilote basée sur des « greenpoints », points de fidélité récompensant les consommateurs écoresponsables. Les futurs acheteurs d’appartement dans un écoquartier de la Défense à Paris se verront ainsi attribuer des « greenpoints » à chaque preuve d’achat de produits écolabellisés ou d’engagement sur des écogestes. Une expérience grandeur nature à suivre pendant deux ans.

- Le « coach carbone » de la Fondation Nicolas Hulot

- Le « calculateur CO2 particuliers » de GoodPlanet

- le Bilan carbone personnel

- La version du Bilan carbone personnel du bureau d’étude FGE

- Le site de MyCO2