publicité
Accueil du site > Actu > Présidentielle > « Si l’Europe s’effondre, la France, son modèle social et ses entreprises aussi (...)
Article Abonné
30-11-2011
Mots clés
Politique
Economie
Europe
France

« Si l’Europe s’effondre, la France, son modèle social et ses entreprises aussi »

Taille texte
« Si l'Europe s'effondre, la France, son modèle social et ses entreprises aussi »
(Crédit photo : DR)
 
Valérie Rosso-Debord est déléguée adjointe de l’UMP chargée du projet présidentiel.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N°31 - décembre 2011

Made in France : la solution à la crise ?

L’Europe n’est pas étrangère à la France. L’Europe c’est « nous ». Si l’Europe s’effondre, c’est la France, son modèle social et ses entreprises qui risquent de s’effondrer. Avoir une ambition pour la France, être patriote aujourd’hui, c’est donc aussi avoir une ambition pour l’Europe. Voilà pourquoi depuis 2007, le président de la République et la majorité présidentielle sont pleinement engagés au service d’une Europe qui agit et protège.

A l’heure où des crises sans précédent révèlent qu’un nouveau monde est en train de naître, la France aurait tout à perdre à se replier sur elle-même. Elle doit se tourner vers l’avenir et être un acteur central de l’indispensable sursaut européen dont dépend son destin. Elle doit agir pour changer le monde et non pas le subir. C’est dans ce sens que va l’accord européen crucial obtenu le 27 octobre par le président de la République et la chancelière allemande.

Le rôle de la France, avec ses partenaires européens à commencer par l’Allemagne, est de mettre l’Europe en action. Parce que nos destins sont liés, parce que nous partageons des valeurs et des intérêts, parce que la crise est mondiale et qu’il serait dangereux, irresponsable et naïf de penser que la réponse pourrait être exclusivement nationale.

Il ne faut pas oublier qu’à l’origine de la construction européenne, il y avait une ambition visionnaire. Il y avait le pari de la paix. Il y avait l’Europe qui faisait des « grands pas » ! Jean Monnet et Robert Schuman, puis le Général de Gaulle et Konrad Adenauer avaient des projets pour l’Europe : le charbon et l’acier, l’atome ou encore la politique agricole commune. L’Europe se positionnait pour être prospère au service de la paix et de la sécurité des citoyens. Elle défendait ses intérêts et ses valeurs.

C’est cette Europe-là que nous voulons : l’Europe au service de laquelle Nicolas Sarkozy et la majorité présidentielle se battent depuis 2007. L’Europe qui agit. L’Europe des ambitions et des projets. L’Europe qui, sous l’impulsion du président de la République, porte sa voix sur la scène internationale en proposant le G20 qui réunit les chefs d’Etat et de gouvernement. L’Europe qui propose au monde la taxation des transactions financières et qui réclame une régulation mondiale des prix des matières premières. Enfin, l’Europe qui s’implique au service de la sécurité internationale et de la paix hors de ses frontières à commencer par son proche voisinage.

Si la mise en place d’un vaste marché intérieur et de l’euro ont permis à l’Europe de devenir la première puissance économique mondiale, il faut admettre qu’une politique économique commune a fait défaut alors même qu’elle est indispensable pour que l’Europe conserve demain sa place de leader mondial. L’action du moteur franco-allemand en faveur de la mise en place d’une véritable gouvernance économique européenne, la création d’un fonds européen de stabilité financière et les objectifs de convergences entre nos deux pays constituent des avancées importantes.

Il faut poursuivre cette action et regarder le monde avec lucidité. Ne soyons pas naïfs et ne laissons pas notre économie être la victime d’une concurrence qui lui serait déloyale. Ne soyons pas non plus aveugles, il faut continuer à prendre les mesures qui rendront nos entreprises plus compétitives et l’emploi plus solide.

Enfin, il faut imaginer un pas supplémentaire vers la définition d’une stratégie de croissance ambitieuse, concrète et portée sur de grands projets industriels et de recherche dont dépendent l’avenir des citoyens européens et leurs emplois. Des infrastructures numériques à l’énergie (nucléaire, éolienne, marine) en passant par la défense, l’aéronautique et le spatial, les secteurs d’avenir sont connus.

Qu’il s’agisse de l’Union européenne à 27, des pays de la zone euro ou d’une avant-garde d’Etats pionniers, la France et l’Allemagne doivent prendre l’initiative de définitivement renouer avec une Europe du courage, une Europe audacieuse et protectrice.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Déléguée adjointe de l’UMP chargée du projet présidentiel

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je pense que si cette mesure sociale va changer la situation sera certainement meilleure. Et il est également important pour le peuple de rappeler qui sont les banques qui sont des opérations opaques.
    Oferte Aer

    18.01 à 15h53 - Répondre - Alerter
  • L’europe ne peut pas s’éffondré si l’on en change la politique , le montant des dettes sont énormes et comment SARKOZY a gouverné pour avoir augmenté de près de 600 milliards d’euros. Ce n’est pas les mesures sociales qui ont considérablement diminués ainsi que les salaires qui en sont responsables. CE SONT LES DEPENSES INCONSIDEREES DE L’ETAT et LES FAVEURS ACCORDEES AUX PLUS RICHES ; Il faut changer les politiques libérales de la droite et des partis socialistes qui ne sont pas de gauche pour s’aligner sur l’austérité. Ils sont responsable de la pauvreté aggravée du chômage et de la récession. C’est de la relance qu’il faut faire par un stimulation de la consommation et l’aide à l’investissement dans les PME. Sans oublier d’agir sur les banques qui font des opérations opaques. Bien des choses seraient à dire encore

    7.12 à 08h10 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité