publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Mes missions terraeco > Une semaine de cuisine maison

Mes missions terraeco

Par Ysza
14-03-2013

Une semaine de cuisine maison

Il m’arrive, je l’avoue, d’acheter des plats tout prêts, pour des raisons pratiques, rapides, ou même par flemme parfois...

Mais là, je relève le défi : une semaine de "vraie" cuisine à la maison.

Comme d’habitude, je conçois mon menu de la semaine à l’avance.

Je précise toutefois que, travaillant, nous ne déjeunons pas à la maison le midi, sauf le mercredi.

Dimanche midi : salade d’endives achetées sur le marché, belle pièce de boeuf du boucher, et semoule bio. Nous finirons la salade et le boeuf le soir, avec des carottes (du marché) cuites à l’eau, assaisonnées avec de l’ail, du persil, du sel, et un peu de beurre.

Lundi soir : soupe de lentilles au cumin. C’est un plat unique, avec des lentilles corail bio. Pour gagner du temps, j’ai des oignons pelés et coupés que j’avais congelés, des cubes de tomates congelés également (ce n’est pas la saison des tomates). Résultat, 5 minutes de préparation, un assaisonnement sel, cumin, persil, 15 minutes de cuisson, et c’est délicieux.

Mardi soir, nous avons fini la semoule et les carottes de dimanche. Je prépare souvent plus qu’il n’en faut pour le week-end, pour pouvoir en profiter dans la semaine, où j’ai moins l’envie et le temps de cuisiner le soir, après une journée de travail.

Le mercredi par contre, j’ai plus de temps, je ne travaille pas. J’ai donc lavé une salade verte, que nous mangerons à midi, et épluché un navet, des brocolis et des carottes pour faire une bonne soupe. (Le tout acheté en bio). A midi, nous avons donc mangé la salade, avec du poulet venant du boucher, et du riz bio de Camargue. Et le soir, un délicieux filet de truite arc-en-ciel, acheté à mon magasin équitable, qui travaille avec un pisciculteur bio de la Drôme. On récupère son panier de poisson (filets, filets fumés, soupe, quenelles... au choix) une fois par mois, sans abonnement. Filet accompagné de la soupe préparée le matin.

Je termine ce post jeudi après-midi, mais tout est prévu jusqu’à samedi soir.

Jeudi soir : on termine le riz et le poisson, avec de la soupe.

Vendredi soir : carpaccio sucré-salé, avec du fromage de chèvre et des pommes (le tout bio). Et le reste de soupe.

Samedi midi : ce qu’il reste de la salade verte de mercredi, avec une bonne pièce de viande de chez le boucher, et des petites pommes de terre achetées sur le marché et rissolées.

Samedi soir : apéro avec des olives du marché, et après, pour nous récompenser de cette belle semaine, nous allons au restaurant !! Je plaisante, en fait c’est prévu de longue date, bien avant de connaitre la mission :) !

J’oubliais l’aspect financier. Si on excepte ce que j’avais déjà à la maison, et ce que je n’ai pas encore acheté pour samedi :

viande : 11,27 + 4,55

légumes : 2,65 + 1,50 + 2,09

poisson : 6,68

fruits : 0,55

lentilles : 0,6

fromage : 4,55

Soit un total de 34,44€, ce qui fait un prix de revient par repas par personne à 1,56€.

COMMENTAIRES ( 22 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Vous auriez le nom du pisciculteur bio de la drôme qui bosse avec votre magasin équitable, merci !

    18.08 à 01h26 - Répondre - Alerter
  • oui, cela reste bien étonnant de rencontrer des personnes qui préfèrent encore en 2013 les plats tous prêts. Je fais aussi partie de ceux qui mangent "fait maison" et avec tout ce qu’on a d’infos sur ce qu’on trouve ds ces "plats faciles"... c’est presque un manque de respect de soi même de s’en nourrir. Mais mieux vaut tard que jamais puisque "y’ a que les imbéciles qui changent pas d’avis" (! !!), donc tous mes encouragements à Ysza pour persévérer dans ce qui pour elle semble un gros effort. Mais avec le temps, vous allez apprécié de redécouvrir le goût si différent de ce que vous aurez vous même préparé, que vous ne concevrez même plus d’acheter ces plats artificiels. Du moins je l’espère pour vous, car hélas certains palets semblent incapables de faire la différence, ou de réveiller les papilles gustatives pour savourer leur plat "fait maison". Au fait, le débat est ouvert : c’est quoi du "fait maison" ??? de quoi bavarder encore longuement... ! bon apétit ! (si on peut vraiment le dire !!!).

    19.03 à 15h52 - Répondre - Alerter
  • Ca fait 20 ans que je mange "du fais maison".
    J’suis vraiment surpris qu’il y en a qui arrive à tenir une semaine , houlala quel effort .

    18.03 à 20h26 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Bravo d’avoir essayé et surtout, continuez ! de grâces !
    mais sans parler de desserts, quand et combien consommez vous en laitages (yaourths natures, fromages blancs natures, petits suisses... des choses simples mais indispensables à mon goût et à mon avis) qui semblent bien rares ds vos menus ? ce serait intéressant de refaire le calcul en prenant en compte tous fruits ou laitages consommés effectivement aux petits dej. entre autre (prenez-vous un petit déj : le repas essentiel ).
    Bonne continuation dans votre nouvelle vie de non consommatrice de plats "sous vide" ! bienvenue au club !

    18.03 à 18h18 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,
      je n’ai pas mentionné les petits-déjeuners, pour trois raisons. La première, c’est que ce n’est pas un gros défi de ne pas utiliser de plats préparés industriels au petit-déjeuner, la deuxième, c’est que nos petits-déjeuners n’ont donc absolument pas changé par rapport à d’habitude cette semaine. Et enfin je suis déjà partie au bureau quand le reste de la famille prend le sien.
      C’est effectivement à ce moment-là que nous consommons des laitages : fromages blancs, yaourts, lait, faisselle de brebis... Et une orange pressée pour ma fille. Les fruits sont davantage mangés soit à la fin du repas, soit pour le goûter.
      Et je suis bien d’accord avec vous : le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, et nous y accordons une grande importance.

      19.03 à 11h40 - Répondre - Alerter
    • Idée reçue ..... : le petit déjeuner doit être le repas le plus important de la journée .... !!! (il ne s’appelle pas petit pour rien ! et grâce à lui nous avons droit à l’hypoglycémie réactionnelle de 11H , que n’ont pas ceux qui de "petit"-déjeunent pas ....) chacun doit faire comme il le sent et ne manger que s’il a vraiment faim au moins 20 mn après le lever ..
      autre idée reçue ...les laitages !!! le lait de vache pasteurisé ou U.H.T est loin d’être sain (beaucoup d’intolérance) et le calcium des sacro-saints produits laitiers est très peu et très mal utilisé par l’organisme , loin derrière celui des végétaux (amandes par ex.)

      19.03 à 15h23 - Répondre - Alerter
      • Chacun doit faire comme il le sent effectivement. Et il est bon de le rappeler.
        Toutefois, puisque la discussion est lancée, sachez que pour ma part, si je ne petit-déjeune pas tout de suite en me levant, je suis effectivement en hypoglycémie très vite. Par contre, avec le petit-déjeuner que je prends, je n’ai pas d’hypoglycémie ni de "fringale" à 11h. Et je ne consomme pas de lait de vache, seulement brebis ou chèvre, y compris pour les laitages et le fromage, que nous privilégions au lait cru, comme le beurre.
        D’autre part, ma fille faisait des malaises vagaux, et depuis que notre homéopathe lui a conseillé d’ajouter à son petit-déjeuner une orange pressée et une tartine de pain avec du beurre au lait cru, elle n’en fait plus. Et je touche du bois pour que cela ne recommence pas.
        Donc en ce qui nous concerne, et c’est l’expérience qui parle, il n’est pas question pour nous de ne pas petit-déjeuner !

        19.03 à 15h40 - Répondre - Alerter
  • Mais enfin... cette génération est complètement à côté des réalités ou quoi ? De la nourriture dépendent la santé, l’équilibre psychique et les performances intellectuelles de TOUTE la famille ... Et le critère principal cité est ... l’argent !!!
    Les femmes ont bien régressé, je dirais même qu’elles sont devenues dangereuses pour leur famille : Par paresse intellectuelle et la recherche illusoire de la facilité elles nourrissent leur tribu d’aliments dénaturés (pour le plus grand plaisir de l’industrie de la malbouffe)

    18.03 à 14h33 - Répondre - Alerter
  • Peu de choses vivantes comme les fruits et les crudités ....pleins de vitamines , d’enzymes et d’énergie ...et qui devraient être la base de notre alimentation , le reste n’étant qu’accompagnement .

    18.03 à 12h35 - Répondre - Alerter
  • Merci pour ce retour d’expérience, tout cela me paraît bien peu cher à moi aussi compte tenu des prix pratiqués sur mon secteur.
    Je serais intéressée par votre manière de séléctionner vos fournisseurs de produits bio en particulier fruits et légumes, et par votre magasin équitable fournisseur de poissons.
    Bien amicalement

    18.03 à 10h20 - Répondre - Alerter
    • J’achète mes fruits et légumes bio à "l’eau vive", grande rue de la Croix-Rousse, et le magasin équitable, c’est "le grain dans le grenier", rue du Mail, à la Croix-Rousse toujours. J’achète aussi sur le marché, pas forcément certifié bio, mais non traité.

      18.03 à 10h37 - Répondre - Alerter
  • Malheureusement les bouts de corps d’animaux sont encore trop bons marché il faut croire.
    22€50 sur le total de 34€44. Si on rajoute les 4€55 de fromage, ça fait seulement 7€39 d’aliments d’origine végétale.
    A peu de chose près ce que je dépense par jour à moi tout seul ...
    Faut pas chercher plus loin nos causes de maladies chroniques quand on base son alimentation sur les aliments les plus nocifs pour notre organisme.
    Alors, que le plus aisé pour du fait maison étant de manger des fruits frais dans sa forme brute ou en smoothie, au petit-déj et en collation, des salades composées, des crudités, de graines germées, des plats de riz brun et lentilles, de quinoa et de haricots, de chou lacto-fermenté avec des patates vapeur... etc.. , aux repas, des noix et des graines en encas, des fruits sec en cas de fringale ou d’effort physique.., de baies, champignons, algues, pousses, germes..
    Bref, liste à l’arrache, je comprends pas qu’on dépense aussi peu pour des aliments infiniment variés.
    L’alimentation est vraiment la dernière roue du carrosse du ménage moderne.
    Et le tout fait n’est pas forcément mauvais si il est vraiment artisanal et éthique, et ça existe plus souvent qu’on ne le pense, faut juste dire adieu à tout ce système vénal productiviste qui nous entoure.

    17.03 à 18h57 - Répondre - Alerter
  • merci d’avoir partagé cette expérience ...

    17.03 à 18h33 - Répondre - Alerter
  • 6.50 euros de fruits et légumes ? à 500g minium par jour et par personne ...ils ne sont pas chers vos légumes bio....( ou alors vous avez beaucoup pioché dans le congélateur)

    vous ne mangez pas de pain ?? pas de petit déjeuner ??
    et bien beaucoup de proteines animales ( surtout si vous en avez déjà au repas/cantine à midi...) ..de la cuisine maison basique , vite fait bien fait, c’est toujours mieux que du F....s !

    17.03 à 18h01 - Répondre - Alerter
  • pas constipée avec tout ce riz !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    trop de viande !!!!!!!!!!
    2 fois par semaine ça suffit largement !!!

    17.03 à 17h52 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    merci pour ces exemples, est-il possible que vous transmettiez votre recette du carpaccio ?
    merci :)

    16.03 à 22h19 - Répondre - Alerter
    • Recette du carpaccio :
      sur chaque assiette, faire un lit de salade verte. Ajouter sur la salade des tranches de pommes fines (citronnées pour ne pas qu’elles s’oxydent), et des tranches de fromage de chèvre. Parsemer d’échalotte hachée, arroser de miel liquide (pas trop), et saupoudrer de graines de sésame, et d’un tour de moulin de poivre.
      Servir aussitôt.

      18.03 à 08h51 - Répondre - Alerter
  • 1ere impression : 1er budget, et loin devant : la viande.... et le plus négligé : les fruits.
    0.55€de fruit ça fait quoi ? 3 pommes ?
    Sucres lents ?
    Perplexe.

    15.03 à 23h18 - Répondre - Alerter
    • Effectivement je n’ai pas compté tous les fruits de la semaine, seulement ceux utilisés pour les plats principaux, soit ici les pommes pour mon carpaccio salé-sucré. Délicieux du reste, c’était la première fois que je testais cette recette.

      Et oui, nous ne mangeons que très peu de desserts, et encore plus rarement le soir.

      16.03 à 14h35 - Répondre - Alerter
  • Jamais de dessert ?

    15.03 à 20h22 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

A PROPOS

Je suis une maman qui essaie de vivre et de manger bio, local, et équitable, grande adepte du recyclage et du don de tout ce qui ne me sert pas, de l’économie d’énergie... Et qui essaie de transmettre tout cela à sa fille.

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité