publicité
Accueil du site > Actu > Opinion > Lettre ouverte pour que les cyclistes tournent à droite au feu (...)
Opinion

Lettre ouverte pour que les cyclistes tournent à droite au feu rouge

<-  Retour à l'article

L’arrivée des panneaux autorisant aux cyclistes de tourner à droite aux feux rouges a fait grincer quelques dents. Le blogueur La Pendule répond aux grincheux !

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Pas de problème si ils se contentent de tourner effectivement à droite à une intersection ... ! et de rouler sur les pistes cyclables plutôt que sur le trottoir ...

    4.10 à 09h22 - Répondre - Alerter
    • C’est effectivement ce que la loi stipule.

      Quant aux réactions individuelles de chacun, c’est autre chose, des cyclistes circulent effectivement sur les trottoirs, et c’est un problème, tout comme il est réellement problématique que les automobilistes y garent leur voiture alors que c’est interdit également.

      Mais on parle dans ce cas d’actions individuelles et la loi annonce une règle mais ne peut être responsable de ceux qui ne l’appliquent pas.

      Il s’agit dans cet article de justifier la loi, et non les comportements qui sortent de son cadre.

      4.10 à 12h04 - Répondre - Alerter
    • Seules de rares pistes ont un caractére obligatoire. Ceci pour le réglement.
      Un vélo peut ne pas choisir de rouler sur la piste cyclable car :
      - celle ci l’oblige à rouler collé serré aux voitures garées et ouvrant leurs portiéres inopinement sur la chaussée (faites l’expérience UNE fois)
      - le tracé est discontinu et incohérent, naviguant entre chaussée, trottoir, disparaissant, réaparaissant...
      - la piste l’expose à des danger pire que la route (voitures à l’arrêt, piétons, etc)
      - la piste est une montagne russe impraticable dés lors qu’on dépasse 10 km/h
      - le tracé de la piste cyclable comporte un céder le passage a chaque intersection quand la chaussée adjacente n’en a pas
      - bonus : le cycliste en question a envie de mettre un gros coup de bourre et roule confortablement a plus de 35km/h, s’insérant sans encombres dans la circulation, se permettant donc de dépasser les voitures par la gauche, ce qui est réglementaire et sécurisant au vue du dit probléme de portiéres s’ouvrant sur la voie vue plus haut

      7.10 à 00h51 - Répondre - Alerter
  • "et se fait donc piéger à chaque fois qu’il souhaite tourner à gauche puisqu’il doit d’abord laisser la priorité à ceux qui arrivent de derrière"

    Dans ce cas, le vélo est devant, c’est aussi un vehicule et il est prioritaire, le véhicule placé derriére lui doit attendre qu’il ait pu tourner pour continuer sa route.

    7.10 à 00h39 - Répondre - Alerter
    • Je ne suis pas tout à fait d’accord : la piste cyclable est une voie différente de la voie sur laquelle circule les motorisés à côté, de ce fait, lorsqu’on passe de la piste cyclable à la voie générale, on change de voie, on n’est donc pas prioritaire, de même qu’un véhicule tournant à droite et traversant une piste cyclable n’est pas prioritaire.

      Lorsqu’il n’y a pas de piste cyclable, le problème est différent, tant que personne ne double, pas de problème, mais la situation impose une extrême vigilance au cycliste s’il est en train de se faire doubler : on a beau indiquer qu’on souhaite tourner à gauche et commencer à virer, certaines voitures doublent quand même, et même si la loi leur donne tort, dans les faits, il vaut mieux ne pas se retrouver sous la voiture ...

      Le code de la route est adapté à des véhicules de la même vulnérabilité, mas les automobilistes étant moins vulnérables que les cyclistes, beaucoup doublent sans se poser de question dès qu’ils voient un cycliste.

      7.10 à 11h55 - Répondre - Alerter
  • Vive les zones 30 kms/h, vive les tourne à droite, vive les contre-sens vélos dans les zones 30 kms/h, vive le vélo, vive les cyclistes respectueux et responsables qui respectent le code de la route et les plus faibles qu’eux, vive les motards, automobilistes qui font de même.
    Ah oui aussi, vive les piétons qui évitent de marcher sur les pistes réservées aux vélos et qui marchent à droite sur les pistes partagées.
    Bon, j’ai oublié personne là, non ?
    A bas tous ceux qui pensent ou font le contraire !
    Non mais, on va pas y passer les fêtes !?
    Bonnes fêtes de fin d’année et ne roulez pas bourrés, hein, même à vélo !

    20.12 à 22h58 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité