publicité
Accueil du site > Actu > Politique > Pub EDF : Terra eco porte le débat au Sénat

Pub EDF : Terra eco porte le débat au Sénat

Taille texte
Pub EDF : Terra eco porte le débat au Sénat
 
Un article de notre numéro de juillet-août, repris par les Amis de la Terre, a tracé son chemin jusqu'au Sénat. Au cœur du sujet : une campagne de pub EDF... pris en flagrant délit de greenwashing.
SUR LE MÊME SUJET

C’est un sénateur vert de Paris qui a relancé l’affaire. Le 25 novembre, Jean Desessard a déposé une question écrite à l’attention de Jean-Louis Borloo. La question, qui devrait être publiée sur le site du Sénat le 3 décembre, porte sur une campagne du groupe EDF, dont “l’État est actionnaire de plus de 80% du capital”, souligne le sénateur. Incriminée ? Une publicité intitulée “Changer d’énergie ensemble” lancée au printemps 2009 et récompensée le 24 novembre par le Prix Pinocchio du greenwashing des Amis de la Terre.

Or, c’est Terra eco qui avait épinglé le premier la campagne dans son numéro de juillet. Dans les gares et les pages des magazines, treize personnes (le nageur Alain Bernard, un musicien-acrobate, trois ingénieurs notamment) vantaient les mérites de l’ampoule à basse consommation, du double-vitrage, ou des énergies vertes. Mais voilà, “la campagne dans sa totalité, spots télés y compris aura coûté dix millions d’euros. Les dépenses d’EDF en recherche et développement consacrées à la production des énergies renouvelables s’élevaient, elles, en 2008 à... 8,91 millions d’euros. Soit 9% du budget recherche et développement, quand 28% de celui-ci est dédié au nucléaire”, soulignait alors notre journaliste Emmanuelle Walter.

Un argument repris par les Amis de la Terre qui évoque même un autre chiffre : “le budget R&D total d’EDF en 2008 s’élevait à 421 millions d’euros. La part consacrée aux énergies renouvelables (…) représente donc 2,1% du total.” Le sénateur Desessard, lui, “souhaite connaître la position des [représentants de l’État siégeant au conseil administration d’EDF] sur cette opération de greenwashing.” Lors de son enquête, notre journaliste n’avait pas obtenu de réponse d’EDF. Espérons que l’électricien français se prononcent désormais.

A lire aussi dans Terra eco :
- L’article d’Emmanuelle Walter
- Que cache EDF derrière son coin de ciel bleu
- Lipton Yellow, le thé vert ?

Sources de cet article

- Le prix Pinocchio
- Photo : extrait de la campagne d’EDF, "Changer l’énergie ensemble"

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Cette article donne l’impression que vous vous êtes fait floué sur "votre" information. C’est bien que cette info ait était reprise et je pense que c’est la finalité qui est importante. Ce n’est pas la peine d’insister sur le fait que ce soit NOUS les premiers, NOTRE journaliste... Mise à part pour une question d’estime de soi et de fierté ?

    4.12 à 00h02 - Répondre - Alerter
  • Preuve supplémentaire qu’il reste encore un sacré chemin à faire dans les têtes dirigentes...

    Il ne faut en tout cas pas être un directeur de la COM bien avisé pour penser que personne ne réagirait dans tte la blogosphère.

    A moins que l’on nous prenne pour des abrutis ....

    Dossier à suivre donc !

    3.12 à 19h05 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité