publicité
Accueil du site > Dossiers > La roue tourne
Dossiers

La roue tourne

<-  Retour à l'article
4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • anne-sophie : La roue tourne

    Bonjour,
    Mon petit partage autour de la voiture électrique, une "petite" comparée à la tesla et ses 500 kms. Je n’ai que 150 kms d’autonomie (Nissan Leaf). Résultat, je fais plus attention à moins prendre ma voiture, à gérer et grouper mes sorties, courses, rendez-vous, je ne l’utilise que quand c’est vraiment nécessaire et utile. Et pourtant je vis à la campagne. Mais je travaille chez moi. Ça facilite les choses.
    Je fais donc moins de kms qu’avant, je suis silencieuse et non polluante... et je peux la partager avec le co-voiturage !!!

    9.09 à 17h51 - Répondre - Alerter
    • Sylk28 : La roue tourne

      Je pense que l’avenir est là : peu de voitures électriques moins polluantes et partagées le plus possible, pour éviter de les laisser immobiles 95% du temps...

      23.09 à 16h35 - Répondre - Alerter
  • Darna : La roue tourne

    Le problème reste la multiplication des objets individuels. Voiture électrique ici, cependant que des régions entières sont dévastées pour l’extraction du lithium, et leurs populations déportées pour composer des bidonvilles au lieu d’accéder aux terres cultivables qui les alimentaient. Navrissime de s’en contenter...

    10.09 à 09h15 - Répondre - Alerter
  • philippe crassous : La roue tourne

    je me suis abonné à terra eco il y a quelques années suite à une intervention sur radio nova, à l’occasion d’un salon de l’auto, d’une personne de chez vous qui dénonçait le mirage de la voiture électrique. Enfin ! quelqu’un ne tombait pas dans le panneau. était-ce vous, Mr Bouvais ?
    Aujourd’hui, à l’occasion de ce supplément sur la mobilité, voici qu’invariablement revient la fée électricité, qui d’un coup de baguette magique dépollue les voitures. l’analyse est plus fouillée, certes, mais le mirage électrique reste là.
    Je rappelle juste mes arguments de base, pourtant évidents : tant qu’on se déplacera avec une tonne de matière autour de nous, l’énergie consommée sera la même et le problème énergétique aussi. Sauf que l’électricité, c’est déjà assez épineux à produire avec nos besoins actuels. Déplacer le problème énergétique des transports sur l’électricité, c’est tout juste inconscient.
    Certes, la mobilité électrique à ses avantages. Mais ils sont juste la conséquence de l’autonomie limitée des batteries, qui impose une auto-limitation : par exemple le dépouillement et l’allègement sont enfin sérieusement considérés, et engendrent de nouvelles formes de véhicules comme la renault twizy.
    Bref, je me sens à nouveau bien seul à m’inquiéter de ce qui me semble une énorme évidence...
    Merci quand même pour cette analyse que je trouve globalement d’une grande qualité.

    16.09 à 09h47 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité