publicité
Accueil du site > Actu > L’économie expliquée à mon père > Quand les Danois divorcent de leurs banques
3-10-2012
Mots clés
Economie
Scandinavie

Quand les Danois divorcent de leurs banques

Taille texte
Quand les Danois divorcent de leurs banques
(Crédit photo : redspotted - flickr)
 
Ce 1er octobre, c'était la Journée du changement de banque au Danemark. Objectif ? Conduire les consommateurs à se tourner vers des établissements plus petits et coopératifs.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
« Etes-vous sûr de vouloir retirer de l’argent ici ? »

Telle était la question affichée sur les distributeurs de billets des grandes banques au Danemark pendant le mois de septembre, en guise de tour de chauffe pour la Journée du changement de banque qui a eu lieu le 1er octobre.

La campagne de la journée du changement de banque [en danois] est une initiative citoyenne qui veut faire réfléchir les Danois au lieu où ils mettent leur argent. Le but est d’amener les Danois à laisser tomber les grandes banques pour se tourner vers les établissements plus modestes, caisses d’épargne et banques coopératives locales.

« Rompez avec votre banque », crient-ils sur Facebook.

La hausse des frais sur les crédits et les découverts a probablement favorisé le lancement de l’initiative. De plus en plus de Danois se disent mécontents de leur banque.

La page Facebook [en danois] de la journée du changement de banque compte plus de 6 000 « j’aime », et les messages répètent les « bon divorce ! » d’avec les anciennes banques et les recommandations pour de nouvelles.

Klaus Nørregaard [en danois] écrit :

« Je viens de signer les papiers pour transférer les activités du ménage à Arbejdernes Landsbank [une banque d’actionnaires non cotée]. »

Hatice Ucar [en danois] demande :

« Quelle est votre banque ? Est-ce que vous la recommandez et pourquoi ? »

La journée ne fera cependant des heureux que parmi ceux dont la situation financière est saine. D’autres ont écrit sur le mur qu’ils ne sont pas autorisés à changer de banque, comme Ahu Perle Öztürk [en danois] qui commente :

« Hummm, c’est ma banque qui ne veut pas se séparer de moi ? »

La journée du changement de banque se veut une riposte au lâchage de leurs clients par les banques avant comme après la récession, explique la page Facebook et le site web de l’initiative [en danois].




- Cet article écrit par Maria Grabowski a été traduit par Suzanne Lehn et a été publié initialement sur Global Voices le 3 octobre 2012.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Global Voices est un réseau de plus de 500 blogueurs et/ou traducteurs vivant dans le monde entier. Ces bénévoles proposent chaque jour une veille sur les blogs et réseaux sociaux, sur les actualités et évènements qui font réagir les internautes dans leur pays ou leur zone géographique. Ils traduisent des extraits de blogs, des messages publiés sur les réseaux sociaux, suivent également Twitter, les flux de photos et de vidéos, pour publier des articles résumant les réactions de leur blogosphère. Ces articles sont ensuite traduits par les traducteurs bénévoles de et vers plus de 20 langues.

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
publicité