publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Viviane fait des expériences > Viviane n’achète pas de produits fabriqués en Chine

Viviane fait des expériences

Par Viviane
24-12-2010
Mots clés
BLOG

Viviane n’achète pas de produits fabriqués en Chine

Viviane n'achète pas de produits fabriqués en Chine
(Crédit photo : twicepix / Flickr)
Trentenaire curieuse et désireuse de consommer autrement, j'ai décidé de mener une première expérience en boudant l'omniprésent Made in China.

Bonjour à tous,

Alors je me présente : je m’appelle V... ou Viviane pour quelques intimes... J’ai 30 ans... depuis 3 années consécutives.

Je suis née dans ces années où il y avait encore pas mal d’industries en France et notamment dans ma petite ville : une usine de 3 000 employés d’une marque automobile rugissante dont je tairai le nom et qui a fermé depuis longtemps maintenant. Délocalisée ? Sans aucun doute. Je suis née dans ces années où l’on a usé et abusé de produits chimiques et où quelques « illuminés » commençaient à dire qu’il faudrait peut-être le faire avec plus de modération. Alors maintenant que je suis adulte (enfin sur le papier ;-)), je me pose des questions, je trouve mes réponses, je m’engage et j’essaie de changer certains de mes comportements créés par des habitudes, une éducation, une culture, une société.

Encouragée par l’initiative « lecteurs responsables » de Terra eco, j’ai donc eu envie de faire des expériences. De voir, convaincus ou non, engagés ou non, s’il est facile de changer nos comportements de consommateurs, s’il est facile de changer nos habitudes pour nous protéger et protéger notre planète.

Alors voilà : à l’heure des délocalisations, des fermetures d’usines en France, des suicides et des grèves d’ouvriers chinois, ma première expérience sera de voir s’il est possible aujourd’hui de ne pas acheter de produits fabriqués en Chine.

Pourquoi ? Pour voir s’il y en a tant que ça, s’il est aisé d’obtenir les informations sur l’origine des produits, pour vérifier s’il est facile de changer mes habitudes et de penser à regarder les étiquettes. Par défi, par curiosité, pour voir ce qu’il ressortira de cette expérience, tout simplement.

Je n’encourage pas à ne pas acheter made in China, je veux juste savoir en tant que consommatrice et citoyenne si j’ai le choix et quel est ce choix. J’espère découvrir des choses, vous apporter de l’information et si vous en avez à me communiquer, n’hésitez pas à me laisser des messages.

Je pense expérimenter ça pendant un mois et l’avenir nous dira ce qui ressortira de cette expérience.

A bientôt sur ce blog.

V.

COMMENTAIRES ( 28 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Pour moi ,il est urgent d’imposer une vraie traçabilité des produits qui rentrent en Europe. Et de remettre des droits de douanes ! Les USA le font, les.chinois le font, il n’y a que les européens qui sont asse cons pour accepter de se faire entuber, sans se défendre. Pathétique

    25.12 à 22h21 - Répondre - Alerter
  • bravo.
    idem pour moi : textile , éléctroménager j’ai réussi à tout trouver non ’made in China’
    et d’ailleurs, je privilégie le ’fabriqué en France’ en 1er lieu
    si pas possible de trouver : made in Europe.
    Pour ce qui est de la nourriture : j’essaye de consommer des produits cultivés localement.

    Le changement viendra des consommateurs !
    pas des mutlinationales (H&M , Zara Primark ; Ikea etc etc) qui ne pensent qu’aux bénifices et augmenter leur marges, peut importe le prix (humain, écologique, économique...)
    A bon entendeur...

    29.03 à 14h36 - Répondre - Alerter
  • Bonjour, j’ai crée une pétition pour plus de transparence sur les matières premières utilisées par les marques Françaises et de l’UE, et qui s’octroient le LABEL "MADE IN FRANCE" ou du pays d’assemblage en Europe, et sur l’annotation "Made in China" obligatoire. Signez-la SVP ça nous concerne tous. Merci

    (https://www.)change.org/p/le-gouvernement-ministre-des-affaires-étrangères-afnor-nf-soyez-informé-des-origines-de-matière-première-de-fabrication-ue-et-surtout-made-in-france

    Désolée obligée de mettre le lien en "Brut" sinon ne fonctionne pas

    20.10 à 09h03 - Répondre - Alerter
  • Vous êtes tous des racistes, un jour, les CHINOIS écraseront les petits blancs. Vive LA CHINE

    16.08 à 00h45 - Répondre - Alerter
    • Je ne vois pas pourquoi j’irai engraisser des gens qui pollue la plus la planète, qui ne respecte pas les droit de l’homme et qui fabrique des choses qui ne fonctionne pas ou mal.
      derrière toutes action de notre part, il doit y avoir une reflection non, alors quand je vois "vive la chine" excusez moi, pas a n’importe quel prix.

      20.08 à 23h56 - Répondre - Alerter
  • Et bien moi, je fais pareil, je regarde la provenance du produit avant d’acheter, si c’est du chinois, je n’achete pas.

    Je prefere payer mon produit plus cher si il vient de la communauté européenne, j’ai plus que marre de lire sur les emballages "made in china".

    Je n’ai rien contre le peuple chinois, mais il serait temps de faire travailler les copains de l’europe non ?

    2.06 à 01h14 - Répondre - Alerter
    • Ah bon, s’il on achète pas de made in china, vous n’allez qu’à fabriquer vous meme, y en qui veulent des produit fabriqués des petits blancs,
      non, c’est chers et qualité pas forcément mieux que les MADE IN CHINA. Les francais sont juste jalouse des CHINOIS car on est plus intéligents que
      les petits blancs.

      16.08 à 00h48 - Répondre - Alerter
  • Super, à ceci prêt que l’appel au boycott économique envers un pays est illégal :)

    10.11 à 19h53 - Répondre - Alerter
    • Ca tombe bien puisque je n’appelle pas au boycott économique d’un pays ! :-) En réponse à l’idée répandue que tout est fabriqué en Chine maintenant, j’essayais juste d’enquêter pour savoir ce qu’il en était et les choix dont les consommateurs disposent.

      10.11 à 20h32 - Répondre - Alerter
  • hot news !

    je revient d’un magasin C*o... où j’ai acheté 4 stylos à billes noirs. La marque X fait 4 stylos à 1 euro 65 cents. Made in CHINA. La marque BIC, made in France, 20 cents de plus les 4 stylos. Pour une bouffée de cigarette, un stylo made in France. Emplois et (un peu) de carbone en -.

    Comme quoi des fois, en plus ca coute pas plus cher. Faut vraiement qu’on soit c* ou manipulés pour pas agir.

    21.01 à 16h50 - Répondre - Alerter
  • Pour moi j’essaie de ne plus acheter de vêtements au dessus de 20€ portant la mention "Made in China" et je dois dire que je galère pas mal. De plus je trouve que de plus en plus de magasins coupent les étiquettes ou n’indiquent tout simplement pas la provenance du pays où s’est fait. Une chose agréable avec le fait de ne plus acheter Made in China c’est au niveau du porte feuille :). En tout cas j’aurais hâte de lire tes expériences et tes astuces.

    17.01 à 13h03 - Répondre - Alerter
  • oui le toujours moins cher c’est pour pourrir les conditions de vie et s’enrichir toujours plus car en fait avant on disait :
    "des sous, des sous," on demandait des augmentations de salaires
    et maintenant qu’est-ce qu’on demande ?

    plus de pouvoir d’achat !

    ça ne veut rien dire !!

    ils doivent augmenter les salaires pas baisser les prix du fabriqué en chine !!

    encore une escroquerie médiatique de plus !!

    et plus de salaire, c’est plus de cotisations donc une meilleur prise en charge des plus démunis !

    plus de pouvoir d’achat n’enrichit pas l’état et creuse le déficit !! et les suppression d’avantages sociaux !!

    le capitalisme est en train de détricoter les avantages aux plus démunis tout ce que nos aïeux ont acquis avec tant de sang et de souffrances...
    et personne ne bouge... !

    13.01 à 19h07 - Répondre - Alerter
  • : Auggie

    C’est un parcours long et difficile car de plus en plus d’étiquettes ne mentionnent plus le "made in china" ,( surtout les textiles) , et pour certains produits vous trouverez l’adresse de l’importateur européen. Il faut donc prendre son temps , regarder , demander et contrôler les infos souvent fausses que répètent des vendeurs bien formés( à défaut d’être bien informés).
    Les sites "hexaconso" et "la fabrique hexagonale" sont une aide précieuse.
    Tout ça prend du temps , mais une fois trouvés les bons fournisseurs c’est plus facile et vos courses habituellement barbantes , se transforment en une enquête passionnante , voire un jeu de piste plein de rebondissements. Comme vous en avez assez que l’on vous prenne pour un(e) imbécile vous achetez beaucoup moins et faites ainsi des économies. Votre achat devient un acte citoyen , plus respectueux de l’environnement . Alors , même si faire ses courses prend des allures de croisade , on prend son courage à deux mains et on devient acteur-consommateur .

    12.01 à 18h29 - Répondre - Alerter
  • Les grandes surfaces fortement favorisées par les politiques de tous bords nous ont innoculé le virus de la maladie du toujours moins cher. C’est la fameuse course aux prix bas qui a été imposée par une véritable manipulation des esprits. Vous rajoutez encore à ce cocktail la propension fortement encouragée a faire du profit en ignorant la possibilité d’un peu d’éthique et, vous avez le sombre résultat actuel. La mayonnaise a pris de façon incroyable et sera difficile à éradiquer étant donné la formidable médiatisation de la societé. Il y faut une révolution des esprits qui surviendra peut-être avec l’appauvrissement important et très actuel de la societé française.
    J’ai utilisé beaucoup de superlatifs car la situation l’exige et je suis, bien évidemment d’accord pour privilégier la qualité, fabriquée en France. Je ne rejette pas la possibilité d’acheter des produits d’importation si c’est justifié par une spécificité ou un commerce équitable, respectant l’environnement bien entendu.

    12.01 à 15h29 - Répondre - Alerter
  • Il ne s’agit pas de sinophobie mais de défense des emplois européens d’une part et de protection de nos normes qualité et traçabilité d’autre part.
    Mais aussi pouquoi devrait-on encourager les chefs d’entreprise occidentaux à accroître leurs profits au prix de la destruction de nos emplois et de notre protection sociale ? Car il est bien facile d’innoder nos marchés avec des produits à bas coûts tout en exploitant une main d’oeuvre nombreuse et simplement pour le moment à la recherche de sa survie.
    Moi aussi j’essaye de préférer les made in Europe qautant que possible même s’il y a quelques dizaines d’euros de différences, mais comme d’autres l’ont dit, c’est une jungle d’erreurs, de mensonges et parfois même le produit européen n’existe plus !Amis, éveillons les consciences !

    12.01 à 15h08 - Répondre - Alerter
    • surtout que surproduire ne mène pas à la richesse bien au contraire :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Dro...

      Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis des siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l’amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu’à l’épuisement des forces vitales de l’individu et de sa progéniture. Au lieu de réagir contre cette aberration mentale, les prêtres, les économistes, les moralistes, ont sacro-sanctifié le travail. Hommes aveugles et bornés, ils ont voulu être plus sages que leur Dieu ; hommes faibles et méprisables, ils ont voulu réhabiliter ce que leur Dieu avait maudit. Moi, qui ne professe d’être chrétien, économe et moral, j’en appelle de leur jugement à celui de leur Dieu ; des prédications de leur morale religieuse, économique, libre penseuse, aux épouvantables conséquences du travail dans la société capitaliste.

      13.01 à 19h01 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Belle initiative que je salue !

    Mais un mois n’est-il pas un peu court ? Consommez-vous tant de produits manufacturés que cela pour que votre expérience puisse être menée en si peu de temps ? A moins que vous ne soyez une fanatique des soldes et que justement la période soit propice à ce genre de réflexion... A moins sinon que vous vous soyez trompée sur la durée de votre expérience...

    Autrement j’ai bien compris que vous auriez rêvé d’un père-noël moins asiatique dans ses achats. Votre expérience sera alors carrément pertinente à Noël prochain afin de nous prouver qu’il est encore possible d’offrir des cadeaux français, ou tout du moins européens.

    Bien à vous.

    Eudoxie JANTET

    PS : consultez aussi le site du WWF France où ils relatent l’expérience d’un homme qui a décidé de vivre avec 100 objets maximum : http://www.wwf.fr/s-informer/actual...
    Un autre genre de défi qui amène à une vraie réflexion sur notre surconsommation au quotidien, et qu’il serait sans doute possible de mettre à la sauce locale : "Vivre avec 100 objets maximum produits en France ou en Europe"...

    12.01 à 12h14 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,

      Je ne me suis pas trompée dans la durée. J’ai bien choisi un mois. Cette échéance approchant c’est vrai que cela fait un peu court. Je prolongerai peut-être un peu les posts car même si j’arrête l’expérience, j’aurai beaucoup de choses à raconter. Cependant j’ai choisi cette durée car cela demande du temps de regarder chaque étiquette, d’appeler les services consommateurs, d’attendre leur réponse....

      Le but de cette expérience est surtout de faire un premier état des lieux de l’information disponible pour une simple citoyenne, de montrer la difficulté d’être consom’acteur (je dois avouer que ce n’est pas un réflexe de regarder chaque étiquette), de faire réagir (a priori cela fonctionne pas mal).

      Je ne voulais pas non plus faire cela pendant trop longtemps car j’aimerais faire d’autres expériences dans ce genre sur d’autres thématiques. Mais effectivement la période de Noël et des soldes se prêtait bien à l’expérience. Peut-être à réitérer l’an prochain pour vraiment remplir le défi et ne rien acheter en provenance de Chine.

      A bientôt

      18.01 à 13h06 - Répondre - Alerter
  • Lui Jiang : Sinophobie

    C’est du racisme anti-chinois.

    12.01 à 12h09 - Répondre - Alerter
    • larson2010 : GUERRE ECONOMIQUE

      Un pays aussi fort soit il aussi puissant soit il qui dope ses exportations sans arrêt ( les quotas européen ont été dépassé 3 fois en 2009 combien en 2010 ? l’europe est une véritable passoire... et Manuel Valls qui demande de travailler d’abroger les 35 h que les euros-députés fassent d’abord leur boulot...
      Non ce n’est pas du racisme, nous sommes face à une puissance qui nous fait la guerre économique DUMPING SOCIAL DUMPING MONETAIRE et nous ne réagissons pas mieux on se tire une balle dans les pieds chaque jour en croyant acheter pas cher nous finançons ce qui va devenir bientot la première puissance mondiale qui n’est pas une démocratie faut il le rappeler ? puissance qui investit et dépasse dans tous les champs de la connaissance en copiant, en créant des joint venture toujours avantageuses pour le pays du milieu, transfert de compétence brevets etc etc main basse sur les terres agricoles ou minières en afrique et ailleurs, qui achètent des quartiers entiers, des ports des flottes maritimes etc etc ce n’est pas du racisme c’est la réalité et elle devrait vous plaire puisque vous assistez à l’émergeance de votre pays par tous les moyens possibles pas toujours légaux y compris de faire taire tout opposants en achetant et finançant des pays européens dont les finances sont malades tels la Gréece et le Portugal.

      14.01 à 11h32 - Répondre - Alerter
      • je répondrais qu’au delà du fait qu’il ne s’agit pas d’un racisme primaire anti-chine, il s’agit aussi de sauvegarde de l’emploi Français et du savoir-faire, et si possible d’agir sur l’exploitation des Chinois en Chine. Le sujet est brûlant et tout le monde est d’accord pour souligner que les conditions de travail en Chine ne sont pas la panacée.

        Au delà de ça, il y a également l’impact au niveau du calcul du CO² : fabrication dans quelle condition ? utilisation de matérieux polluant ? Transport ?

        Je pense qu’il faut regarder au delà de Chine ou pas Chine

        19.01 à 15h56 - Répondre - Alerter
    • Le chat noir : Sinophobie

      On va pas continuer à se tirer des balles dans le pied pour faire plaisir aux chinois non plus !
      Les délocalisations d’entreprises françaises à l’étranger créent du chômage en France et de facto de la misère. Quand on a pas de travail on a pas de sous, que ce soit pour acheter français ou chinois, au final la dérégulation totale du marché qui est censée créer des profits pour tout le monde, ne le fait qu’en direction de ceux qui possèdent les moyens de production, tous les autres (nous) soit ne s’enrichissent pas, soit s’appauvrissent.
      Une relocalisation de la production est absolument nécessaire pour recréer de l’emploi, par contre l’import de marchandises devrait être régulé avec l’imposition de quotas.
      La dérégulation du marché aurait été bénéfique si tous les pays qui commercent ensemble avaient le même code du travail, tous les salariés un même salaire minimum et les mêmes droits, mais ce n’est pas le cas, et c’est ça qui plombe tout le système.

      8.02 à 13h43 - Répondre - Alerter
  • patricia : dans l’hexagone

    Bon courage ... il sera plus facile d’identifier les produits français que les produits qui sont à des degrés divers chinois ou asiatique

    par exemple via
    http://lafabriquehexagonale.com/

    12.01 à 11h47 - Répondre - Alerter
  • C’est un très bonne idée mais surtout de la raconter avec ces difficultés, ces joies et ces déceptions. Je suis impatient.

    J’apprécie également le commentaire posté le spectacteur.
    J’ai des observations tout a fait similaire sur la difficulté d’acheter certains produits made in france (ou in EU) au lieu de made in China (ou asie). Difficultés sur l’offre mais aussi sur l’étiquettage absent et sur la "que veut dire made in France" dans certains cas (le produit acheté étant assemblé, conditionné en France mais pas les composants).

    Oui, le pouvoir de changer est dans notre portefeuille et nous ne faisons tous (ici) je le pense MAIS il est aussi dans la politique car ce sont les politiques Français ou Européens qui autorisent un étiquetage trompeur ou absent. Le code des marchés publics par exemple a une grande chance de se voir fournir des fournitures/equipements made in China car le prix est le seul critère.

    Ce sont aussi les politiques qui gèrent les taxes CO2 ou autres facilitant ou au contraire limitant l’interet de l’import longue distance.

    A suivre donc
    JMC
    http://jeanmichel.combe.perso.sfr.fr/

    12.01 à 11h15 - Répondre - Alerter
  • belle initiative...
    regarde un peu cet article de Rue89, une journaliste avait tenté l’expérience

    http://www.rue89.com/chinatown/un-a...

    12.01 à 11h15 - Répondre - Alerter
  • Niko80 : pas si simple !

    en effet, l’origine figure de moins en moins sur les articles.

    Un exemple de "consommation" courante : les collants pour femme ( et enfant), les "grandes" marques habituelles sont très discrêtes sur le sujet et l’une d’entre elle propose des articles qui manifestement ne répondent pas aux critères de qualité qu’elle annonce. Une marque, plus confidentielle il est vrai, appuie sa pub sur : "fabrication française", et c’est effectivement joli et de bonne fabrication... préférez la !

    12.01 à 11h04 - Répondre - Alerter
  • Bravo, j’essaye de faire de même depuis quelques temps.

    Mais force est de constater que pour de nombreux produits, c’est devenu impossible.
    Par exemple, la plupart des appareils électroniques, lorsqu’il est nécessaire d’en acheter, sont fabriqués là-bas.

    Le service clientèle d’un fabricant de machine à pain m’a même certifié que leurs produits étaient bien fabriqués en France alors qu’après avoir acheté l’appareil, la conscience tranquille, j’ai constaté avec stupeur une petite étiquette "Made in P.R.C" au dos de celui-ci !

    Sur les étiquettes de beaucoup de vêtement, il n’est plus marqué le pays d’origine, de peur qu’un boycott soudain ne menace leur business modèle.

    Mais en fait, pour tous les produits que l’on trouve dans le commerce, il est de plus en plus difficile de savoir si 100% des pièces qui le constituent proviennent d’un seul pays. Avec la mondialisation et la course aux profits à n’importe quel prix, les éléments ou ingrédients entrant dans sa fabrication peuvent venir de dizaines de pays différents.
    Donc même s’il est indiqué "Made in France" ou Europe, rien ne dit qu’on ne parle pas que de l’assemblage et pas de la production des pièces (sans même parler de l’extraction des matières premières...)

    Exemple : ma voiture a été assemblée en Belgique à Gand mais sur mon pare-brise, j’ai constaté l’indication "China". Alors que des usines de AGC ou St Gobain en Europe auraient très bien pu le fabriquer à un prix acceptable, mais non, il a fallu trouver encore moins cher ailleurs...

    Le toujours moins cher, on a fini par nous l’imposer sans nous demander notre avis mais une bonne partie de la population le demande aussi et se contrefout des conditions de fabrication ni d’où cela vient. Les gens ne rendent pas compte qu’ils scient la branche sur laquelle ils sont assis en achetant toujours moins cher. On veut du pouvoir d’achat mais que l’on finit par l’exporter en Asie.

    Le pouvoir de changer les choses est dans notre portefeuille !

    C’est la loi de l’offre et de la demande. Si la demande s’arrête ou fléchit fortement pour des raisons éthiques & écologiques, l’offre va s’adapter, les méthodes changer.

    Exigeons des industriels et pouvoir publics de relocaliser ici une partie des productions textiles, électroniques, etc...

    Exigeons une taxe CO2 significative aux frontières rendant la compétition plus loyale et vous verrez que le prix de certains objets va devenir prohibitif !

    11.01 à 19h22 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

A PROPOS

Une simple citoyenne qui veut comprendre les choix qui s’offrent à elle en matière de consommation.

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité