publicité
Accueil du site > Actu > Carnets de travail > Au Rendez-vous des petits escrocs
27-07-2007
Mots clés
Chronique

Au Rendez-vous des petits escrocs

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET
Chaque semaine, M. Euro, banquier de son état, nous raconte - avec intérêts - la vie de son agence. En effet, là, s’y jouent nombre de scènes symboliques du monde économique.

Notre petit monde ne tourne pas toujours rond. On y voit des choses étranges, atypiques, farfelues même, essentiellement grâce à des individus pas très carrés ! Bien sûr, en tant que banquier, j’ai perdu ma naïveté il y a bien longtemps. Mais je ne pensais pas que tant de personnes puissent avoir tant d’imagination au service de l’arnaque ; en dix mois dans ma nouvelle agence, j’ai été servi !

J’ai bien sûr eu le droit aux classiques :

- Mme Labelle dépose un chèque à l’ouverture de son compte (disons 1000€). Elle commence à dépenser son argent. Comme par hasard, le chèque revient impayé 10 jours plus tard … et Madame a disparu, laissant une belle ardoise à son banquier.

- Mr Fossair, comptable salarié, vient déposer les chèques de sa société. Mais, discrètement, depuis quelques semaines, il ajoute son nom après l’ordre et dépose certains chèques sur son compte personnel. Il aura fallu plusieurs milliers d’euros pour que son patron le démasque.

Et puis il y a des coups un peu plus tordus :

- Un épicier, en pleine faillite, interdit de chéquier, trouve un moyen très simple de continuer à fonctionner : il demande à son salarié (jeune embauché) de payer les fournisseurs avec son chéquier personnel. Et quand les clients achètent, il rembourse son salarié en espèces.

- La palme revient à Casanova : il feint de s’amouracher d’une femme de 15 ans son aînée, lui subtilise son chéquier et se fait quelques achats plaisirs. Les enquêteurs mettent la main sur l’individu grâce à la carte grise qu’il avait payée par chèque. Selon la presse locale, il avait payé des femmes de joie avec le chéquier de sa douce. Après quelques nuits au frais, il ressort, réussit à s’introduire chez sa bienfaitrice à son insu, lui subtilise deux chèques au milieu du carnet (c’est moins voyant que tout le chéquier, se dit-il) et se fait de nouveau plaisir. Il parvient ainsi à s’offrir une voiture d’une valeur de 15000 euros, en contractant chez le concessionnaire un emprunt… au nom de Madame, bien sûr. Celle-ci ne verra ni la voiture ni les 15000€, mais seulement l’échéancier du prêt arriver dans sa boite aux lettres !

Bilan des courses : en dix mois d’activité, j’ai déjà été « invité » deux fois à la gendarmerie pour témoigner, ai sollicité la police pour sortir un individu de l’agence et ai été interviewé par un inspecteur du ministère des Finances pour une fraude fiscale internationale.

Moralité : si votre banquier vous pose des questions et vous semble méfiant, ne lui en voulez pas : il ne vous en veut pas forcément, il a simplement été échaudé par quelques individus tordus !

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Par
M. Euro

Je suis banquier depuis quelques années. Ce métier me donne l’occasion de voir les gens et le monde sous un autre jour ?

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité