publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Test : l’ordinateur
Article Abonné
27-06-2013
Mots clés
Technologie
France
Monde

Test : l’ordinateur

Taille texte
Test : l'ordinateur
 
Votre nouvel ami est un bidon de récup. Nom de code : Jerry.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 49 - été 2013

C’est moi qui l’ai fait

Difficulté ✭✭✭✭

Ingrédients : Un bidon de 20 litres en plastique, du fil, une aiguille, une fermeture éclair, une carte-mère, un disque dur, un boîtier d’alimentation, une vrille et de l’élastique.

Non ? Il y a quelque chose à l’intérieur d’un ordinateur ? Pour briser cette ignorance, rendez-vous à la Foire à l’autogestion de Montreuil (Seine-Saint-Denis). L’équipe de Jerry y anime un atelier, à côté d’une boulangerie bio autogérée. Jerry, c’est le petit nom d’un ordi créé par trois étudiants de l’Ecole nationale supérieure de création industrielle, en 2011. Un bidon de 20 litres qui abrite des composants 100 % récup. Le projet remporte aussitôt la finale du Challenge Humanitech, un concours étudiant sur les inventions humanitaires. Romain, bénévole de la cause Jerry, et gestionnaire de communautés free-lance, m’accueille. Pas de « vous » au pays de l’autogestion : « Tu vas travailler en binôme. » Ce principe du do it together (« faites-le ensemble ») fait partie du manifeste de Jerry, comme la récup ou le logiciel libre. Je m’allie donc à Polo, 22 ans. Il est là pour « lutter contre l’obsolescence programmée ». Patrick est chargé de nous transmettre le mode d’emploi. A 48 ans, il est le fondateur d’Emmabuntüs, un logiciel libre créé pour les vieux ordinateurs donnés aux communautés Emmaüs. Depuis six mois, il travaille avec l’équipe Jerry.

Vrille, élastique et plastique Polo et moi devons fixer le boîtier d’alimentation et le disque à l’intérieur du bidon avec de l’élastique. J’apprends qu’il nous manque une carte-mère : déception, mon Jerry ne sera pas complet. Qu’importe, nous manions la vrille pour trouer les parois du bidon, y glisser l’élastique, nous calons les éléments avec du plastique… Enfin, quand Patrick nous en laisse l’occasion : difficile d’empêcher cet enthousiaste de bichonner le bidon. Hélène, la chargée de couture, nous interrompt pour tester la fermeture éclair qui ferme le couvercle du jerrican. « L’industrie informatique a créé des modèles avec des boîtes fermées. On veut changer de paradigme, ouvrir la boîte », explique Romain. Complet, notre Jerry servira à Patrick pour animer des formations à Emmaüs. Il est surtout utilisé pour du traitement de texte. Et moi, j’ai découvert une nouvelle signification au mot « nappe » : c’est le ruban qui transfère les données du disque dur vers la carte-mère. Le début de mon autonomie informatique. —

L’astuce : Avant de fixer les éléments, faites un patron sur du papier.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité