publicité
Accueil du site > Actu > Politique > Sarkozy tacle l’écologie et défend les chasseurs
17-01-2012
Mots clés
Environnement
France

Sarkozy tacle l’écologie et défend les chasseurs

Taille texte
Sarkozy tacle l'écologie et défend les chasseurs
(Crédit photo : DR)
 
Lors de ses vœux en Ariège, le chef de l'Etat s'en est à nouveau pris aux questions environnementales pour séduire l'électorat rural.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Il est venu en Ariège pour présenter ses vœux à la France rurale. Il en a profité pour défendre « notre agriculture », « la première d’Europe » rappelant que « si l’agriculture disparaissait il ne resterait plus rien. » . Et pour ce faire, Nicolas Sarkozy n’a eu de cesse de s’en prendre à l’écologie.

Deux ans après avoir lâché son fameux « l’environnement ça commence à bien faire », le président de la République a commencé par tacler les défenseurs de l’environnement. « Il y a tout un courant politique étrange qui considère que le gêneur sur la terre, c’est l’homme. Faut quand même qu’on puisse se nourrir, qu’on aille travailler », a-t-il jeté en direction d’Europe Ecologie - Les Verts, s’interrogeant : « s’il ne reste plus que des jardins publics, où est-ce qu’on va travailler ? »

Le petit bonheur de la chasse

L’instigateur du Grenelle de l’environnement s’est ensuite lancé dans une diatribe contre la législation environnementale française : « J’ai conscience que l’aspect tatillon de certains règlements administratifs vous insupporte. Je prends l’exemple des règles environnementales, la question de l’eau, la protection de l’eau ». « Naturellement, il faut protéger l’environnement mais tout est dans la mesure », a-t-il martelé s’engageant à prendre « une série de mesures pour relâcher la pression ». Il a assuré que l’administration « en fait plus que ce que le législateur a prévu » et que « n’importe quelle association qui veut empêcher quelqu’un de faire quelque chose peut le faire ». Sa conclusion : « la préservation de l’environnement ce n’est pas empêcher quiconque de faire quoi que ce soit ».

Il a enfin rappelé son soutien aux chasseurs français qui « ne sont pas les ennemis de l’environnement », s’opposant notamment à la récente décision du Conseil d’Etat d’avancer la date de fermeture de la chasse aux oies, ce « qui empêche de profiter de ce qu’on appelle un petit bonheur ». Le tout en se félicitant tout de même des « magnifiques » circuits courts d’Ariège, du retour de produits de qualité dans les cantines ou encore de l’amour des Ariègeois pour leur région.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

21 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • S’il y a des lois, dans quelque domaine que ce soit, c’est bien qu’on a l’intention d’empêcher quiconque de faire n’importe quoi !

    Sarkozy imagine des tas de lois qui devraient contraindre les autres, mais jamais lui-même.

    23.01 à 18h40 - Répondre - Alerter
    • En tout cas, s’il y a une oie qui voyage gratuitement et qui nous coûte très cher par ses déplacements (essentiellement en vue de la présidentielle en ce moment, et prélevés sur nos deniers, alors que le record du déficit de la France est atteint...) c’est bien l’oie Sarko !... A quand le tir à vue ? Mais cette oie est tellement bête que plus elle en fait, plus elle se fait haïr des français, et plus elle attire les balles de leurs fusils... Y’a pas plus bête que l’oie Sarko !
      Martine 44

      25.01 à 09h39 - Répondre - Alerter
  • Oie Plumée : au bonheur des armes

    Il a enfin rappelé son soutien aux chasseurs français qui « ne sont pas les ennemis de l’environnement », s’opposant notamment à la récente décision du Conseil d’Etat d’avancer la date de fermeture de la chasse aux oies, ce « qui empêche de profiter de ce qu’on appelle un petit bonheur ».
    Le bonheur des oies ne fait pas le bonheur des autres !

    19.01 à 11h49 - Répondre - Alerter
  • je reprends la citation de Christophe Aubel, Directeur de la Ligue Roc, par sa vice-présidente Nelly Boutinot :
    " Protéger l’environnement ce n’est effectivement pas empêcher quiconque de faire quoi que ce soit, puisqu’il s’agit de permettre à chacun de s’épanouir en préparant l’avenir ! Par ailleurs si le jugement du chef de l’Etat est juste et que les chasseurs ne sont pas les adversaires de l’environnement, parfait ! La polémique sur les date de chasse des oies est donc close : le Conseil d’Etat a juste demandé de respecter les données de la science pour la protection des oies et donc les chasseurs ne peuvent qu’en être d’accord ! ".

    Consternante sentence mise en gras : nature et espèces inféodées au "développement durable", donc destructibles à l’envi, à la condition monstrueusement restrictive que "chacun [puisse] s’épanouir en préparant l’avenir" !

    Ce discours si cher à nos agriculteurs-empoisonneurs, à nos pétroliers-schisteurs, à nos conservateurs-aménageurs, à nos naturophobes-gestionnaires, aux éleveurs qui font de "l’ursicaire", à nos ortolanphiles-délinquants impunis, à nos ressources-saccageurs, bref à tous ceux qui n’ont qu’un mot à la bouche : croissance !

    Retour à la scène de la cuisine... et à tous les étages !
    On n’est pas sorti de la panade...

    19.01 à 11h44 - Répondre - Alerter
  • Ce qui est certain, c’est que pour continuer à bavasser dans le blingbling qu’envient certain(e)s sur ce forum, il ne faut pas être écolo. Qu’est-ce donc cette crise qui permet d’étouffer les actions et les associations pour le social et le solidaire.. ? Lorsqu’on compare les sièges de l’UMP, du PS, du FN (les partis qui sont "étonnamment" les + couverts médiatiquement), à ceux de l’EELV et de celui du FG...on peut comprendre les enjeux que comportent les campagnes présidentielles. Moins il y a de corruption, moins il y aura de dessous de table. Pourquoi croyez vous que les politiques ne soient plus les vrais gouvernants des nations ? Pas besoin de lire Attali ( pas les sous, ni le temps de m’y consacrer), je préfère 1 Socrate qui étudie ses sujets, et ses commanditaires, en s’y mêlant. Sur ce aucune plèbe ne réussira à "me suicider", car non contente d’être écolo, je n’ai rien à cacher !

    18.01 à 18h48 - Répondre - Alerter
  • Il n’y a pas que l’écologie qui a été taclée, deux manifestants de Pamiers ont été bléssés par des tirs de flashball le jour de la venue de N.S.

    18.01 à 18h11 - Répondre - Alerter
  • Mais jusqu’où ira ce président de la connerie pour "grappiller" quelques voix de chasseurs et de gens qui se foutent de la branche de l’arbre sur laquelle ils vivent et qui la coupent...

    18.01 à 17h50 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    S’il est là c’est qu’un certain nombre l’y ont mis ! Pauvre France...

    18.01 à 17h06 - Répondre - Alerter
  • Il est opportuniste, simplement.

    Le ridicule ne l’a jamais arrêté.

    18.01 à 16h39 - Répondre - Alerter
  • un seul commentaire à la hauteur des propos minables de ce président : Cass’ toi pauv’ con !

    18.01 à 15h00 - Répondre - Alerter
  • Il ne sait rien sur rien, mais qu’est ce qu’il cause ! C’est facile remarquez : "alors aujourd’hui je vais voir des chasseurs, je vais leur dire plein d’horreurs sur les écolo parce que c’est bien connu, un chasseur ça aime pas les écolo, ces cons de la ville qui veulent tout diriger à la campagne ! Et tant pis si ça nécessite de dire des trucs idiots sur les oies et sur la qualité de l’eau ! Qu’est ce qu’on s’en fout de la qualité de l’eau hein ? Et pis les oies c’est bon, alors pourquoi pas les chasser tout le temps d’ailleurs. Rhooo y’aura toujours des oies non ? C’est pas en voie de disparition. Ces écolos, ils sont chiants alors !". Et voilà on peut avoir un discours populiste minable, suant de connerie et changer en fonction du public qu’on rencontre. C’est facile et ça montre bien à quel point les français (je ne m’associe pas à ça) ont élu un pauv’ c... pour nous gouverner. Dangereux en plus de ça, malhonnête, sans scrupules. Aaaah je vomis cet homme !

    18.01 à 13h54 - Répondre - Alerter
  • La nausée surplante l’envie de répondre à cette provocation

    18.01 à 13h05 - Répondre - Alerter
  • Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur l’environnement et en particulier sur la décision du Conseil d’Etat relative à la date de fermeture de la chasse aux oies.
    Pour Christophe Aubel, Directeur de la Ligue Roc :

    " Protéger l’environnement ce n’est effectivement pas empêcher quiconque de faire quoi que ce soit, puisqu’il s’agit de permettre à chacun de s’épanouir en préparant l’avenir ! Par ailleurs si le jugement du chef de l’Etat est juste et que les chasseurs ne sont pas les adversaires de l’environnement, parfait ! La polémique sur les date de chasse des oies est donc close : le Conseil d’Etat a juste demandé de respecter les données de la science pour la protection des oies et donc les chasseurs ne peuvent qu’en être d’accord ! ".

    18.01 à 12h03 - Répondre - Alerter
    • Crabu : Ah, tiens !

      Mme Boutinot, vice-présidente en exercice de la ligue ROC, née sur les décombres d’un ROC (Rassemblement des Opposants à la Chasse) auparavant sans concession aucune sous la direction de Théodore Monod et désormais pâle fantoche grenellisé acquis à la chasse ! Rien de bien donc étonnant à ce que vous fassiez dans l’auto-satisfaction et dans la défense des droits du président-tout sauf candidat... Tout de lamentable, en revanche...
      J’ai été membre du ROC et nombre autour de moi. Je ne le suis plus de VOTRE ligue ROC tout acquise désormais à la collusion gestionniste avec les chasseurs et leurs éleveurs de donneurs d’ordre et confortablement établie dans les velours des "hautes" sphères.
      Pour information sur ce que vous avez fait du ROC, il peut être utile de se référer à la lettre ouverte aux adhérents du ROC qu’ont signé cinq administrateurs historiques de l’ère Monod et pré-Grenelle pour tenter d’expliquer aux adhérents leur démission de la ligue ROC après, pour certains, 35 ans de bons et loyaux services à la cause de l’opposition à la chasse. Cette lettre ouverte ne figurant à ma connaissance pas sur le site de la ligue ROC malgré la demande qu’en avaient faite les cinq démissionnaires, la voici sur un site tiers : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article12350, commentée par Fabrice Nicolino.
      By the way, au même titre que FNE devrait désormais se rebaptiser Fumeux Naturalistes Enfumés, songez à préciser une nouvelle teneur de l’acronyme ROC ! Pour ma part, je vous suggère Raout Ortolans Caviar, cela siéra à ravir à ce que vous avez fait du ROC, à savoir une officine para-étatique et politiquement correcte, ce que confirment les aberrants propos de votre directeur que vous rapportez ici. Au moins votre commentaire dans sa consternante soumission à un appareil à l’évidence toujours sous la coupe du grosso modo million de nuisibles que sont les chasseurs a-t-il le mérite d’éclairer tout un chacun sur le rouage institutionnel renonciateur et décérébré que vous êtes devenus... Y avez-vous au moins gagné de nouveau membres, chasseurs, cela va de soit ?

      19.01 à 11h31 - Répondre - Alerter
      • N’est-il pas possible de créer une nouvelle ligue contre la chasse, honnête celle-là ?
        Martine44

        25.01 à 09h28 - Répondre - Alerter
  • Développer des arguments simplistes, n’est pas le meilleur moyen de résoudre tous les problèmes, surtout si l’on est en campagne sans en avoir l’air.

    Peut-être serait-il opportun, pour beaucoup de citoyens, sans se laisser manipuler, de lire le livre de Jacques Attali Candidats, répondez ! Précis à l’usage des électeurs chez Fayard dans lequel 153 questions sont posées à chaque candidat, permettant d’approcher ses objectifs, fussent-ils cachés par ses refus de répondre, ou en contradiction avec ses actions passées.

    Car, en effet, une campagne présidentielle comporte beaucoup plus d’enjeux qu’il n’y paraît, comme le montre ce livre ...

    18.01 à 11h45 - Répondre - Alerter
  • « la préservation de l’environnement ce n’est pas empêcher quiconque de faire quoi que ce soit »...faire quoi que ce soit, ce n’est pas faire nimporte quoi ! Apparemment, il représente assez bien la démocratie du "causes toujours et surtout nimporte comment".
    Sur ce, il y a des propos concernant la petitesse physique qui me heurte : mon ami Pierre Rabhi est 1 Grand, à mes yeux. J’estime que l’on peut être outré(e), sans pour cela tomber dans la vulgarité. S’il faut compter le nombre de jours où il faudrait ne pas ouvrir les cuisses, pour pondre des aberrations, il y aurait certainement moins de surpopulations de nazes. Le problème ne vient pas systématiquement de la personne même, mais principalement de l’éducation qu’elle a subie...

    18.01 à 11h23 - Répondre - Alerter
  • Ca fait moins de mal a l’ecologie que les propos de Cohn Bendit disant qu’il faut faire hara kiri pour preserver Hollande.

    17.01 à 23h57 - Répondre - Alerter
  • Quel nul ce Sarko. Il drague les chasseurs avinés

    17.01 à 21h26 - Répondre - Alerter
  • sarkozy ne tacle rien, il est trop petit. Il démontre juste une fois de plus que sa mère aurait mieux fait de ne pas écarter les jambes ce jour là !

    17.01 à 18h54 - Répondre - Alerter
  • Les cons ça ose tout ! C’est même à ça qu’on les reconnaît.

    17.01 à 18h43 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité