publicité
Accueil du site > Actu > Nature > Au Pérou, le Machu Picchu menacé par un projet d’aéroport
Nature

Au Pérou, le Machu Picchu menacé par un projet d’aéroport

<-  Retour à l'article

Déjà saturée avec ses 2 500 visiteurs par jour, la cité inca tremble devant un projet de développement gigantesque. Au menu : des avions, des centaines de familles expulsées et trois fois plus de touristes.

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,
    L’aéroport en question est tout de même plus proche de Cusco que du site archéologique situé, je le rappelle à 2.400 m d’altitude, sur des montagnes qui se situent entre les Andes et l’Amazonie. Un titre un peu alarmiste.
    Cependant, il aurait été plus intéressant de raconter la vie des familles sur le site et ce que fait ou pas le gouvernement péruvien pour que le fameux "développement" arrive enfin dans toutes les régions du pays.
    Est-ce que c’est normal de voir des enfants de 8 ans demander du fric ou bien chanter dans un bus pour amuser les touristes (USA, France, Hollandais, bref occidentaux) parce qu’ils n’ont pas assez d’argent ? Le droit de défendre les peuples autochtones à vivre selon leurs traditions, oui, mais avant tout le droit de défendre leur dignité et leurs intérêts à eux.
    Faites plutôt un papier sur ces entreprises françaises qui font pression et s’arrangent pour construire là où la main d’oeuvre n’est pas chère sans se soucier des effets sur l’écosystème. ;)

    4.12 à 20h10 - Répondre - Alerter
    • Le Machu Picchu ça se mérite.
      Quelle horreur, construire un aéroport pouvant accueillir autant de monde si près d’un sanctuaire, comme le Machu Picchu, et ce seulement dans une optique mercantile. On peut comprendre que le Pérou ait besoin de devises, mais justement en conservant son image. Pas en transformant le Machu Picchu en un Disney Land. Quelle tristesse qu’un gouvernement comme celui qui a été élu au Pérou, accorde des droits de construction et d’exploitation d’un aéroport sur le plateau de Chinchero. Tout un écho système va être détruit, certainement des milliers de pièces inestimables faisant partie du patrimoine de l’humanité vont être détruites par les bulldozers et autres machines dévastatrices.
      Le pire de tout, dans cette course au mercantilisme effréné, c’est que la population locale n’en bénéficiera même pas. Son rôle se cantonnera à la mendicité en tenue typique accompagné de son lama pour la photo à one dollars.
      Une peine gigantesque, que de voir ces hélicoptères qui décolleront de l’aéroport international de Chinchero pour aller déverser leurs flux de touriste, à l’endroit où les prêtres Quechuas attachaient le soleil lors du solstice d’hiver. Ces touristes qui n’ont pour but, dans leurs courses aux trophées, que de dire je suis allé au Taj Mahal à Kheops, j’ai marché sur la muraille de Chine, j’ai gravé mon prénom sur une pierre du temple d’Angkor j’ai pris ma photo avec en arrière-plan le Huayna Picchu. Ce tourisme à deux cents km/h qui n’apprécie même pas ce qu’il voit, qui ne comprend et ne cherche même pas à comprendre le pourquoi du comment. Ce tourisme qui détruit, tout ce qu’il touche, ce tourisme, qui ne prend pas le temps de parler avec les gens, qui ne se rend même pas compte que sa présence fait plus de mal que de bien aux populations autochtones.
      Le Machu Picchu ça se mérite, il faut s’adapter doucement à l’altitude, prendre le temps de regarder autour du soi, prendre conscience que ce sanctuaire millénaire oublié du monde jusqu’en 1911, ne doit pas être violé, il faut souffrir pour l’apprécier, les préliminaires pour y accéder doivent être longs, faire ce qui est communément appelé le chemin de l’Inca, 4 jours et quatre nuits de marches pour y accéder sont un au minimum. Arriver le soir à la pointe du céro Machu Picchu et découvrir le sanctuaire, épuisé, mais heureux de l’exploit accompli, après une dernière nuit à la belle étoile. Le Machu Picchu vous accueillera les bras ouverts, et vous révèlera ses secrets les plus intimes.
      S’il vous plaît, préservons ce qui peut encore l’être, ne transformons le patrimoine de l’humanité systématiquement en ressources financières, au profit que de quelques investisseurs dont le seul but est d’accumuler des dollars et encore plus de dollars.
      Si vous êtes pressé de visiter le Machu Picchu ne venez pas au Pérou, rendez-vous sur cette page Internet : http://panoramas.pe/machupicchu100.html

      Tartuphe

      6.12 à 22h03 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,
      Je suis toujours aussi remonté quand on parle de vouloir créer un nouvel aéroport.
      Mes informations vont peut-être surprendre et pourtant elles sont bien réelles fin 2013.

      Quand on sait que des engins volants très rapides à anti-gravité (entre 5000km/h et 30 000 km/h en vitesse de pointe dans notre espace aérien) existent en secret au moins au niveau militaire top-secret américain, et que ces engins appelés abusivement "soucoupe volante" sont au point pour remplacer les avions, on est en droit de dire catégoriquement NON à ce projet d’aéroport.
      Les engins volant à anti-gravité doivent être mis dans le domaine public et remplacer les avions !
      Cessons le lobby des avions et remplaçons les par des engins volants bien plus respectueux de notre environnement ! Ceci est une réalité !

      De tels engins sont au moins aussi maniables que des hélicoptères, et peuvent décoller et atterrir presque n’importe où dans le monde.
      L’argent est une chose, la préservation de la nature en est une autre bien plus importante pour la survie de notre espèce et pour la préservation de l’écosystème de notre planète
      Demandez ces nouvelles technologies dans le domaine public, elles sont au point et sont beaucoup plus sûr en plus que tous les avions du monde et il n’y a pas besoin de piste de décollage ni d’atterrissage pour ces engins !
      Il en a marre de cette économie à double vitesse favorisant le profit à notre bien être !

      Jérôme Gorriz, fondateur du site www.divulgation-extraterrest...

      PS : Ayez le courage de garder mon post, l’humanité a besoin de savoir ces informations capitales.

      16.12 à 13h16 - Répondre - Alerter
  • Aucun gouvernement ne doit se permettre ,s’autoriser, de modifier en quoi que ce soit , les site historique et touriste internationaux, aucune raison ,de destruction ni reconstruction n’est valable.

    31.03 à 10h17 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité