publicité
Accueil du site > Actu > Le marketing expliqué à ma mère > BP, l’imposteur numéro un
Le marketing expliqué à ma mère

BP, l’imposteur numéro un

<-  Retour à l'article

Le géant britannique promettait d’aller « au-delà du pétrole ». La marée noire de Louisiane clôture dix ans de mensonges sur les énergies renouvelables.

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,

    Quelques informations manquent pour que j’accorde totalement crédit à cet article :
    "1,39 % au solaire et 2,79 % à l’éolien" de quoi s’agit-il ? de chiffre d’affaire ? de bénéfices ? Sont-elles les seules dépenses de BP dans le domaine des énergies non-fossiles ?

    « BP a passé l’essentiel de la décennie à faire croire qu’il était meilleur que les autres compagnies pétrolières en matière de responsabilité sociétale, alors qu’en fait, il ne faisait pas mieux et peut-être pire" de Tony Hayward. Quel crédit apporter à cette citation ? Pourquoi le croirai-je plus que BP ? Ce que je veux dire : avez-vous vérifié ? Quelle somme donne les autres compagnies pétrolières dans ces domaines ?

    Non je ne travail pas pour BP ou autre compagnie pétrolière, non je ne suis pas climato-septique, bien au contraire.
    Mais imaginez ces affirmations à un diner ou un repas en famille. De belles phrases sans convaincre (voir "décrédibilisantes"), s’il n’y a pas un travail sérieux et argumenté.
    C’est ce que je demande à un journal.

    26.04 à 01h17 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité