https://www.terraeco.net/Pur-projet-au-Perou,12703.html
A la chasse au carbone au Pérou avec Tristan Lecomte
lundi, 4 octobre 2010 / Cécile Cazenave

Lutter contre la déforestation et le changement climatique, c’est l’objectif de Pur Projet. Initié par Tristan Lecomte, le programme s’appuie sur les petits producteurs du Sud, que le fondateur d’Alter Eco connaît bien. Reportage au Pérou en images et en sons.

Créé il y a deux ans par Tristan Lecomte, fondateur de la marque de commerce équitable Alter Eco, Pur Projet mise sur les marchés internationaux de crédits carbone pour financer des projets d’agro-foresterie. Le principe est simple : le collectif propose à un particulier de compenser une virée à New York ou à une entreprise française son bilan carbone en achetant des crédits CO2. En échange, Pur projet accompagne les petits producteurs du Sud pour associer à leurs cultures traditionnelles des arbres qui séquestreront, à terme, la quantité équivalente de carbone.

En Amérique du Sud, c’est la société Vittel – filiale du géant de l’agroalimentaire Nestlé – qui a investi cette année 400 000 euros pour l’achat, la plantation et le suivi de 350 000 arbres au Pérou et en Bolivie. Une fois leurs racines fichées en terre, ces arbres peuvent séquestrer 115 000 tonnes d’équivalent CO2.

Le long du fleuve Alto Huayabamba, dans la région de San Martín, en pleine Amazonie péruvienne, le projet est mené avec 1 500 producteurs de cacao de la coopérative Acopagro. Là, ces hommes et femmes subissent les conséquences directes de la déforestation qui grignote chaque année 50 000 hectares supplémentaires. Rythme des pluies perturbé, érosion, appauvrissement des sol menacent la qualité de leurs récoltes.


Au Pérou, sur les traces de Tristan Lecomte
envoyé par Terraeconomica. - L’actualité du moment en vidéo.