publicité
Accueil du site > Actu > Conso > TurnToo… et la boucle est bouclée
Article Abonné

TurnToo… et la boucle est bouclée

Taille texte
TurnToo… et la boucle est bouclée
(Crédit photo : lostéo)
 
Des produits nés pour ne pas mourir. C’est ce que proposent cette plateforme néerlandaise et tous les autres innovateurs de l’économie circulaire.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 36 - mai 2012

40 projets pour changer d’ère

Imaginez : vous êtes architecte et vous voulez meubler vos bureaux de 1 000 m2. Mais attention ! Vous êtes exigeant : vous voulez le meilleur du meilleur pour l’environnement, soit des produits « cradle to cradle », littéralement « du berceau au berceau ». Entendez : qui, à toutes les étapes de leur vie, émettent le minimum de pollution et soient 100 % recyclables. La solution ? Tomas Rau, propriétaire de Architecture RAU, aux Pays-Bas, l’a trouvée : plutôt qu’acquérir des biens et des services, il paie leur usage. Ainsi, il n’achète pas d’ampoules, il loue des heures d’éclairage ; il n’achète pas de chaises, il loue des heures de station assise ; il n’achète pas de moquette, il loue des heures de passage à pied.

« L’idée selon laquelle les produits sont la propriété des consommateurs n’est plus vraiment d’actualité. En tant que consommateur, la performance d’un produit est la seule chose qui m’importe, et le fait de le posséder ou non m’indiffère complètement. Un éclairage efficace, un siège confortable, une bonne installation audiovisuelle : ce sont là les choses essentielles. A partir de maintenant, nous allons nous mettre à consommer sur la base de l’économie de la fonctionnalité », a expliqué en 2010 ce révolutionnaire à ses partenaires.

De là est née la plateforme TurnToo : à terme, celle-ci devrait rassembler un réseau de fabricants et de fournisseurs suffisamment importants pour offrir, comme Tomas Rau l’a demandé pour ses locaux, des solutions complètes pour une consommation dépendant de la performance d’un produit.

Des matériaux à réassembler et réutiliser

Aujourd’hui, ils sont une quinzaine à avoir déjà succombé, comme le fabricant de moquettes Desso, les designers d’Epea ou le groupe Innax, spécialiste de l’énergie, tous pionniers du « cradle to cradle ». Savoir comment leurs services vont être proposés, de la location au transport, jusqu’à la garantie « qualité », occupe encore les cerveaux de TurnToo. Au cœur de cette consommation d’un nouveau genre, des rapports innovants entre les entreprises et le consommateur : celui-ci n’est plus propriétaire du produit, c’est son fabricant. M. et Mme Michu ne paient ainsi plus pour les matières premières dont il est fait, mais pour les services qu’il rend. Autant dire que les entrepreneurs doivent mettre les bouchées doubles pour que leurs produits soient performants, durables et aisément recyclables !

Selon les principes du « cradle to cradle », lorsque ceux-ci retournent dans leurs usines en fin de vie, ils ne sont plus considérés comme des déchets, mais comme des matériaux à réassembler et réutiliser, encore et encore. Pour le fabricant, c’est tout bénef : sa dépendance aux cours de matières premières est moindre et il assure sa sécurité économique. En contrepartie, il doit se creuser les méninges et booster l’innovation pour concevoir, fabriquer et recycler ces produits « éternels ». Le tout saupoudré d’une bonne dose de responsabilisation, à l’heure où d’autres préfèrent miser sur la « courte vie » et le tout jetable. Quid du consommateur ? Au revoir, l’argent déboursé pour la logistique, le marketing et la vente. Avec l’économie circulaire, il ne paie plus que la « recherche et développement », la production, les intérêts liés aux matières premières et le processus de recyclage. Et, d’après Turntoo, ces services-là sont bien moins onéreux que le prix d’achat classique d’un produit ! —

Impact du projet

Une quinzaine d’entreprises engagées

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Une enfance en pleine nature jurassienne, des études de biologie et de géologie, l’envie de transmettre cette passion pour le monde vivant, et le monde tout court, et un goût sans limite pour les nouvelles contrées. Alice est journaliste scientifique.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité