publicité
Accueil du site > Actu > Société > Une désintoxication en 3 étapes
Société

Une désintoxication en 3 étapes

<-  Retour à l'article

Dire au revoir à jamais à la viande ? Pas simple… Alors, pourquoi ne pas y aller pas à pas.

3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Anonyme : sale carne

    j’ai été végétarien un temps. Je consomme peu de viande chez moi. L’achetant depuis 5 ans à mon boucher sur le marché. Mais il est très difficile en France de trouver des repas, sandwichs et autres snacks sans viande ni poisson.
    Il serait bon que les restaurants, les "fast-food" proposent un vrai choix. Comme au Royaume Uni par exemple. Où même les aliments industriels portent la mention "suitable fo vegetarians".
    Je ne perd pas complètement espoir. Le renouveau de certains légumes oubliés est un bon début.

    8.02 à 14h11 - Répondre - Alerter
  • Arrêter de manger des animaux n’est pas difficile, pour peu qu’on se renseigne un peu avant, par exemple auprès d’associations dont c’est la vocation (www.vegetarisme.fr). Les nutritionnistes (très mal formés) répètent les arguments du lobby de la viande et voudraient faire croire qu’on risque des "carences", alors que c’est l’inverse puisque le passage à une alimentation végétale induit souvent une diversité qui permet de trouver tout ce dont notre organisme a besoin. Sinon, comment expliquer que des millions de végétariens/végétaliens soient en aussi bonne forme dans le monde ?
    C’est mon cas depuis 10 ans, je n’ai jamais eu autant d’énergie et de bonheur à manger (et à vivre). Je ne vois pratiquement plus mon médecin (qui de toute façon n’y connaissait rien... et l’a reconnu).
    Avant de penser à son assiette et à l’environnement, on peut aussi penser aux animaux et à tout ce qu’on ne veut pas voir. Le seul bénéfice de la viande bio est que les conditions d’élevage sont un peu meilleures, mais l’abattoir est le même pour eux que pour les autres. Et ce n’est pas une solution applicable à l’ensemble de la planète. Soyons réalistes.

    25.03 à 08h17 - Répondre - Alerter
  • Juste un petit détail pour ceux qui parlent Viande et émission de Co2 ... les abattoirs !
    En effet, j’habite la haute-savoie et ici, la majorité de la viande est abattue à Bellegarde dans l’Ain ... eh oui, il n’est pas possible de tuer un boeuf dans notre département ... la faute à qui ? Normes sanitaires et concentration de l’abattage ...

    Alors quand je mange du boeuf acheté chez le boucher près de chez moi ou via le réseau amapien, même si c’est une bête du champ voisin, je sais qu’elle a malgré tout fait le voyage aller/retour jusque Bellegarde soit une petite centaine de km ...

    Je pense que cela ferait un bon article ... à bon entendeur ...

    25.03 à 08h23 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité