publicité
Accueil du site > Actu > Société > Le paquet de cigarettes vert, un écran de fumée ?
1-06-2010
Mots clés
Marques, Marketing
Drogue
France

Le paquet de cigarettes vert, un écran de fumée ?

Taille texte
Le paquet de cigarettes vert, un écran de fumée ?
(Nitot (Flickr))
 
Les clopes nuisent gravement à la santé et à l'environnement, d'accord. Mais les paquets aussi. Le numéro 2 mondial du tabac lance donc ce lundi les premiers exemplaires recyclables sur le marché français. Enfumage ou vrai geste écolo ?
SUR LE MÊME SUJET

Que faire des 2,5 milliards de paquets de cigarettes vidés chaque année en France ? Rien. Trop petits et trop complexes pour être retraités – ils contiennent du papier, du plastique ainsi que de l’aluminium – ils sont donc incinérés. De quoi alourdir encore la facture écologique de la clope. Mais la filiale française de British American Tobacco (qui fabrique notamment les marques Lucky Strike, Pall Mall ou Winfield) veut couper la chique à ses détracteurs et annonce haut et fort qu’elle est « engagée sur tous les fronts » pour « protéger et préserver la terre qui nourrit le tabac ».

Le numéro 2 mondial de la cigarette lance ainsi une expérience de recyclage des paquets de cigarettes. La firme va remplacer la feuille d’aluminium de ses paquets par du papier recyclable. Et des bacs de collecte vont être installés dans 400 bureaux de tabac d’Ile-de-France pour que les fumeurs viennent y déposer leurs paquets vides après avoir absorbé leur dose de nicotine. Ce sont ensuite des courtiers à vélo électrique de l’entreprise d’insertion La Petite Reine qui les collecteront. Dernière étape : Rungis, où les paquets seront transformés dans un centre de tri en produits de papeterie.

Des cigarettes en vrac ?

Mais l’initiative, qui mise sur le volontariat des consommateurs, ne convainc guère les défenseurs de l’environnement. Pour Sébastien Lapeyre, directeur – non fumeur – du Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid), l’opération sert surtout l’image du fabricant. « Même les collectes de piles organisées par les services publics ont de très faibles résultats alors que les moyens engagés sont énormes. On jugera les résultats de l’opération de British American Tobacco mais on peut s’attendre à des taux de collecte très faible ».

« Depuis des années, les fabricants assurent qu’il est impossible de faire des paquets recyclables. Aujourd’hui ils y parviennent mais cela reste une initiative ponctuelle et individuelle », regrette également le directeur du Cniid. Il souhaiterait que les cigarettiers s’accordent sur un emballage identique qui pourrait être jeté dans la poubelle à papier et carton. Et rêve même de cigarettes sans paquet, vendues en vrac. « Impossible », répond British American Tobacco France et invoque la législation française qui impose de placer « des mises en garde sanitaires sur la composition des produits ».

Cendrier de poche

Pour fumer vert, il va donc encore falloir patienter. En attendant, pensez au moins à jeter vos mégots à la poubelle ou dans un cendrier de poche. S’ils filent dans les caniveaux, ces petits déchets passeront en effet ensuite entre les mailles des filtres de stations d’épuration pour finir dans l’estomac des poissons. Et ce n’est pas la bonne méthode pour fumer les truites et les saumons.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Certes, c’est un début, mais cette initiative pseudo "écologique" ressemble bien à de l’hypocrisie feignant la bonne conscience et surfant sur l’actuel mainstream écolo. Un bon coup de pub en somme.

    Des filtres biodégradables seraient certes un saut en avant. Mais le tabac issu du commerce équitable ne serait qu’un autre voile masquant les dégats majeurs du tabac. Car il s’agit bien de santé publique, et je ne suis pas un énième fumeur repenti illuminé par l’horizon d’une croisade anti-tabac !

    Que l’on ne me fasse pas croire qu’il est impossible de diminuer les effets nocifs du tabac, certes en informant, mais surtout en éliminant les additifs les plus néfastes et en imposant des normes plus poussées au niveau international.

    Que l’on ne me fasse pas croire que ce simple plaisir, cette pratique multi-centenaire et pluri-culturelle, doive être sacrifiée à l’autel d’une société aseptisée, dont les relents, avouons le, évoquent des dérives totalitaires proche de celles déja décrites par A. Huxley.

    8.06 à 22h29 - Répondre - Alerter
  • Remplacer l’aluminium des emballages de cigarettes par du papier semble être un vrai progrès. Ce n’est pas parce que les cigarettes sont mauvaises pour la santé qu’il ne faut pas réduire leur impact environnemental. L’initiative de British American Tobacco est courageuse car elle prend le risque d’irriter les anti-tabac.
    Evidemment, il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin. Espérons qu’il y aura des étapes suivantes (remplacement du film plastique non biodégradable, filtres biodégradables, tabac issu du commerce équitable…)

    2.06 à 10h30 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité