publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Pourquoi le changement climatique ne ruinera pas notre PIB
COP21

Pourquoi le changement climatique ne ruinera pas notre PIB

<-  Retour à l'article

Un réchauffement de 2,5°C n’entraînerait qu’une baisse de 0,2% à 2% du PIB selon le dernier rapport du Giec. Une broutille ? Non, à en croire l’économiste Stéphane Hallegatte, qui rappelle les limites de l’évaluation économique de l’impact.

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • pour les grands travaux en période de crise,
    ne faudrait-il pas envisager un réseau de répartition de l’eau pour éviter les inondations et répartir les excédents d’eaux. On l’a déjà bien fait pour le gaz ?!!!

    4.04 à 02h51 - Répondre - Alerter
  • Est-ce que la personne qui a choisi le titre "Pourquoi le changement climatique ne ruinera pas notre PIB" a lu le corps de l’article ? Celui-ci dit totalement autre chose.

    1er.04 à 21h21 - Répondre - Alerter
  • En France nous sommes orientés sur des décennies, avec plus de sécheresses en été et plus d’inondations en hiver ; il faut donc investir sur la maîtrise des réserves d’eau (retenues diverses) et sur les réseau d’irrigation connectés à ces réserves ainsi que l’adoption d’une production agricole très économe en eau ... notre PIB doit passer des dépenses pour réparer et reconstruire, à des investissements pour modifier notre géographie actuelle, de même pour les réseaux d’énergie qui devront être capables de stocker une énorme quantité d’énergie à proximité des grands centres de consommation ( les pertes en ligne ne sont pas négligeables) .

    1er.04 à 10h29 - Répondre - Alerter
    • Le PIB n’a rien à voir avec le bon sens : il se base sur la mesure des bénéfices induits par le pillage des ressources naturelles des contrées étrangères aux pays qui en profitent et imposent mondialement leur vision d’1 économie capitaliste.
      Ok pour des petits bassins locaux de rétention d’eau, pas pour des barrages pharaoniques qui ne profitent qu’aux gaspilleurs et pollueurs.
      Au lieu de réviser le mode de consommation, vous préconisez donc la déportation de populations entières, la destruction de la biodiversité, et la continuité des pertes en ligne justement ! Vous savez ce que fait la France en Afrique pour rester aussi gloutonne ?!

      1er.04 à 10h48 - Répondre - Alerter
      • Les PIB de chaque pays de la planète n’est pas un sujet abordable en futurologie, c’est pourquoi j’ai précisé : en France, et pour maintenant, c’est à dire de 2014 à 2024. ( je ne parle pas de PNB )
        Vous parlez de déportation, je n’en parle pas car la France n’est pas concernée d’ici 10 ans ( si les précautions que je préconise sont immédiatement prises en compte dans nos budgets ( donc notre PIB )

        Pour d’autre pays, c’est trop tard les déportations dues aux sécheresses et inondations font actuellement des ravages, et la justice consiste à aider ces populations à migrer car nous ne pouvons lutter à court terme, contre les forces naturelles que nous avons déclenchées . Nous devons travailler sur deux époques : pour les 50 années qui viennent la cause est perdue et nous devons tenir compte des perturbations inévitables en étant solidaire des populations malmenées , pour les 50 années suivantes nous devons, dès maintenant, investir pour rester en dessous d’un réchauffement global de 2°C .

        1er.04 à 17h58 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité