publicité
Accueil du site > Actu > Culture > Un bon bain de terre
Article Abonné
26-11-2012

Un bon bain de terre

Taille texte
Un bon bain de terre
(Crédit photo : DR)
 
Les Bêtes du Sud sauvage de Benh Zeitlin, en salles le 12 décembre.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N°42 - décembre 2012

Faut-il avoir confiance dans le bio ?

Hasard de l’éphéméride, la projection presse des Bêtes du Sud sauvage a eu lieu quelques heures avant que l’ouragan Sandy ne s’abatte sur New York. Rapprochement saisissant. Dans le Bathtub, village imaginaire du bayou, zone marécageuse à l’ouest de la Nouvelle-Orléans, aux Etats-Unis, des familles de pêcheurs habitent des bicoques, rescapées des assauts climatiques. Parmi eux, Hushpuppy, gamine de 6 ans qui porte les animaux de la basse-cour à son oreille pour écouter les battements de leur cœur, et son père, dont l’organe, justement, flanche peu à peu. Avant de passer l’arme à gauche, il élève sa fille en guerrière. Fasciné par « la mentalité indomptable » de la Louisiane du Sud, Benh Zeitlin y a situé l’action de son premier film, dans un paysage semi-apocalyptique et des décors construits à partir de débris laissés par Katrina. Sur un territoire en sursis – tout le monde sait que la prochaine tempête ensevelira les dernières terres émergées –, les habitants entrent dans de folles farandoles arrosées, se livrent à des orgies de crustacés et se soignent avec des potions vaudoues. Quand, à nouveau, le vent se lève, une poignée d’irréductibles décident de rester sur les lieux. A l’autre bout du monde, les glaciers fondent et libèrent des aurochs retenus sous la glace…

Porté par une énergie primale, ce conte fantastique est traversé par un émerveillement, parfois naïf, devant les anciennes cosmogonies englouties par la civilisation industrielle. Sa beauté tient dans la façon qu’a Benh Zeitlin de filmer les hommes, créatures dures et fragiles, qui font preuve d’une capacité de résilience étonnante face à la catastrophe. Commencé le jour de l’explosion de la plateforme de BP, en 2010, dans le golfe du Mexique, son film se fait l’écho vibrant de leur résistance indéfectible. —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité