publicité
Accueil du site > Actu > Nature > Demain, 9 milliards de bouches à nourrir : Comment faire ?
Nature

Demain, 9 milliards de bouches à nourrir : Comment faire ?

<-  Retour à l'article

Nous serons 9 milliards sur Terre en 2050. Comment nourrir tous ces estomacs et le faire proprement, quand l’agriculture est aujourd’hui responsable de pollutions catastrophiques et le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre ? En produisant plus, mieux et pour tous. Enquête.

13 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • chichou : Sans titre

    Schématiquement, il y a un gros gateau dont la moitié est dévorée gouluement par 17 % de la planète (Dont nous), et l’autre moitié péniblement et insuffisamment partagée par les 83 % restant. Il faut avoir le courage de dire, sans passer pour un moralisateur :
    Si l’on veut aider nos frères, il va falloir se serrer la ceinture.
    En revanche, Si l’on veut continuer à vivre tel que nous le faisons, il faut savoir que nous sommes, à partir du moment ou nous en avons la conscience, responsable du déclin de l’humanité.
    Je préfère le premier choix

    Voir en ligne : Demain, 9 milliards de bouches à nourrir : Comment faire ?

    31.10 à 11h31 - Répondre - Alerter
    • socrate34 : Pauvre pomme !

      ’’Si l’on veut aider nos frères, il va falloir se serrer la ceinture’’ : Ah non, vous n’allez pas nous demander de nous serrer la ceinture ! Mes frères, mon frère, ce sont les riches qui ne sont jamais assez riches ! Vive l’économie de marché, car elle marche à fond. ’’il faut savoir que nous sommes, . . . responsable du déclin de l’humanité’’
      Pauvre pomme ! Socrate34@laposte.net

      31.10 à 17h16 - Répondre - Alerter
      • jiminix : Pauvre pomme !

        Bah non, c’ est vrai...la plupart des riches se sont enrichi sur le dos des pays "sous" developpés, et surtout, nos modes de vies reposent sur cette "exploitation"...
        alors la pomme heu...

        Voir en ligne : Jiminix’Wordpress’WeBLog

        8.11 à 15h54 - Répondre - Alerter
    • 2 solutions
      1/ "Faut que les riches vivent simplement pour que les pauvres puissent simplement vivre" Gandhi et d’ajouter " Incarne-toi même le changement que tu voudrais voir dans le monde"
      2/ Selon LAOZI " il n’est de plus grande erreur que de vouloir satisfaire ses désirs. Il n’est de plus grande misère que de ne savoir se suffire. Il n’est de pire calamité que le désir de posséder.Celui qui sait se contenter de peu est toujours satisfait."

      15.11 à 16h25 - Répondre - Alerter
      • Merci !! :-)
        Je rajouterai également : "Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire." ou encore "Ce qui fait la vraie valeur d’un être humain, c’est de s’être délivré de son petit moi."
        A.Einstein

        30.01 à 20h24 - Répondre - Alerter
    • un peu simpliste il me semble d’affirmer que l’on doit se serrer la ceinture pour nourrir la planete. et surtout bcp trop facile !
      On demande toujours aux pays riches de donner aux pays pauvres que çà soit en argent, en nature, de donner accès à leur territoire aux populations, à leur richesse, etc.
      Mais comme dit le proverbe j’oderai répondre "Aide toi toi-même !".
      On a une conséquence formidable et inattendue de l’évolution de la civilisation occidentale : c’est la baisse des naissances ! et oui on consomme plus (par habitant) que le siecle dernier mais on fait bcp moins d’enfant. L’europe arrive péniblement à peine à stabiliser son nombre d’habitants. Ce qui finalement est un bonne chose compte tenu des ressources alimentaires de la planète et de l’évolution de notre mode de vie.
      La chine elle même régule sa population en limitant le nb de grossesse à 1. C’est la recette du succès en Chine (en terme de niveau de vie, qualité de vie) == controle des naissance et ouverture économique.
      Je vote pour le reveil de l’Afrique et pour qu’elle se donne ENFIN les moyens de se sauver. Qu’elle ne se complaise plus dans cette assistance humanitaire, militaire pour éviter qu’il ne s’entretuent ou EMIGRATOIRE pour qu’on acceuille et assiste le résultat de leur incapacité à réguler leur naissance.
      L’humanité est la seule espèce mammifaire incapable de réguler ses naissances compte tenu de son habitat. Contrairement à ce que beaucoup croient, les mammifaires réduisent leur natalité en période de vache maigre. Il ne font pas un max de bb pour que les meilleurs survivent.
      L’humanité serait-elle aussi stupide pour préférer prendre en considération le désir d’enfant plus que le bonheur de ladit enfant ? Parce qu’il ne s’agit pas que des humains... ya aussi le biodiversité qu’il faut préserver : les médicaments, notre nourriture, l’équilibre biologique et dc la qualité de notre habitat en dépend. Si on aime les enfants, il faut leurs souhaiter de vivre dans de bonne conditions ou du moins pas mourrir de faim comme c’est déjà le cas.
      Compte tenu de leur nombre les dinosaures auraient pu survivre mais ce ne fu pas le cas. Et c’est pour çà que nous sommes là. Il faut donc sauvegarder la biodiversité parce que peut-être que nous aussi nous disparaitrons. Et la vie est beaucoup trop précieuse dans l’univers.

      15.11 à 16h43 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,

      Première condition pour que les agriculteurs des pays en développement sortent d’une certaine misère : il faut que les enfants aillent à l’école primaire. Exemple : Niger, Burkina, Afghanistan : 80% des femmes et 60% des hommes sont analphabètes.

      Deuxième condition : il faut que les jeunes futurs agriculteurs apprennent le métier d’agriculteur dans un collège et lycée agricole.

      Même l’agriculture biologique cela s’apprend...

      En France nous avons 1.000 lycées agricoles soit 1 lycée agricole pour 600 exploitations agricoles.

      Amicalement, Olivier

      24.01 à 10h01 - Répondre - Alerter
  • Dans we Feed The World, Jean Ziegler montre que nous produisons déjà de quoi nourrir 10 milliards d’être humains. C’est le gaspillage des sociétés occidentales, mais aussi les agro-carburants et l’alimentation du bétail qui causent ce paradoxe...
    Nous vivons dans un monde absurde dans lequel il vaut mieux mettre du soja OGM dans sa voiture plutôt que de laisser les pays du sud produire leur propre nourriture.

    16.11 à 17h05 - Répondre - Alerter
    • C’est clair que les agro-carburants ne vont pas arranger les choses. Et l’on peut s’en passer avec un vrai politique de transport public et d’organisation du territoire qui reduise la nécessité de la voiture.
      Mais je trouve que l’on fait déjà des efforts.
      On est de plus en plus nombreux a voir un comportement eco-responsable. On fait moins d’enfants : même pas 2 enfants par femme dans la population occidentale. Bref la poulation occidentale diminue. Et le population des pays pauvres ne fait que grandir. Alors que c’est elle qui a le plus d’intérêt à stabiliser sa population.
      Je vois mal les occidentaux renoncer à leur héritage culinaire tant que eux ne font pas l’effort de stabiliser sinon diminuer le nombre de bouches à nourrir.

      16.11 à 17h39 - Répondre - Alerter
    • oui tout a fait d’accord car on est tou nait égaux donc pkoi il devrai avoir des priviligiés et d’autre pa.

      5.12 à 16h34 - Répondre - Alerter
      • Il y a donc un paradoxe sur l’inégalité étant donné que si l’on naissait dans un pays pauvre nous serons indubitablement désavantagé par rapport à une personne naissant dans un pays riche. Mais si les riches envoyaient de quoi aider les pays pauvres, alors l’inégalité serait que les pauvres, sans fournir d’efforts, pourraient se nourrir et auraient donc un avantage vis-à-vis des riches !

        27.03 à 08h51 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité