publicité
Accueil du site > Actu > Culture > Sans Gabriel García Márquez, dans un monde en quête d’un cap
18-04-2014
Mots clés
Culture
Littérature
Amériques
Monde
Edito

Sans Gabriel García Márquez, dans un monde en quête d’un cap

Taille texte
Sans Gabriel García Márquez, dans un monde en quête d'un cap
(Crédit photo : DR)
 
L'auteur colombien, prix Nobel de littérature est décédé jeudi à son domicile mexicain à l'âge de 87 ans.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Il y a des actus que l’on ne souhaiterait jamais lire. L’information de la mort d’un génie, reléguée en sixième position dans le défilé improbable d’un pauvre journal télévisé n’aide pas à ravaler sa douleur. Gabito, son surnom dans sa ville natale d’Aracataca, ne s’en serait sans doute pas ému. Journaliste à ses débuts, il connaissait parfaitement les règles de notre métier qui consacrent l’éphémère à l’heure de hiérarchiser l’information.

Le grand Colombien s’en est allé. Avec lui, un siècle. Un sourire. Une émotion incomparable quand il nouait entre elles les histoires de ses personnages. Il ne posera plus son regard sur notre monde. Il ne défendra plus Allende isolé dans sa Moneda, Fidel face à l’ogre nord-américain, le Tiers-Monde aux veines ouvertes. Il ne tentera plus – les mains liées – d’accommoder les Farc et Bogota.

« Gabo » nous laisse seuls dans un monde qui cherche un cap. Et peu importe finalement si ce monde dans ses yeux portait la couleur rouge ou bien la verte. Gabriel García Márquez n’était qu’un romancier. Pas un intellectuel à qui on souhaitait tout faire dire ou porter.

Ses compagnons de feuilles blanches – Vargas Llosa le Péruvien, Borges et Cortázar les Argentins, Fuentes le Mexicain – propulsés après Cent ans de solitude lui doivent reconnaissance éternelle. Nous ses lecteurs, nos inconditionnels remerciements. Ce soir et pour toujours, je suis citoyen de Macondo (1). Sans frontières ni calendrier.

(1) Ville fictive de Colombie où García Márquez a situé l’action de plusieurs de ses romans, dont Cent ans de solitude.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Président de l’association des Amis de Terra eco Ancien directeur de la rédaction de Terra eco

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité