publicité
Accueil du site > Actu > Mobilités > Particules fines : pourquoi la France est-elle si nulle ?
Mobilités

Particules fines : pourquoi la France est-elle si nulle ?

<-  Retour à l'article

Les pics de pollution aux particules fines, ça nous connaît. En 2011, la Commission européenne a entamé une procédure judiciaire contre la France. Mais pourquoi est-on aussi mauvais ? Parce qu’on roule au diesel, pardi.

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • pourquoi tout ce foin .. ? par principe de respect de textes supranationaux ? ou pour "allonger " l’espérance de vie de quelques mois.. ?
    La vraie solution pour diminuer la pollution en ville est de ne pas utiliser de véhicule propulsé par un moteur à combustion interne.
    Les véhicules hybrides et les tout électriques sont les mieux adaptés à la circulation urbaine, petite vitesse, long temps d’arrêt...
    Quand au choix entre diesel et essence, le bon sens dit qu’il faut privilégier le diesel, moteur ayant un bien meilleur rendement que celui à essence, moins d’émission de Co2, moins de consommation, moteur pouvant être adapté pour brûler des huiles végétales (déjà utilisées pour la cuisine) ou des huiles animales. Quand à leurs émissions de particules fines, cela est soluble en partie par un carburant plus propre, et par l’adjonction de filtre à particule, déjà en place aujourd’hui, mais filtre qui ne s’accommode pas d’une utilisation urbaine.
    L’autre vraie solution pour limiter la pollution, est de moins utiliser sa voiture, mise en œuvre très facile en ville, où les déplacements à pied et à vélo sont bien plus rapides qu’en transport en commun ! réflexe que l’on devrait avoir chaque jour sans pluie !

    28.03 à 10h45 - Répondre - Alerter
  • pourquoi tout ce foin .. ? par principe de respect de textes supranationaux ? ou pour "allonger " l’espérance de vie de quelques mois.. ?
    La vraie solution pour diminuer la pollution en ville est de ne pas utiliser de véhicule propulsé par un moteur à combustion interne.
    Les véhicules hybrides et les tout électriques sont les mieux adaptés à la circulation urbaine, petite vitesse, long temps d’arrêt...
    Quand au choix entre diesel et essence pour les déplacements inter-urbain et de longue distance, le bon sens dit qu’il faut privilégier le diesel, moteur ayant un bien meilleur rendement que celui à essence, moins d’émission de Co2, moins de consommation, moteur pouvant être adapté pour brûler des huiles végétales (déjà utilisées pour la cuisine) ou des huiles animales. Quand à leurs émissions de particules fines, cela est soluble en partie par un carburant plus propre, et par l’adjonction de filtre à particule, déjà en place aujourd’hui, mais filtre qui ne s’accommode pas d’une utilisation urbaine.
    L’autre vraie solution pour limiter la pollution, est de moins utiliser sa voiture, mise en œuvre très facile en ville, où les déplacements à pied et à vélo sont bien plus rapides qu’en transport en commun ! réflexe que l’on devrait avoir chaque jour sans pluie !

    28.03 à 10h47 - Répondre - Alerter
  • De quoi réfléchir
    Hier soir sur Arte TV les Torchères gaz de pétrole par Shell Niger intoxique la population (20*+que le dioxyde de Ca) nous on nous emmerde au ctl technique pour dépassement d’un point mais Shell et Total ont le droit de dépasser la loi avec dérogation de Bruxelles car le gaz brûlé n’est pas rentable. Les Nigérians qui "crèvent" de maladies génétiques, cancers etc ne sont pas rentables bien entendu. Il est vrai que devant Sainte RENTABILITE, la qualité de la vie est bien négligeable.

    13.06 à 12h38 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité