publicité
Accueil du site > Actu > Politique > « On ne demande pas la lune, juste que les travailleurs ne meurent pas dans (...)
Politique

« On ne demande pas la lune, juste que les travailleurs ne meurent pas dans les ateliers »

<-  Retour à l'article

Laetitia Liebert est directrice de l’ONG Sherpa, qui se bat pour un « devoir de vigilance » des multinationales vis-à-vis de leurs sous-traitants. Ce jeudi, une poignée de députés ont renvoyé une proposition de loi allant en ce sens. Désespérant ?

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • La prévention des risques professionnels de la sous-traitance

    Les salariés de la sous-traitance interne sont en effet plus exposés aux risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles : http://www.officiel-prevention.com/...

    1er.02 à 19h18 - Répondre - Alerter
  • Sherpa est certainement en contact avec Endecocide, projet de loi devenue internationale mais qui attend toujours d’être votée après récolte d’1 million de voix au moins. Le problème essentiel réside en l’indifférence massive des électeurs, laquelle a permis de perdurer des gouvernances étatiques de + en + dépendantes des lobbyistes.
    J’avoue que je n’attends plus grand chose de ces gens là, et pousse plutôt à multiplier une éco-éducation populaire ou citoyenne...Une coordination entre les structures telles que Greenpeace, Les Amis de la Terre, Via Campesina...etc...devient urgente pour devenir + efficace et permet de ne pas continuer à éparpiller le temps/énergie des militant(e)s respectifs. En France, 4 millions de manifestants pour Charlie, et pour les zadistes qui défendent quotidiennement la Liberté de penser et d’être, malgré le danger que représentent les forces de l’ordre et les fachos de la consommation aveugle...Si peu en comparaison...
    Au fait, le prochain Charlie parlera-t-il d’autre chose que de sa guerre nombrilistique contre les intégristes ? C’est que le terrorisme capitaliste existe aussi, et que c’est lui qui arme les ignorances et les fanatiques !

    2.02 à 14h34 - Répondre - Alerter
  • « La loi française doit demander des comptes aux négriers des temps modernes »

    Comme nous le savons tous, puisque c’est évident, « La création d’une existence ne sert que ceux qui existent déjà, quand il ne maitrise pas cette création, ni le chemin que suivra cette existence, le créateur est un animal, un idiot, un négrier ou un sadique. » Si nous ne voulons pas que quelque chose se reproduise, agissons en amont, nous en avons le pouvoir. Aujourd’hui, 350 000 nombrils humains ont été noués, dont un fort pourcentage de handicaps c’est-à-dire de dégâts collatéraux : « Tout individu qui a été inclus sous contrainte absolue dans le jeu de la Vie ou le jeu Social a le droit, au minimum, de dire ce qu’il pense de ces jeux. Je demande, puisque vous me l’imposez, le droit de naitre et vivre avec un corps sain et un esprit sain, dans un milieu sain. Pouvez-vous m’assurer ce droit minimum ? Maintenant que vous avez créé un être souffrant, défaites la souffrance, le pouvez-vous ? Donc, il faut bien le répéter car c’est capital, “La création d’une existence ne sert que ceux qui existent déjà, quand il ne maitrise pas cette création, ni le chemin que suivra cette existence, le créateur est un animal, un idiot, un négrier ou un sadique.” Sans aller jusqu’au nihilisme extrême, ne serait-il pas bon de songer avant tout à l’être que l’on crée pour servir ceux qui existent, et certainement pas pour la nouvelle existence qui sera assemblée de toutes pièces dans le ventre maternel, très aléatoirement ? Nous sommes plus de sept-milliards (de nombrilistes) sur cette planète qui ressemble davantage à une poubelle, un champ de bataille, qu’à une chambre d’enfant. Nettoyez d’abord la poubelle, ensuite vous songerez si vous l’osez encore à créer une existence… Créer une existence est le premier acte social, il doit être contrôlé par la société. Questions anecdotiques concernant la loi du talion : Si un enfant nait aveugle, ce dégât collatéral créé pour servir, a-t-il le droit de crever les yeux de maman et de papa ? A-t-il au moins le droit de demander réparation pour cette inégalité flagrante et la souffrance qu’on lui impose pour rien en ce qui le concerne ? » Le déni ne fait pas partie de mon système de pensée.

    5.06 à 08h49 - Répondre - Alerter
  • C’est tout bonnement honteux ! Tout le monde est trompé, les consommateurs et petits fournisseurs. J’ai moi même récemment arrêté de travailler avec plusieurs fournisseurs asiatiques de ma boutique : https://Bouddha-power.com

    Un de mes contact en Inde m’a prévenu des pratiques limites de 3 fournisseurs de Tableaux Bouddha et Chapelets Bouddhistes. J’en ai finalement trouvé de nouveaux (et moins chers !) Comme quoi...

    Maintenant je demande toujours à visiter les lieux de production de mes produits, l’idée d’avoir le sang de ce traffic sur les mains me révulse.

    Aujourd’hui ne pas fermer les yeux sur les bas prix n’est plus suffisant, il faut mettre son nez dans leurs affaires pour être sur d’avoir des produits cleans.

    15.09 à 05h34 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité