publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Que feriez-vous des milliards de Total ?

Que feriez-vous des milliards de Total ?

Taille texte
Que feriez-vous des milliards de Total ?
(Photo : plate-forme de forage pétrolier au Congo. Crédit : Total)
 
Imaginez un instant que vous êtes dans la peau du patron de la première entreprise française... Qu'allez-vous faire des bénéfices colossaux que vous avez engrangés l'an dernier ?
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

« Je suis détendu, parce qu’il n’y a pas de problème à l’horizon », confiait il y a un an à Terra eco Christophe de Margerie, patron de Total. On comprend mieux pourquoi au regard des quelques 10 milliards d’euros de bénéfices que le groupe a réalisés en 2010. Des profits plus importants que prévus qui s’expliquent notamment par la hausse du prix du pétrole au dernier trimestre, dopé par la reprise économique mondiale.

« On a de bons résultats parce qu’on a bien travaillé. On peut en être fier », a estimé Christophe de Margerie vendredi dernier devant un parterre de journalistes, avant d’ajouter qu’il n’avait pas à s’excuser pour ces bénéfices énormes qui suscitent chaque année la polémique.

Question (à plusieurs milliards d’euros) : que va faire Total de cet argent ? D’abord en reverser une bonne partie à ses actionnaires. Certes. Mais un coup d’œil au document « Résultats 2010 et perspectives » joint par le groupe pétrolier à l’occasion de sa conférence de presse, éclaire aussi sur les investissements à venir.

Priorité aux énergies renouvelables ? Pas vraiment. Total compte bien poursuivre ses projets engagés en la matière, comme Shams, la plus grande centrale solaire concentrée au monde en partenariat avec l’Emirat Abou Dabi, ou Amyris au Brésil, pour produire des agrocraburants à partir de canne à sucre... Mais « Les énergies renouvelables sont nettement plus chères que les fossiles » rappelait Jean François Minster, directeur scientifique du pétrolier à Terra eco et il est « difficile (pour Total) d’aller plus vite » dans leur développement.

C’est donc sans surprise dans les énergies fossiles que la multinationale française compte (surtout) investir à l’horizon 2011/2012. Il n’est pour l’instant pas question des gaz des schiste en France qui attendront encore quelques années assure Total. En revanche, l’entreprise renforce son partenariat avec Suncor au Canada pour exploiter les nouveaux gisements de pétrole que constituent les sables bitumineux de l’Alberta. Et Côté pétrole conventionnel, la compagnie envisage de nombreux forages en Afrique de l’Ouest où elle annonce qu’elle sera le « 1er opérateur offshore profond » dès 2012.

En janvier dernier, le groupe s’est aussi lancé dans un vaste projet (16 milliards de dollars) d’exploitation du gaz de charbon dans l’Etat du Queensland, en Australie, aux côté de Petronas et Kogas. L’industriel promet en outre de « développer une chimie innovante axée autour du développement durable », une « chimie verte » qui privilégie les matières renouvelables pour la fabrication de polymère (résines, plastiques, polystyrènes, caoutchoucs...) afin de limiter l’usage du naphta (liquide issu de la distillation du pétrole) et son impact sur l’environnement.

Et vous, que pensez-vous des investissements envisagés par Total ? Si vous étiez à la place de Christophe de Margerie, que feriez-vous de ces 10 milliards d’euros de bénéfices ? Dites-le nous en laissant un message dans le forum (au bas de cet article) !

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
7 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • La même chose que Exon Mobil, ou Shell, qui eux ont des bénéfices 4 à 6 fois supèrieurs, mais dans leurs pays on ne se pose pas ces questions, en France on a pas de pétrole mais on sait débiner ses entreprises !

    15.02 à 19h47 - Répondre - Alerter
  • Peut être bien qu’ils feraient une action logique en récompensant d’autres personnes que les actionnaires..par exemple..au hasard..les employés ?

    Ah non, comme dans toute entreprise ou presque on ne récompense que bassement les employés !

    15.02 à 15h58 - Répondre - Alerter
  • Si je dois me placer comme dirigeant alors je regarderais toujours la continuité de mon entreprise et préparer sérieusement l’après pétrole.

    En poussant la recherche sur la production énergétique via les algues qui a mon sens, semble aitre une dès très bonne solution d’avenir.

    Par ailleurs, je bloquerais quelques milliard pour nettoyer toute la M.... que j’ai fait dans tous les pays. Pardon excuse moi je me lâche. Je provisionnerais pour les destructions des infrastructures pétrolières et pour la réhabilitation de l’environnement proche tel qui l’étaient à l’origine.

    A mais là qu’est que je viens de d’écrire ?

    Cela n’est pas déjà fait ! Les gouvernements qui donnent les autorisations d’extractions n’ont’ils pas déjà mis une clause dans leurs contrats ? Mmmm.

    Et si s’était le gouvernement Français qui obligerait Total a mettre dès maintenant ce provisionnement financier pour préparer l’Avenir. Sauf que là c’est de la politique fiction surtout avec ce gouvernement.

    Hervé

    15.02 à 10h32 - Répondre - Alerter
  • Apprendre à ses actionnaires via un super plan de communication comme ils en ont le secret que le but du jeu, notamment pour ceux qui ont des enfants, voire des petits-enfants, n’est pas de gagner un max de fric mais de garder un avenir à l’humanité. Parce que pour le moment, ils ont l’air de penser que le gaz, le pétrole et les gros billets peuvent remplacer l’air, l’eau et la nourriture. Peut-être qu’un stage de remise à niveau sur les ressources vitales seraient bénéfiques à leurs neurones et surtout à leur descendance, à défaut de l’être pour leur portefeuille !

    Sinon, un grand oui pour l’Alberta mais c’est valable partout dans le monde car l’exploitation d’hydrocarbures, sur terre ou en mer, amène pollutions et destruction des écosystèmes.
    En filer aussi un peu à Madagascar où Total exploite des sables bitumineux non sans conséquences écologiques et économiques.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/jade...
    http://www.guardian.co.uk/business/...

    Se préoccuper vraiment de l’environnement avec des vraies actions liées à son industrie plutôt que des actions de communications destinées à endormir les citoyens du monde !
    En bref, le moins pire, à défaut de renoncer à gagner autant d’argent, serait d’investir uniquement dans les énergies renouvelables et laisser tomber le gaz et le pétrole notamment issus des techniques non conventionnelles, qui sont actuellement une gangrène pour la planète.

    Ca fait du bien de rêver un peu, non ?!

    15.02 à 10h31 - Répondre - Alerter
  • Je demanderais à mes prospectivistes quelle est la date à laquelle :
    - les dollars arrêteraient de sortir du sol
    - il deviendrait socialement inacceptable de continuer à les extraire

    D’ici là, j’investirais prudemment dans les énergies alternatives en prenant quelques participations dans des entreprises soigneusement choisies.

    Le jour où le pétrole devient on grata, je rends mes puits aux pays sur le sol desquels ils sont dressés et je réinvestis tout dans les énergies nouvelles.

    15.02 à 08h12 - Répondre - Alerter
  • Il parait qu’il est plausible que les multinationales parviennent à restaurer les sols dévastés par l’extraction des sables bitumineux en Alberta, de faire revivre une forêt... à condition d’investir suffisamment en recherche pour trouver la flore appropriée. Total ferait bien d’y penser.

    Ben

    15.02 à 07h07 - Répondre - Alerter
  • 10% pour mes employés
    10% pour les Actionnaires
    10% pour la société au sens large
    70% pour investir dans le business model de l’économie d’énergie chez mes clients de façon à continuer d’exister lorsque j’aurai définitivement trait la vache des énergies fossiles

    Mais ce qui risque d’arriver sera plutôt
    50% aux actionnaires et
    50% pour pré-financer le futur plan social

    freDO

    14.02 à 23h45 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité