publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > « L’océan n’est pas assez pris en compte dans les négociations climatiques (...)
COP21

« L’océan n’est pas assez pris en compte dans les négociations climatiques »

<-  Retour à l'article

Il est minuit moins une pour les océans. Un groupe de chercheurs vient de publier les résultats d’une étude comparant deux scénarios de réchauffement de la planète. Ils lancent un cri d’alerte à l’attention des négociateurs de la COP21. Interview d’Alexandre Magnan, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri).

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Il me semble que bien que les problèmes soient évidemment liés, il conviendrait pour une meilleure pédagogie de séparer la question du CO2, particulièrement quand on cause des océans, de celle du réchauffement. En effet, s’il peut rester des climato-sceptiques (niant l’influence humaine /industrielle sur le réchauffement planétaire observé), il n’est pas possible de contester de la même façon la part évidente de la production de CO2 dans l’atmosphère induite par l’activité humaine et donc dans l’acidification des océans. Et par conséquent, il me paraît plus facile d’interpeller la responsabilité humaine au travers de ses décideurs politiques dans ce cadre.

    19.07 à 21h47 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité