publicité
Accueil du site > Actu > Opinion > En Gironde, la submersion d’un immeuble doit sonner l’alerte
11-02-2014
Mots clés
Météo
France
Point De Vue

En Gironde, la submersion d’un immeuble doit sonner l’alerte

Taille texte
En Gironde, la submersion d'un immeuble doit sonner l'alerte
(Crédit photo : DR)
 
Le Signal, situé en bord de mer à Soulac-sur-mer, est menacé par l'érosion de la dune et va être évacué. L'occasion de (re)sensibiliser à notre impact sur le réchauffement climatique, estime Jean Sireyjol, président de l’association Taca.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Erosion, montée du niveau de la mer ? L’image du Signal, immeuble surplombant le trait de côte, a fait plusieurs fois la une du journal Sud Ouest, pour illustrer la submersion marine observée sur tout le littoral atlantique entre le Portugal et les îles britanniques à l’occasion des grandes marées depuis le début de l’année 2014. Moins de cinquante ans après sa construction, la résidence va être abattue par l’océan (ou de façon préventive par l’homme). Ses promoteurs voulaient-ils nous donner un Signal d’alarme ? Fallait pas se sentir obligé, car depuis 1999, en matière d’évènements climatiques extrêmes, les signaux n’ont pas manqué ! Pour ne parler que du sud-ouest, voici les plus marquants : les tempêtes Martin en 1999, puis Klaus en 2007, Xynthia en 2010 (le signal de l’époque s’appelait La Faute-sur-mer, en Vendée), la canicule de 2003, les sécheresses du printemps 2011 et de l’hiver 2012, les doubles crues dévastatrices du gave de Pau (rivière des Pyrénées) en octobre 2012 et juin 2013…

Mais la cause de ces évènements, souvent dramatiques, toujours spectaculaires, semble faire débat : dans quelle mesure sont-ils liés au réchauffement climatique en cours ? Poser cette question aux scientifiques les oblige, par déontologie, à mettre en avant leurs incertitudes et, pour le lecteur, incertitude se traduit par inaction. On le sait, les scientifiques sont prudents ; ils ne doivent pas être nombreux à posséder un appartement au Signal !

Sortira-t-on les pirogues quand il sera trop tard ?

Posons leur plutôt une autre question : quelle serait la hauteur de la mer avec une augmentation de température moyenne de la Terre limitée à +2°C, objectif proposé par les scientifiques et validé par les gouvernements à la conférence climat de Copenhague ? La paléo-climatologie donne la réponse du long terme, pas celle de l’horizon 2020 ou 2050. Elle estime qu’à la précédente période interglaciaire (il y a 125 000 ans), avec une température moyenne de la Terre voisine de cette limite à +2°C, le niveau de la mer était à Bordeaux de… 6 mètres plus haut qu’actuellement (1) !

Donc il y a 125 000 ans, Homo sapiens qui commençait à découvrir notre belle région, avait repéré à Bordeaux la plage de la Bourse, lieu réputé pour récolter, à marée basse, quelques bulots et coquillages. Est-ce le bonheur que l’on souhaite à notre descendant Homo cybernicus ? On continue à s’aveugler derrière une prudence de sioux, et on sortira les pirogues quand il sera trop tard ? 

Aquitaine, terre des eaux, « Bord’eaux »… le cours d’étymologie est limpide ! La multiplication des submersions marines venant de se produire à Hendaye, Biarritz, Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) au Cap Ferret (Gironde), etc. donne un aperçu du futur paysage de la région. Ces signaux, que nous pouvons tous voir, offrent un avant-goût du potentiel de destruction du réchauffement climatique. Envoyons un signal concret aux citoyens, après leur avoir expliqué le mécanisme en cours. L’explication tient en peu de mots : certains gaz provoquent un redoutable effet de serre, il faut en diminuer les émissions. Comment faire ?

Le signal prix carbone

Le ressort efficace, rapide et juste est économique. Le signal concret serait de mettre un « signal prix carbone », sur le principe pollueur payeur ; le CO2 et les autres gaz à effet de serre constituent une pollution que chacun doit payer selon sa consommation. Comme chaque être humain a les mêmes droits et respire la même atmosphère, il faut que l’argent collecté soit redistribué également à chaque être humain, afin que les plus pauvres puissent y faire face. C’est tout simple ; plus carboné plus cher, moins carboné moins cher, le signal prix nous indique la bonne direction. C’est ce « signal » que nous lançons, en vous invitant à découvrir l’expérimentation « Volontaire pour le Signal Prix Carbone ».

(1) Rapport « La Région Aquitaine anticipe le changement climatique », page 43.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Président de l’association citoyenne Taca (Agir pour le climat)

5 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Cela devrait d’abord "sonner l’alerte"quant au manque de clairvoyance des bétonneurs du littoral et de la connivence (intéressée ?) de ceux qui donnent les permis de construire de tels montres à de tels endroits . En effet , une telle masse de béton sur une dune (quant on sait que c’est là par nature un lieu fragile) ; c’est une bonne chose que la mer vienne la saper, tout comme elle l’a fait avec les bunkers du mur de l’Atlantique dés le début des années 1950, donc bien avant qu’on ne parle de réchauffement climatique. Et c’est profondément dommage que cela échappe totalement à l’auteur. Par son manque de clairvoyance ( car on peut être aveuglé par la volonté de faire feu de tous bois et finalement rater son coup tout comme d’autres le sont par l’avidité) l’auteur ne désert-il pas une cause que l’on préférerait voir défendu par le triomphe de l’intelligence ( là il me semble en effet aussi désastreux pour cette cause qu’il prétend défendre qu’un élu d’EELV ... et c’est peu dire).

    14.02 à 15h34 - Répondre - Alerter
    • Déception positive, vous parlez un peu rapidement de triomphe de l’intelligence pour dénigrer cet article.
      Pour développer mon point de vue, un niveau modeste d’intelligence est bien suffisant. Le réchauffement climatique fait monter la mer, vrai ou faux ? Elle a déjà monté depuis 100 ans de 20 à 30 cms, vrai ou faux ? Une mer qui monte, c’est une mer qui avance (en général), vrai ou faux ?
      Donc ce qui se passe au Signal est parfaitement compatible avec le réchauffement climatique.
      Donc la preuve que cette érosion ne serait pas due au réchauffement climatique, c’est à vous de l’apporter, pas à moi.
      Le triomphe de l’intelligence, c’est pas ça qui est demandé, ce qui et demandé, c’est un minimum de lucidité pour comprendre notre aveuglement devant l’ampleur du changement, aveuglement qui nous amène par paresse ou lassitude à préférer nier ce que voient nos propres yeux plutôt que faire face au changement demandé (ce déni s’appelle la dissonance cognitive)

      17.02 à 10h58 - Répondre - Alerter
  • toujours cette confusion entre évènements météo et climat !

    12.02 à 17h07 - Répondre - Alerter
    • Il faut bien comprendre une évidence ; le climat se manifeste par des événements météorologiques quotidiens. Si vous ne voulez pas voir ce qu’il se passe autour de vous, allez chercher une dune pour vous y enfoncer la tête, mais dépêchez vous car la mer est en train de les enlever ces dunes (pour info il y a 40 ans il y avais 200 mètres de dunes entre le bâtiment et la plage ; aujourd’hui c’est moins de 15 mètres)

      17.02 à 10h45 - Répondre - Alerter
    • Savez vous pourquoi le maire de Soulac délivre actuellement des permis 50 mètres derrière l’immeuble du signal (Impasse du Révérend Père Brottier notamment par exemple) ? N’est ce pas un peu contradictoire d’autoriser des constructions à proximité de l’arrêté de péril ? Le danger relatif à l’érosion n’existe t il pas 50 mètres derrière ?

      6.04 à 14h10 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité