publicité
Accueil du site > Actu > A Roubaix, le succès du « zéro déchet » à la carte
Actu

A Roubaix, le succès du « zéro déchet » à la carte

<-  Retour à l'article

Depuis plus d’un an, plus d’une centaines de familles volontaires s’essayent à alléger leurs poubelles avec l’aide de la mairie. Un succès environnemental, économique et social qui repose sur un principe : pas de contraintes !

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • intéressant mais on aurait aimé des développements concrets pour donner envie d’en faire autant aux lecteurs... en gros : ils font quoi en vrai pour réduire leurs déchets ?

    12.02 à 09h05 - Répondre - Alerter
    • Salut, je suis d’accord, j’attendais aussi de cet article les mesures, les solutions qu’ils ont pris pour réduire leurs déchets.
      Pour ma part je pratique depuis quelques années de bonnes réductions de déchets, à savoir :
      - compost
      - tri (carton, verre)
      - j’achète des produits avec très peu d’emballage quand je le peux (marché, biocoop), achat au détail
      - achat vêtements dans des frips
      - dons vêtements asso humanitaire
      - je ne suis plus dans la consommation à outrance et privilégie les rapports humains, je sors pour me détendre

      12.02 à 10h52 - Répondre - Alerter
      • Je fais tout ça aussi, depuis pas mal d’années, en étant dans une démarche de progression continue, car on peut toujours mieux faire.
        Pratiquement toujours je demande à ce qu’on ne me mette pas de sac plastique : à la pharmacie quand j’achète du Doliprane ou des granules d’homéo, au rayon poissonnerie où ils mettent systématiquement un sac plastique en + de l’alu scellé, quand j’achète des vêtements dans le commerce "normal", etc. Quand j’y pense aussi je prends mes sacs papier de la Biocoop pour les réutiliser la fois suivante, vu qu’ils peuvent servir plusieurs fois... Le pain dur je le stocke pour le donner à des endroits où il y a des animaux : ferme pédagogique, personnes qui ont des poules. Le papier est stocké dans un endroit pour servir de brouillon (au boulot aussi - et j’ai mis en place l’impression des feuillets de messages téléphoniques sur le verso du brouillon qu’on a en grande quantité).
        Je trouve cependant que je génère encore trop de déchets...

        Mais ça aurait été tout de même intéressant que la journaliste nous fasse connaitre les mesures concrètes mises en oeuvre par la ville de Roubaix auprès des familles pour arriver à ce résultat, ça pourrait inspirer des élus d’autres communes pour en faire autant.

        12.02 à 14h11 - Répondre - Alerter
    • Bonjour, bonne remarque. En ce qui me concerne, ayant remarqué que beaucoup de déchets viennent des emballages de la nourriture, dans un premier temps, manger le plus possible fait maison. Ne pas tout vouloir réduire, faire peu à peu sans culpabiliser. Ensuite j’achète systématiquement ce qui es dans du verre, c’est souvent plus cher mais tant pis. Bien des fois de je n’achète pas quelque chose parce que c’est emballé dans du plastique.il y a des blogs, surtout américains sur le sans plastique.....plastic free coalition.....
      Bonne journée !!!!

      12.02 à 12h31 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité