publicité
Accueil du site > Actu > Mobilités > « Les ressources en pétrole baissent et l’avion sera de moins en moins (...)
Mobilités

« Les ressources en pétrole baissent et l’avion sera de moins en moins accessible »

<-  Retour à l'article

Ingénieur spécialiste du climat et de l’énergie, Jean-Marc Jancovici fait un état des lieux sans concessions du secteur aérien. Et lui prédit un avenir en pointillés. Entretien-choc.

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Jancovici dit ;"il faut faire tourner la planche à billets pour financer 5000 milliards d’euros sur 40 ans".
    La France ne peut le faire actuellement, ni L’europe d’ailleurs, alors que les Etats Unis,et la chine entre autres, peuvent et savent utiliser les méthodes de dévaluation et d’inflation de leur monnaie respective pour "faire tourner la machine économique".
    Donc à quand un budget unique ,un gouvernement fédéral et une banque fédérale pour l’union européenne comme aux USA ?.
    Pour le moment aucun état européen, même l’Allemagne n’a les moyens de sa politique, car ils sont dépassés par les flux financiers mondiaux, ainsi que par la puissance des entreprises multinationales.
    A mon avis, il n’y aura de réelles évolutions que lorsque nos états européens se sentiront impuissants pour relever individuellement les défis de l’avenir.
    Ainsi quand verrons-nous les hommes(ou femmes) politiques qui posséderont le courage nécessaire à prendre les décisions nécessaires pour résoudre nos problèmes de fond ?.
    That is the question !.

    17.01 à 09h15 - Répondre - Alerter
    • Voilà un Anonyme intelligent et réaliste.En le lisant, je me retrouve totalement dans ses propos, avec notamment la phrase qui explique que l’union européenne n’évoluera réellement, que lorsque que tous les pays auront compris qu’ils ne peuvent grand-chose, seuls, et notamment la France et l’Allemagne.L’évolution, malheureusement , ne s’effectuera que sous les contraintes économiques et politiques engendrées par la concurrence mondiale.
      Quand nos responsables politiques nationaux comprendront-ils qu’ils sont de moins moins ,maitres de leurs "décisions et choix"politiques ?.
      A quoi servent aujourd’hui les députés "européens" élus nationalement, avec moins de 30% de participations ?.
      La représentativité de nos élus est de moins en moins crédible, car avec des minorités de votants on fait des "majorités", au niveau des partis politiques !.Même nos derniers présidents de la république ont été élus avec moins de 30% de voix par apport à l’ensemble des électeurs !.
      En ce qui concerne, NDDL, à mon avis, il finira par se construire, car d’une part, les responsables politiques au plus haut niveau, de droite et de gauche, sont totalement d’accord, sur le projet.Je ne connais pas beaucoup d’accords de la droite et de la gauche, de cette importance stratégique par ailleurs !.
      D’autre part, les responsables économiques, des 2 régions sont d’accord, et surtout, la société Vinci, n’investirait pas majoritairement dans un tel projet, s’il n’y avait pas de réels chances de succès.
      Quant aux écologistes qui font plus d’écologisme que d’écologie, que faisaient-ils, il y a 20 ou 30 ans lorsque le projet était lancé ?. Dans cette période finale, ils ne font que retarder le projet, mais celui-ci finira par aboutir.Ce n’est qu’une question de temps, et ceci malgré les arguments de différents expert en tout domaine. En effet, mon expérience m’ a fait constater, que si vous réunissez ou que si vous consultez 10 experts dans un domaine donné, quel qu’il soit, il en y a 4 ou 5 qui penchent dans un sens, et 4 ou 5 qui penchent dans un autre sens , et que rarement une majorité, ou bien sûr unanimité ne se dégage !.
      Les choix finaux ne se font donc qu’en fonction des décisions politiques et économiques de nos responsables en place.

      10.04 à 11h03 - Répondre - Alerter
  • La tribune/appel publiée dans le monde.fr du 22 mars, et signée entre autres par JM Jancovici, est toujours active :
    http://tribune-pic-petrolier.org/
    Ne pas hésiter à signer et relayer !

    4.12 à 09h13 - Répondre - Alerter
  • Ce que j’aime avec Jancovici, c’est qu’il est pas langue de bois, il envoie !...il ventile comme dirait Audiard, sauf que c’est argumenté et donc, imparable.

    3.12 à 17h13 - Répondre - Alerter
    • Tout à fait d’accord ! Nicolas HULOT sait s’entourer de gens intelligents qui savent expliquer les choses clairement sans qu’on puisse aller contre...
      Martine 44 (et non pas 4x4 car je suis loin de rouler en 4x4 comme l’affirme un certain "lamoule", j’ai même choisi de rouler en vélo pour ne pas polluer, alors même que je dispose du permis)

      4.12 à 15h10 - Répondre - Alerter
    • Le transport aérien va devenir très onéreux du à l’augmentation inévitable du prix du carburant. Le trafic va diminuer en commençant par le fret aérien. Les décideurs n’ont souvent qu’une courte vue. On va bétonner dans la région nantaise des centaines d’hectares de précieuse terres agricoles. Pour en faire dans vingt ans des friches industrielles.
      Dans les années cinquante les mèmes décideurs on construit à La Vilette à coup de milliards de l’époque des abattoirs ultra modernes. Quand les travaux ont été terminés,on s’est aperçu que le bétail ne se transportait plus sur pied mais était abattu en province et la viande conditionnée sur place était transportée en camions frigo. Ces travaux pharaoniques ne pouvaient avoir d’autre utilité ; Tout a été démoli ;
      bel exemple de gachis ; L’aéroport en question subira le mème sort .
      Bravo Monsieur Jancovici pour vos réflexions de bon sens.

      4.12 à 18h24 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité