publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Trucs et astuces pour mettre un coup de pompe à l’essence
14-03-2012
Mots clés
Energies
Automobile
France

Trucs et astuces pour mettre un coup de pompe à l’essence

Taille texte
Trucs et astuces pour mettre un coup de pompe à l'essence
(Crédit photo : adrien mogenet - flickr )
 
Bien sûr, vous vous doutez qu’il ne vaut mieux pas rouler à 400 km/h. Mais pour consommer moins et réduire votre facture, foncez avec nous… vers l’éco-conduite. En voiture !
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Le prix des carburant atteint, encore, des niveaux historiques en France. Le gouvernement s’est donc proposé mardi de réduire le prix du plein, grâce à une baisse des taxes et à une diminution de la marge des pétroliers. L’économie devrait s’élever à 6 centimes par litre de carburant, soit au mieux 70 euros par ménage et par an. Une goutte d’eau dans le réservoir. Mais tout n’est pas perdu pour les 8 Français sur 10 qui possèdent une voiture. Terra eco fait - au moins - quatre fois mieux. Et sans plomber la dette ni la planète. L’éco-conduite, non contente de réduire vos émissions de CO2, peut aussi faire baisser la facture de carburant. Chiche ? En voiture Simone !

Préparer Titine

Pour dépenser moins, faites bichonner votre auto régulièrement par un garagiste. Un simple filtre à air encrassé et votre consommation grimpe de 10 %. Pensez aussi à vérifier, à froid, la pression de vos pneus tous les deux mois. Idem pour le niveau d’huile. Cela réduit le risque d’accident et la consommation. Encore un préparatif : mieux vaut étudier le parcours avant le départ que d’appuyer sur le champignon une fois au volant. Si vous n’êtes pas branché carte routière, de nombreuses applications pour smartphone indiquent le meilleur trajet en fonction du trafic. Robin prendra enfin le soin de retirer les haltères qui traînent dans son coffre depuis des mois : chaque tranche de 100 kilos de charge augmente la consommation de 5%, indique l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

Eviter les grosses bévues

« La plupart des conducteurs roulent trop longtemps en première et en seconde, alors que c’est là qu’une voiture consomme le plus. » Voilà, selon Christophe Fayt, formateur à l’éco-conduite en Seine-et-Marne, l’erreur la plus répandue au volant. Pour lui, mieux vaut y aller franchement sur la pédale pour vite passer les vitesses. Et rouler en quatrième plutôt qu’en troisième en ville à 50 km/h. Il faut ensuite stabiliser sa vitesse, car ce sont les accélérations qui brûlent le plus d’énergie. Selon l’Ademe, un automobiliste à la conduite « agressive » consomme 40% de plus. Encore un point pour mon tête en l’air de frère : veiller à bien refermer le bouchon du réservoir après avoir fait le plein : le carburant s’évapore ! « Super ! Mais cela ne me dit pas comment réagir dans les cas exceptionnels », me lance Robin. Réponses au cas par cas.

« Faut-il couper le moteur quand Fiston file à la boulangerie ? »

Oui ! Coupez le dès que vous vous arrêtez pendant plus de 20 secondes. Un redémarrage consommera moins que laisser tourner un moteur à l’arrêt.

« Faut-il mettre la clim ou ouvrir les fenêtres ? »

Tout dépend de votre vitesse. La climatisation consomme de manière générale beaucoup de carburant, environ 1 litre tous les 100 km. Mais ouvrir les fenêtres sur autoroute réduit l’aérodynamisme de votre véhicule. Vous pouvez donc les baisser en ville et opter pour la climatisation sur autoroute.

« Remorque, galerie ou coffre de toit pour transporter mes bagages ? »

« Préférez la remorque », répond notre éco-formateur. Car les coffres de toit et les galeries augmentent la consommation de 10% à 20%, soit bien plus qu’une remorque, qui n’a pas de prise au vent. Attention cependant, une remorque demande beaucoup d’entretien. Dans tous les cas, veillez à décrocher ces accessoires une fois votre voyage terminé.

Le « petit plus » ?

Vous voulez aller plus loin ? Privilégiez le frein moteur à la pédale de frein. Et réduisez votre vitesse dès que vous le pouvez. En roulant à 110 km/h au lieu 130, vous économisez plus de 10 litres de carburant sur un trajet de 500 km ! Vous pouvez aussi opter pour le covoiturage : vous consommerez autant, mais vous pourrez partager les frais.

Bilan de la course

L’Ademe assure que l’éco-conduite peut permettre de réduire sa consommation d’au moins un à deux litres tous les 100 km. Pour Robin, qui en parcourt 12 000 par an, au sans plomb 98, l’économie n’est pas mince. Au tarif moyen constaté depuis janvier 2012, soit 1,62 euro le litre, sa facture annuelle s’allégera de 291 euros s’il suit ces conseils. « Et moi ? », demande l’ami David, qui roule 20 000 bornes par an avec du diesel, qui coûte aujourd’hui 21 centimes de moins par litre. L’économie annuelle s’élèvera à environ 423 euros, répond la calculette. On passe faire le plein ? —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

7 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Tous ces conseils, je les applique déjà quand je fais la chauffeur. Mais le + économique, reste de ne pas avoir de caisse, et d’utiliser le stop, lorsque manquent les transports en commun...En plus d’1 occasion d’apprécier la joyeuse solidarité, car les gens qui vous dépannent sont riches d’humanité ! Ils font partie des ouvert(e)s aux alternatives. D’ailleurs, la plupart du temps, ils ne possèdent pas le produit dernier cri sorti d’usines de la prétention

    31.08 à 09h53 - Répondre - Alerter
  • Comme un air de déjà vu ...

    à condition de s’y intéresser (...), ceux qui veulent VRAIMENT rouler moins cher savent depuis qlq années déjà qu’il "suffit" :

    - de bannir les petits trajets à froid et d’avoir un bon vélo en parfait état de fonctionnement prêt à faire feu en sortant de chez soi (plutôt que rangé au 3ème sous-sol sous une épaisse couche de poussière avec les pneus à moitié dégonflé...)
    - d’adopter une conduite économique = anticiper, utiliser à bon escient l’inertie du véhicule et ralentir autant que possible le véhicule à l’aide du frein moteur plutôt que le frein à pied. Plus d’info encore en cliquant sur le lien suivant : http://www.green-e-motion.fr/blog/l...

    Après, pour ceux qui veulent faire + écolo encore, la solution huile de friture recyclée est effectivement un moyen "simple" et efficace de réduire son budget carburant moyennant un peu de bonne volonté (voire bcp...). Mais cela sous-entend aussi de choisir un véhicule idéalement adapté à cette pratique (de + en + compliqué...). Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite à consulter le lien qui suit :
    http://www.green-e-motion.fr/blog/l...

    20.03 à 13h49 - Répondre - Alerter
  • Prendre son vélo.........

    20.03 à 09h07 - Répondre - Alerter
  • Je pense qu’il manque beaucoup de choses à cet article. Par exemple le choix du carburant. Le 98 fait-il consommer moins ?
    Faut-il faire chauffer un peu son moteur avant de partir ? Un moteur chaud consomme-t-il plus qu’un moteur froid ?
    Que pensez des adjuvants proposés par certaines marques de carburant ?
    Que pensez des pneus faisant soit disant diminuer la consommation ?

    18.03 à 08h42 - Répondre - Alerter
    • Bien sur, un moteur froid consomme plus qu’un moteur chaud. A bonne temperature, le moteur consomme a son optimum. Froid, il sur consomme (essence avec son starter, et diesel aussi pour des raisons de rendement mediocre)
      Chauffer avant de partir ? Perte de temps et de carburant. Le moteur montera tranquillement en temperature si vous roulez tout de suite, sans forcer le regime bien sur.
      Les pneus economes ? Oui ils sont efficaces sur ce plan. Mais sans doute surcout et caracteristiques de tenue de route differentes par rapport a des pneus equivalents ordinaires.
      Le 98 moins gourmand que le 95 ? C’est possible sur le papier, mais difficile a verifier par soi meme entre deux pleins.
      Pour tout ca il vaut peut etre mieux commencer par se concentrer sur sa vitesse de pointe, sa conduite en souplesse, et les kilometres inutiles evités. C’est là qu’il y a les plus grosses economies a faire.
      J’ai mesuré une difference de 15 % sur ma Saxo essence en pratiquant strictement la conduite economique. Je roule notamment en 5 eme , confortablement en ville a 50 km/h. Ca etonne mes passagers mais le resultat est là. Depuis je m’y tiens, et me laisse par exemple doubler a 100/110 sans complexe sur les voies rapides et autoroutes.

      28.03 à 11h59 - Répondre - Alerter
  • bien le bonjour, cette article bien sur faire plaisir a lire, j aurais une petite suggestion d ajout, peut etre ce theme a deja ete aborde ulterieurement sur votre site, mais il auarit ete aussi sympa de rappeler ici a vos lecteurs que rouler a l huile, cest possible, plutot ecologique, carrement economique et que si ca n est pas autorise en france, c est tolere en europe, et de ce fait un citoyen francais peut rouler a l huile
    bonne continuation et merci a terra eco, pascaline

    14.03 à 22h21 - Répondre - Alerter
  • bonjour, ben déjà, pour commencer, roulez au SP 95...
    le SP 98 est reservé aux vehicules ultra hautes performances, dévellopant plus de 100ch au litres. (BMW M3, ferrari, audi R8 etc)

    14.03 à 14h48 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité