publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Pétrole, nous nous sommes tant aimés
Énergie

Pétrole, nous nous sommes tant aimés

<-  Retour à l'article

L’or noir aura-t-il droit à un enterrement en grande pompe ou en catimini ? Peu importe, nous ferions bien de commencer à imaginer la vie sans lui. Usé par notre surconsommation, il brûlera ses derniers feux dans quelques mois à peine. Et n’écoutez pas les indécrottables optimistes, il est irremplaçable.

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • N’oubliez pas de parler du livre Ausgebrannt (En panne sèche en français) de Andreas Eschbach...
    Un roman qui traite de la fin du pétrole et donne une très bonne idée de ce que pourra être le monde sans l’or noir.

    2.01 à 13h02 - Répondre - Alerter
  • Impossible aux abonnés d’ouvrir cet article (!) S’il s’agit d’un article (?) sans doute très intéressant mais dont il est difficile dans ce cas précis d’en appréhender le contenu !!!
    Bonne année

    5.01 à 08h47 - Répondre - Alerter
  • Je crois que trop nombreux sont les gens qui ne songe pas à l’avenir. Il faut terminer de dépenser à tout va et voir la réalité en face. L’utilisation de l’auto est exessive ainsi que l’achat des grosses cylindrée .Il faut organiser les transports de personnes, train, bus afin que les gens prennent moins leur véhicule pour le trajet travail. IL appartient aux conseils généraux, état et région. MAIS FAIRE COMPRENDRE L’URGENCE DE CHANGER LEURS HABITUDES.
    REVOIR LA MANIERE DE TRANSPORTER LES MARCHANDISES. ENFIN PRODUIRE DANS LES PAYS ET LIMITER LES ECHANGES INTERNATIONALES AU MINIMUM. CELA DEMANDE DE FORMER LES GENS. REVOIR NOS HABITUDES D’ACHAT. C’est maintenant de prendre la situation au sérieux.POUR l’instant ce problème n’est pas évoqué par les candidats à l’election présidentielle.

    16.01 à 08h44 - Répondre - Alerter
  • Les égoïsmes nationaux, encouragés par les systèmes démocratiques qui incitent à une généreuse démagogie, n’auront de cesse de ralentir la prise de conscience et la mise en place d’alternatives crédibles et à la hauteur de la menace qui pèse.
    Nous n’avons pour l’instant aucune idée du désastre qui interviendra lorsque la dernière goute de pétrole aura été brulée dans un moteur de voiture pour aller au super-marché !
    Tout une économie et tous nos comportements deviendront caduques. Ce qui avait de la valeur hier n’en aura plus aucune ! Les riches sauront se prémunir tandis que le reste de la population découvrira avec stupeur qu’ils auront de nouveau été les cocus des beaux parleurs...écologistes compris.

    6.01 à 13h33 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité