publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Oui, le nucléaire émet bien du CO2
COP21

Oui, le nucléaire émet bien du CO2

<-  Retour à l'article

Certes, les gaz à effet de serre ne s’échappent pas des cheminées des centrales. Mais le nucléaire relâche néanmoins du CO2. Lors de l’extraction de l’uranium ou du démantèlement d’une centrale par exemple.

7 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Les cendres de charbon sont pires que les déchets nucléaires.

    Pierre Lutgen, Docteur es Sciences. (Luxembourg) écrit :

    "Peu de gens savent que les centrales au charbon émettent d’énormes quantités de radioactivité.
    Le charbon contient en moyenne 1,3 ppm (partie par million) d’uranium et 3,2 ppm de thorium.
    En 1982 les centrales thermiques au charbon des Etats-Unis ont émis dans l’air 801 tonnes
    d’uranium et 1 907 tonnes de thorium sous formes de poussières, alors que les centrales nucléaires
    de ce pays n’ont produit que 130 tonnes de déchets radioactifs, non pas émis dans l’air mais
    contenus dans des fûts ou dans du béton. L’uranium-238 émis par les centrales thermiques est
    transformé par le rayonnement solaire et cosmique en plutonium-239 qui est éminemment toxique
    par inhalation. Il est donc beaucoup plus dangereux de vivre dans le voisinage d’une centrale
    thermique au charbon que près d’une centrale nucléaire.
    Plusieurs centrales thermiques au charbon en Grande-Bretagne ont du fermer parce que leurs environs
    étaient devenus trop radioactifs. Les eaux usées des centrales au charbon sont également
    radioactives. L’Environmental Protection Agency des Etats-Unis calcule que toutes les centrales
    au charbon du monde émettent chaque année 6 630 tonnes d’uranium (Tchernobyl avait mis
    5 tonnes de substances radioactives dans l’air) et 16 320 tonnes de thorium dans la biosphère,
    soit un demi kilo pour chaque habitant de la terre. (Pierre Lutgen, Docteur es Sciences. Luxembourg)".

    Je renvoie aux travaux du Bund qui en Allemagne met l’accent sur la radioactivité du charbon. Die Grünen et nos Verts feraient preuve d’honnêteté intellectuelle en la prenant en compte dans leurs campagnes antinucléaires.

    29.03 à 11h18 - Répondre - Alerter
    • Surprenant et original - "original" dans le sens que je n’ai jamais rien lu de pareil.
      J’ai donc regardé qui est Pierre Lutgen : la seule chose que j’ai apprise est qu’il est un "ancien de Dupont de Nemours et Arcelor". Cela n’en fait pas un expert en matière du nucléaire.
      Il faudrait connaître les références sur lesquelles sont fondées ses affirmations.

      21.07 à 12h25 - Répondre - Alerter
  • "Pour faire son étude, le chercheur a écarté les centrales les plus anciennes (antérieures à 1997)"
    Petite coquille, il faut lire "études" et pas centrales.

    Sinon cette étude est intéressante, dommage qu’elle ne soit pas linké dans cet article !
    L’étude (en anglais) : http://www.nirs.org/climate/backgro...

    Cependant elle n’est plus d’actualité, Areva ayant abandonné la diffusion gazeuse et représentant environ 30% de l’enrichissement (l’étude de 2008 fonde ses calculs sur une proportion de 45% diffusion gazeuse et 55% de centrifugation, en sachant que la diffusion gazeuse est 60 fois plus consommatrice d’énergie que la centrifugation, et qu’aujourd’hui la diffusion représente moins de 10% du marché d’enrichissiment).

    17.03 à 17h39 - Répondre - Alerter
  • Oui, le nucléaire émet bien du CO2

    7.04 à 08h51 - Répondre - Alerter
  • La seule problématique, et non des moindres, le démantèlement de ces centrales en fin de vie, voire éventuellement leur reconditionnement, une nouvelle vie, éternelle ! Et j’ose espérer, dans un futur pas trop lointain, grâce à la recherche, que des solutions seront trouvées. Le retraitement des déchets autrement, enfouissement provisoire.... recyclage, les recherches avancent.
    Les positions dogmatiques écologistes, relatives à la transition écologique ont certes fait bouger les choses. Mais il serait illusoire de faire croire à la population, avec des propos mensongers, que le coût serait moindre. Bien au contraire, car nécessitant des investissements importants et un changement radical de notre mode de fonctionnement. Les français, écolos ou non, accepteront ils de se chauffer autrement en payant plus chers leurs consommations d’énergie...que nenni .
    That’s the question.

    14.12 à 12h17 - Répondre - Alerter
  • L’Association nucléaire mondiale a examiné plus de vingt études et évalué les émissions de gaz à effet de serre. Mais le problème ne réside pas dans la compréhension du processus. Les gens doivent être conscients des conséquences futures. Mais plus que cela, ils doivent être respectueux de l’environnement en premier lieu.
    Les articles : www.world-nuclear.org/nuclear-basics/greenhouse-gas-emissions-avoided.buyessays.cheap sur les effets de serre et la protection de l’environnement.

    6.06 à 06h48 - Répondre - Alerter
  • Si on y va par là, tout emet du CO2.
    Si on suit la logique, avoir un enfant produit du CO2, car la fabrication des couches, de la nourriture pour bébé, des produits pour bébé, dans sa production ça fait du CO2, son acheminement et encore des dizaines de facteurs.
    ça marche avec tout, finalement.

    20.06 à 16h25 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité