publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Suisse : le retour des méga-barrages
Article Abonné
22-12-2010
Mots clés
Electricité
Eau
Suisse
Revue De Web

Suisse : le retour des méga-barrages

Taille texte
À LIRE DANS LA MÊME RUBRIQUE

Une puissance doublée à 480 mégawatts (MW) pour la centrale de Veytaux. Un passage de 600 à 900 MW pour Nant-de-Drance +, 1000 MW en cours de construction à Muttsee-Limmern, tout comme pour le projet entre le Lago Bianco et le Lago di Poschiavo. Voire 2000 MW entre le Rhône et le barrage de la Grande-Dixence, soit plus qu’un réacteur nucléaire EPR : « les méga-barrages triomphent à nouveau » en Suisse, titre Le Temps.

Enfin, un certain type d’installation : des centrales de pompage-turbinage. Ce système, utilisé notamment en Espagne couplé aux éoliennes, permet de stocker l’électricité lorsque la demande est faible en pompant de l’eau dans un barrage en altitude pour la relarguer lors des pics de consommation. « La Suisse se positionne ainsi en poumon électrique de l’Europe », résume le professeur Hans-Björn Püttgen, directeur de l’Energy Center de l’EPFL.

Avec deux avantages : ces centrales, qui se mettent en route en 2 minutes, sont bien moins chères et moins polluantes que les turbines au fioul utilisées notamment en France. Mais, à défaut d’inonder des populations locales comme au Brésil, ils peuvent avoir des impacts importants sur l’environnement, comme le réhaussement du barrage de Grimsel qui « a été freiné par les écologistes », rappelle le quotidien.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • quand je lis cela
    « a été freiné par les écologistes », rappelle le quotidien. je hurle
    il va falloir définir ce qu’est être écologiste et qui décerne les brevet d’écolo !et se décider à faire des choix. on ne pourra avoir l’argent du beurre, le beurre et la ..

    il n’y a guère d’autre choix pour le renouvelable que l’ éolien (qui fait du bruit, qui n’est pas beau ..., hydraulique qui inonde .. et solaire qui est cher qui est ...
    je préfère un grand barrage à une centrale fioul, gaz et !!! une centrale nucléaire et je suis écolo

    18.08 à 08h30 - Répondre - Alerter
  • "Mais, à défaut d’inonder des populations locales comme au Brésil (...)"

    Les STEP n’ont strictement rien à voir avec les barrages hydroélectriques.
    Une STEP n’a pas besoin de fleuve pour fonctionner. Une STEP, c’est une "batterie à eau" (ou un "coeur à eau"), eau circulant en circuit fermé ou pseudo-fermé. Quand un fleuve sert de bassin inférieur à la STEP, cette dernière n’a aucun impact sur le régime du fleuve. Il est d’ailleurs possible d’utiliser l’océan comme bassin inférieur.

    18.01 à 13h59 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité