publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > J’ai testé le bilan carbone et pris une douche froide
Énergie

J’ai testé le bilan carbone et pris une douche froide

<-  Retour à l'article

J’ai réalisé gratuitement le bilan carbone de mon foyer, avec un coach en ligne. Instructif mais glaçant : moi qui pensais être plutôt bien notée, je me retrouve confrontée à des dépenses énergétiques insoupçonnées.

12 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • votre article est très bien fait et donne envie d’y jeter un oeil !

    18.01 à 18h52 - Répondre - Alerter
  • Bjr,

    Personnellement, je ne suis pas séduit par ce calculateur.
    Il est esthetique et adapté à des gens qui ne veulent pas trop chercher.
    C’est peut-etre sa cible, toucher tout le monde, quitte à ce que cela soit faux.

    La maison par exemple, si la forme de la maison est importante, y’a plus simple bien souvent ; la facture EDF/GDF and co. Elle donne la vraie consommation énergétique. Pas la théorique. Sur votre usage, y’a 3 malheureusemet questions qui suppose cerner votre onso. D’un autre coté, l’Ademe promeut un concours "Famille à Energie positives" qui se focalise sur les comportement pour faire 10,20, 30% d’économie.

    Coté transport, on supprime l’impact du travail maison-travail. C quoi le message ? Que habiter à 50km de son travail n’a pas d’impact carbone ? Encore une fois pas cohérent avec d’autres messages de l’Ademe et surtout faux. Le transport quotidien à un impact énorme.

    Coté equipement, ok précis MAIS incomplet, il manque la consommation générale

    Pour ne pas lui tailler un short de partout, coté alimentation, c’est plus précis et tient on VOUS pose des questions sus VOS habitudes. Ca ressemble là diablement un bilan carbone personnel rigoureux de Manicore de bout en bout.

    J’ai testé 4 différents calculateurs, celui ci est très bas en chiffres mais surtout ne pose pas les bonnes questions. Coté chiffre, le bilan individiduel est indiqué comme 5.3 tCO2e, ce qui montre bien que le perimetre de ce calculateur ne couvre qu’environ 60-70% des émissions...Ca fait un gros manque qd même.

    Pour finir sur une note positive, un bilan carbone personnel (ou familiale) n’est pas une science exacte. Ce n’est pas un thermometre pour dire tient je suis là et plus c tout. Il est utile pour comparer année après années pour voir les benefices ou pas de telle ou telle action ou choix. Avec cette vue, c’est la stabilité qui compte, les mêmes rubriques, les mêmes questions années après années et vous voyez votre évolution.

    19.01 à 11h54 - Répondre - Alerter
  • la prise de conscience est très intéressante. mais ne culpabilisez pas. quoique nous fassions nous polluons et même morts nous polluons encore !

    Franchement, vous pensiez voyager en avion et ne pas polluer ?

    allez, croquez la vie avec gourmandise et continuez longtemps à nous donner envie de vous lire.

    22.01 à 21h56 - Répondre - Alerter
  • Bjr,
    Merci pour ce super article.
    Mais il n’est pas donné a tous le monde de changer ses vitrages.
    Le gain est finalement minime. Je l’ai fais dans mon habitation.
    8 fenêtres et 3 portes : 12OOO€ de cout pour 300€ d’économie.
    Il me faudra 40 ans, si le prix de l’énergie ne bouge pas, pour rentrer dans mes frais.
    Si j’ajoute le fait de changer la chaudière qui a 16 ans, la voiture pour une plus économique plus compliquée qu’il faudra donc changer plus tot, l’achat d’un poele a bois plus le tubage plus le bois qui en définitive pollue énormément,.....
    et bien je vais continuer avec ma vieille chaudiere toute simple incassable, mon vieux mazout de 250000km sans Fap ni pompe EGR d’une fiabilité sans limite, je vais oublié le poele et finalement me dire que garder de l ancien c’est etre écolo puisque l’on ne produit rien de nouveau.......donc bilan carbone au pire constant !

    23.01 à 07h49 - Répondre - Alerter
    • Bjr,

      Votre expérience est intérressante mais je crois qu’hélas, on préconise à tord le chgt de vitrage qui est effectivement pas le plus rentable pour vous et pour beaucoup.

      Ce type de travaux est facile a faire et moins cher que d’autres travaux mais il n’est en général pas fait après un bilan énérgétique pour savoir ce qu’il faut faire. Donc on a tout plein de sociétés qui se sont mis la dedans et votre témoignage est hélas loin d’être unique.

      cordialement

      26.01 à 12h38 - Répondre - Alerter
  • test intéressant qui montre bien la limite de ce genre de bilan
    pour moi le plus difficile n’est pas de renoncer ou non à prendre l’avion pour partir en vacances (luxe très facultatif) mais d’habiter un logement décent
    selon des chiffres déjà anciens, la précarité énergétique touche près de 8 millions de foyers souffrant du froid ou dépensant beaucoup pour se chauffer, voire les deux à la fois.
    Combien coûtent les logements-passoires en gaspillages d’énergie ? dépenses de santé ?
    Passez quelques hivers à essayer d’atteindre les 16-17 degrés dans une vieille baraque humide, non rénovée, et vous verrez que la question de choisir entre deux robinets économiseurs, 10 VMC ou 20 ampoules économes vous paraîtra assez superflue.
    Bien sûr, parmi les personnes subissant la précarité énergétique, il y a des propriétaires modestes. Mais il y a aussi pas mal de logements non décents (isolation absente ou bas de gamme, ouvertures vétustes, moyen de chauffage rudimentaire ou radiateurs ’’grille-pain’’, etc) qui continuent d’être loués par des bailleurs mercantiles qui encaissent les loyers sans jamais consentir aux moindres travaux. Au locataire de payer la note et encore, même pas sûr qu’il aura chaud un jour car il faudrait tout rénover du sol au plafond. Piégé il est, piégé il sera, car déménager coûte encore plus cher. C’est ça, le vrai scandale, alors arrêtons de culpabiliser les gens parce qu’ils ont oublié d’éteindre la lumière dans le grenier !
    Quant au DPE (diagnostic de performance énergétique) cela ne sert à rien. C’est comme l’étiquette ’’produit naturel’’ sur un yaourt ou ’’à base de céréales’’ sur du pain !

    23.01 à 13h32 - Répondre - Alerter
  • Je n’ai fais aucun test car je redoute ce résultat qui pourrait n’apporter que découragement.
    Je mène avec ma petite famille une vie simple, ma femme et moi avons adopté une petite fille vietnamienne il y a bientôt 18 ans, ce choix nous a amené à faire 3 aller/retour au Vietnam, rien qu’avec cela il me faudrait sans doute plusieurs vies d’ascétisme pour rembourser ma dette écologique, j’habite de plus dans un petit village, devant prendre quotidiennement la voiture (essence/gpl) pour aller travailler 15kms ou faire les achats nécessaires 10kms, j’ai fais construire une ’petite’ maison d’habitation individuelle aux normes ’promotelec’ des années 2000, je me chauffe au bois, j’ai mis des interrupteurs aux appareils qui n’en avaient pas d’origine, changé toutes les ampoules pour en mettre des ’économiques’ qui lâchent aussi souvent que celles d’avant, mais coûtent 5 à 10 fois plus cher, je fais très attention à ma consommation d’eau, je me suis mis au potager, etc etc, mais je suis carnivore !
    Je ne sors quasiment plus au point de mettre en danger mon couple, je n’ai quasiment plus de loisir mis à part les vacances d’été 3 ou 4 semaines en camping-car (oui des vacances de luxe !, pendant lesquelles j’essai de respecter et la nature et les gens !)
    Quand je vois le comportement de la plupart de mes congénères, j’ai le sentiment de me restreindre à une discipline réductrice dont l’exemplarité n’atteins aucun objectif, et malgré cela je passerais l’examen avec un zéro pointé ... !
    Je continuerais à faire plein d’efforts, et j’encouragerais autour de moi à faire de même.

    27.01 à 03h20 - Répondre - Alerter
    • totalement en phase avec vous - beaucoup de ruraux pourraient d’ailleurs se reconnaître dans votre description
      si je devais refaire aujourd’hui le choix de vivre en milieu rural, j’y regarderais à deux fois car à force de réduire ses déplacements au strict minimum, un profond sentiment d’isolement finit par s’installer....
      quant à vos aller-retour au Vietnam, je crois que vous pouvez les soustraire allègrement de votre ’’dette écologique’’, leur motif n’a strictement rien à voir avec les week-ends low cost des consommateurs d’ailleurs compulsifs !
      votre témoignage pose la vraie question : en tant que citoyen, quelle est ma marge de manoeuvre, qu’est ce que je suis vraiment en mesure de maîtriser dans ma consommation, mon habitat, sur quoi je fais des compromis ou pas...
      le coaching, à mon avis, c’est plutôt faux-cul, ça laisse entendre qu’il ne tient qu’à nous, individu, d’être performant et meilleur en toutes choses
      il y a là-dedans un culte de l’excellence, de la performance et de la ’’réussite’’ individuelle qui me semble très lié à la société libérale basée sur la compétition (compétition à l’école, au travail, et de plus en plus dans la vie personnelle et à tous les niveaux, ’’faire mieux’’ que les autres)
      le coaching du bilan carbone laisse supposer que nous, individuellement, avons la libre maîtrise de tous nos choix : logement, équipement de la maison, travail, loisirs, moyens de transport, etc.... et qu’il ne tient qu’à nous de nous améliorer
      ce qui est évidemment complètement crétin mais il y a des écolos obsessionnels qui aiment bien jouer à ce jeu, montrer combien ils sont irréprochables en jetant un coup d’oeil sournois et réprobateur sur votre le contenu de votre caddy
      les écolos aussi peuvent être très, très gonflants !
      alors vous avez 100% raison de ne pas faire ce genre de test, ne le faites jamais, il ne vous apportera rien, ne vous laissez pas culpabiliser et continuez à prendre plaisir à partir en vadrouille et à cultiver votre jardin !

      27.01 à 13h24 - Répondre - Alerter
  • Excellent témoignage qui décrit 1 certaine réalité. Concernant les néo ruraux, les habitats groupés en écolieu permettent 1 économie d’énergie, de matériaux et de certains appareils ménagers, de moyens de locomotion. La mutualisation des compétences et des moyens, ainsi qu’1 logistique respectée, sont des outils vers le Vivre Ensemble. Penser et agir collectif, n’a aucun impact sur sa vie privée.
    Si l’on désire s’isoler, alors il ne faut pas s’en plaindre. Et vivre sincèrement en ermite n’exige aucunement tous les appareils indisponibles à notre mode de vie.
    Tout est 1 question de choix et de Conscience. Mais bravo tout de même, à celles et à ceux qui continuent leurs efforts pour améliorer leurs empreintes écologique.

    5.03 à 11h02 - Répondre - Alerter
  • J’ai testé le bilan carbone aussi, et j’ai été déçue du manque de précision des réponses et du coup .. de la fiabilité des résultats.
    Je ne mange pas de viande et fait partie d’une AMAP, mange du poisson deux fois par semaine maximum, en faisant attention aux saisons, privilégiant le bio et cuisine tous mes repas moi-même. Pourtant mon bilan carbone est de 2.5 T de CO2 par an pour une moyenne nationale de 3.2 T. Le site ne prend pas en compte ces petits efforts quotidiens, la provenance de nos produits, le respect des saisons etc ...
    Les réponses ne révèlent pas vraiment notre consommation mais tendent à nous alerter en grossissant un peu les résultats. Dommage !

    14.03 à 13h55 - Répondre - Alerter
  • Je ne participe pas à ce genre de test, car locataire en hlm. Les résultats de mon bilan carbone sont donc basés sur les factures des consommations énergétiques et alimentaires.
    Recettes de vie que je partage avec mes voisin(e)s de la cité, et via le Secours Populaire.

    21.03 à 10h37 - Répondre - Alerter
  • Rien ne me fera renoncer aux voyages en avion que nous réalisons chaque année (5 ou 6). Ce dont je suis persuadé c’est que si nous nous mettons tous à réduire nos consommations (quelqu’elles soient) nous ne ferons JAMAIS d’économie financière. C’est le miroir aux alouettes !
    Si aujourd’hui vous consommez 50 pour 10 soit 500, demain en ne consommant que 25 (bravo) ce sera pour 20 soit 500 ... ainsi va le monde de l’industrie et de la finance. Le profit d’abord, les usagers après .... dur, dur la vie !

    12.01 à 18h51 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité