publicité
Accueil du site > Actu > Société > « Les industriels du lait ont leurs serfs : les éleveurs »
Société

« Les industriels du lait ont leurs serfs : les éleveurs »

<-  Retour à l'article

Les géants du secteur auront-ils la peau des éleveurs ? C’est la question que pose « Les cartels du lait », une enquête sur la première industrie agroalimentaire de France et le pouvoir qu’elle exerce dans les campagnes.

8 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Les consommateurs commencent à se détourner du système agro-industriel soutenu par la FNSEA et de lagrande distribution pour privilégier les achats en circuits courts (et bios si possible). Ces circuits commencent à se structurer et à proposer une offre diversifiée : AMAP, Laruchequiditoui, drivefermier, paniers, marché à la ferme, et le bien sûr le traditionnel marché , etc...
    Il faut soutenir cette dynamique vertueuse, si l’on souhaite que les "producteurs" se tournent progressivement vers un modèle d’agriculture paysanne qui les respecte, ne détruisant pas notre environnement et la biodiversité.
    Il faut aussi faire pression sur les élus pour intensifier les efforts d’approvisionnement local et bio dans la restauration collective scolaire, qui restent trop timides.

    30.03 à 16h47 - Répondre - Alerter
  • "L’agrandissement me paraît en effet plus ou moins inexorable, c’est l’évolution".....ça m’écoeure de lire ça...Ce fatalisme....Cette soumission à un certain ordre économique, il n’y a pas que les éleveurs qui sont devenus des serfs.... !!!!......Ne serions nous plus maître de notre destin.... ????......

    20.03 à 09h35 - Répondre - Alerter
  • La population n’est pas prête pour des "fermes" de 1000 ou 10000 vaches ? Ah bon !

    Les consommateurs cautionnent les pratiques commerciales des distributeurs par leurs achats.

    Les distributeurs se cachent derrière leurs clients pour justifier la guerre des prix.

    Les industriels se retournent vers les éleveurs et leur imposent des conditions de travail et de vie inacceptables.

    Un seul de ces acteurs souffre de cette ridicule quadrature du cercle.

    Trois de ces acteurs sont responsables de l’éradication lente et douloureuse de l’agriculture traditionnelle au profit d’une agriculture industrielle mondiale et inhumaine.

    Un seul de ces trois derniers acteurs à le pouvoir d’influer, non pas sur le funeste destin de milliers de paysans, mais sur la forme que prendra la paysannerie de demain .

    9.02 à 18h59 - Répondre - Alerter
  • Ce qui est dommage, c’est que la seule question raisonnable n’est pas posée. Pourquoi continuer à outre-produire un produit qui commence à être enfin universellement reconnu scientifiquement comme inutile voire toxique pour l’humain..... Pourquoi continuer surtout à perpétuer la légende du lait ami des enfants, des femmes, des sportifs, de tout le monde, la légende du calcium dans le lait, l’obligation du produit laitier 3 fois par jour.... qui rend les gens malades, les éléveurs au bout du rouleau... La réponse est évidemment toujours la même. Pour le fric et le pouvoir bien sûr.
    C’est pas les rapports de forces ou les façons de produire qu’il faut changer. C’est ouvrir les yeux sur le fait qu’on nous fait avaler n’importer quoi (avaler au sens propre) pourvu que des gens s’en mettent plein les poches. Ca ne peut pas, ça ne plus plus continuer comme ça. Ca saute aux yeux. On doit faire tomber ces "cartels", ces "lobbys", ces multinationales qui gouvernent la planète en changeant notre façon de consommer.
    C’est la seule chose qui aurait méritée d’être dite. Et alors ? Terra Eco aussi piégé par le cartel du lait ?

    8.02 à 19h54 - Répondre - Alerter
  • dom : éleveurs

    Recherche VRAIS #agriculteurs #eleveurs vaches, brebis, chèvres respectant #CONsommateur souffrance #animaux #viande #fromage #lait #beurre Mort étourdie avec #Laicite et non les VOS horreurs ! Comment pouvez-vous accepter de telles choses en tant que citoyen de pays laïque ? en tant qh ’’homme’’ ou femme ????
    Nous ne voulons plus de vos produits...

    consommatrice en manque de produits laitiers ’’laïques’’ sans souffrance

    8.02 à 14h01 - Répondre - Alerter
  • Compte-tenu des politiques archis nuls dans leur devoir de citoyen français et de l’évidente opposition de la grande distribution et des industriels et bien sûr des syndicats comme la FNSEA... Je n’arrive pas à comprendre pourquoi le marché bio, local ne se développe pas plus, c’est-à-dire ne fait pas plus du pédagogique auprès des consommateurs pour que la demande monte. J’habite le 9-3, c’est une vraie calamité le manque de conscience des populations hors centres villes : le moins, cher, le moins cher, le moins cher... et le gaspillage qui y est associé ! quelque soit le produit ! Alors que lorsque par hasard (par exemple quand je dépanne quelqu’un avec un produit bio ...) ils se rendent compte de la différence de qualité, de goût, d’efficacité...
    Même s’il y a un coût - et si je suis dans une cité du 9-3, c’est que j’ai peu de revenus, il y a aussi une conscience sociale, une éthique de vie, un souci du bienêtre animal, de la survie de la planète, de la toxicité des produits phyto, des semences Monsanto...
    Ces mouvements de révolte, que je comprends très bien, ressemblent à ceux de la SNCF quand ils arrêtent la circulation pour tout le monde sans relier ce qui leur arrive à une situation qui nous touche nous aussi comme utilisateurs.
    L’agriculture çà nous concerne tous et pourtant qui le sait ? les 3 ou 4 ahuris qui lisent Terra Eco ? mais les autres, les éleveurs se battent contre les créanciers, les industriels, la grande distribution... et les consommateurs vivent dans leur cage bétonnée en ville sans faire le lien entre ce qu’ils mettent dans leur caddy et jettent si çà dépasse la date et la vie tout simplement ! On pourrait mettre les écoles dans les champs ? Envoyer les parents traire les vaches, refaire des yaourts... ?

    6.02 à 15h37 - Répondre - Alerter
  • Article très cohérent qui retrace les raisons pour lesquelles on en arrive à la situation actuelle.

    Que faire ? Nous sommes conditionnés depuis des années... et bien souvent par de fausses "bonnes idées" que l’on nous vend comme étant la seule et unique solution...

    Se poser la question : qui tire réellement les ficelles ?
    Et quel avenir voulons-nous pour nos enfants ?

    Le problème des éleveurs pose des questions bien au delà de la catastrophe pour cette profession !

    6.02 à 13h28 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité