publicité
Accueil du site > Actu > L’économie expliquée à mon père > Faut-il annuler la « dette odieuse » grecque ?
L’économie expliquée à mon père

Faut-il annuler la « dette odieuse » grecque ?

<-  Retour à l'article

Alexandre Delaigue, professeur d’économie à Saint-Cyr et blogueur, a répondu à nos questions sur la dette grecque, après avoir visionné le documentaire Debtocracy.

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je me permet de passer à la psychanalyse de la société. Le problème qui touche la Grèce et qui créera 1 crise, non pas qu’européenne, est dû au fait que le lobbying pousse les individus à sur-consommer, et les états à afficher des apparats coûteux pour paraître prospères...Donc au lieu de privilégier 1autonomie alimentaire assez suffisante pour nourrir la population, et pouvoir éventuellement exporter les produits locaux, on cherche plutôt à copier les habitudes aberrantes de consommations des pays les + polluants et gaspilleurs d’énergies de tous genres. L’origine des maux réside dans le choix des humanoïdes terrestres à opter pour l’Avoir, le Paraître, plutôt que pour l’Etre. A partir du moment où, par prétention, l’on finit par confondre ses caprices avec ses réels besoins, on tombe dans une schizophrénie sociétale qui exige d’augmenter de + en + le pouvoir d’achat, d’en rester dépendant jusqu’à ne plus comprendre la signification de la Liberté, Mère éthique de la démocratie.
    Et pour en sortir, il est impératif de réviser, pour les électeurs ainsi que pour leurs élu(e)s, leurs pensées et actes, afin de "bousculer" leurs boulimies. Je propose la philosophie de la simplicité volontaire qui permet d’ajuster son appétit existentiel, et évite d’évoquer le terme répulsif de "décroissance", car la plupart, omnibulé(e)s par le productivisme, ne comprennent pas que cela concerne plutôt l’obligatoire diminution de leurs gloutonneries.
    Les mots ont leur importance politique, et c’est ainsi que souvent, les guerres ne se déclarent que par des phrases à la base...La société humaine se trouve dans le cap de sortie d’1 adolescence cherchant son identité, et s’illusionnant sur sa maturité tout en refusant ses responsabilités et l’impact de ses empreintes écologiques. Si elle tient à perdurer ce stade d’évolution psychologique, alors elle sombrera définitivement dans sa névrose...Mais malgré le fait que l’histoire ait surtout montré le pire, je n’oublie pas que nous sommes également capables du meilleur, et continue ainsi à oeuvrer pour l’espérance

    23.11 à 08h37 - Répondre - Alerter
  • La solution n’est-elle pas surtout de faire baisser (je n’imagine pas qu’il soit possible de la supprimer) la corruption et l’évasion fiscale ? Leur système est corrompu et les coffres grecs planqués en Suisse sont pleins. Pourquoi le reste des européens devrait il payer pour eux ? Qu’ils élisent des politiques honnêtes et gèrent mieux leur pays.

    15.02 à 12h58 - Répondre - Alerter
  • Ne pas oublier que Machin, ancien de Goldman Sachs a été imposé pour perdurer l’austérité actuelle en Grèce. Je crois qu’il y a réellement 1 volonté de + en + affichée de démontrer que tous les adeptes de l’obéissance aveugle (la plupart des électeurs de tous états) ne doivent leur pitance qu’en respectant le règne de l’ignorance et de la peur (volontaires ou pas)...
    La Grèce est loin d’être le seul pays concerné, ni le 1er et ni le dernier...Que les Français sachent qu’ils ne sont pas + épargnés ! L’ère du nuage de Tchernobyl qui a évité les frontières de France, est dépassée...à moins que la consommation de somnifères, ne les plonge dans 1 coma d’indifférence douillet...

    15.02 à 17h30 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité