publicité
Accueil du site > Actu > Nature > Troque ta pelouse contre du liquide
19-04-2012
Mots clés
Biodiversité
Eau
Etats-Unis

Troque ta pelouse contre du liquide

Taille texte
Troque ta pelouse contre du liquide
(Crédit photo : DR)
 
La capitale du Nevada a trouvé un moyen de lutter contre la soif sans fin des pelouses.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 36 - mai 2012

40 projets pour changer d’ère

Petits comptes entre amis : vous habitez Las Vegas, aux Etats-Unis, et possédez une luxuriante pelouse verte de 90 m2. Votre chien et les enfants adorent… mais pas l’environnement. Pour verdoyer, votre gazon engloutit 300 000 litres d’eau par an ! Soit une note annuelle de près de 400 euros. Eh oui, Las Vegas est situé en plein désert. Et dans un désert, rien ne pousse ! En 2008, malmené par cette soif sans fin des pelouses, le niveau du lac Mead, réservoir de la « ville du péché », pointait 32 mètres sous sa hauteur habituelle. Pour protéger ses réserves hydriques, la capitale du Nevada a lancé il y a dix ans un programme fondé sur le « cash for grass ». Le principe : les propriétaires de gazon peuvent recevoir entre 7,5 et 15 euros pour environ 1 mètre carré de pelouse qu’ils s’engagent à déloger et à remplacer. A la place ? Des plantes peu gourmandes en eau, adaptées aux conditions locales : arbres, arbustes, cactacées, plantes couvrantes, jardins japonais. Depuis son lancement, la ville a dépensé plus de 100 millions d’euros et 12 millions de mètres carrés de pelouse ont été retirés. Et malgré l’explosion de la population, 56 milliards de litres d’eau ont été économisés entre 2002 et 2007 ! L’idée a fait des petits : des villes comme Los Angeles parient aussi désormais sur le « cash for grass ». —

Impact du projet

12 millions de mètres carrés de pelouse retirés

56 milliards de litres d’eau économisés

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Une enfance en pleine nature jurassienne, des études de biologie et de géologie, l’envie de transmettre cette passion pour le monde vivant, et le monde tout court, et un goût sans limite pour les nouvelles contrées. Alice est journaliste scientifique.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité