publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Le jour d’après (sauf si…)
COP21

Le jour d’après (sauf si…)

<-  Retour à l'article

Si la COP21 accouche d’une souris, le climat de la terre prendra une direction apocalyptique. Mais le pire n’est jamais certain. Voici quatre chemins d’envergure à emprunter. Nous avons tous à y gagner.

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • quand on aura 20 ans en l’an 2001...

    j’ai grandi sur cet air un peu nianian, aujourdhui le XXI° sciècle est notre tombeau, un tombeau high-tech qui ne peut plus rien pour notre folie.

    les années 2000 sont synonymes de fin de l’humanité, le présage du Bug de l’an 2000, qui fit Flop, était sans doute, finalement, une anxiété inconsciente de l’humanité sur ce qui se profilait, finalement on savait déjà
    tous que ce serait trop tard...que la consommation, la course à l’emploi, nous aveuglerais au point d’en oublier l’essentiel : vivre en harmonie, et développer les teks de la vie ...pas de la mort !!

    On connait la suite, le vrai Gourou de ce début de siècle se nomme Apple, Facebook...
    Ce sera bientôt peu être la seule pomme qui restera a croquer,
    mais elle ne pourra nourrir que notre égo.

    9.12 à 08h37 - Répondre - Alerter
  • Ouhlala que c’est viocque de causer comme 1 tombeau. En plus pas écolo du tout : faut tailler 1 arbre pour 1 tombeau, offrir 1 concession à payer à ses descendants...Très capitaliste ça !

    Quitter à crever, autant le faire avec 1 peu + de classe, du style : planifier 1 four souterrain équipé d’1 filtre à la cheminée, pour se faire incinérer sans polluer. Et en plus, ce four pourra servir à d’autres fins fort utiles également. Les cendres = excellente potasse pour le potager collectif...etc...Et puis n’est gourou que ce qui a été intrônisé par d’autres.
    J’ai vécu à 20 ans des moments forts, mais également à 1 an, également maintenant à 55ans et 9 mois (ben ouais, je décompte, car à 80, j’aurai rencart ailleurs...). Et je ne vous dis pas l’intensité du passé d’avant cette dernière incarnation...
    Mais jamais, au grand jamais, même dans des instants de torture physique et morale, personne n’a eu raison de mon Amour, ni de ma Liberté !

    Le défaitisme, c’est viocque comme la môôôdernité !
    L’espoir, c’est Oser pour ne pas scléroser !

    19.12 à 15h50 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité