publicité
Accueil du site > Actu > Société > Patrimoine : Etes-vous riche ou pauvre ?
24-11-2011
Mots clés
Economie
France

Patrimoine : Etes-vous riche ou pauvre ?

Taille texte
Patrimoine : Etes-vous riche ou pauvre ?
(Crédit photo : DR)
 
Comment se répartit la richesse en France ? Qui sont les 1%, les 10% et les 50% les plus riches ? L'Insee donne les réponses dans une nouvelle enquête.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Combien de Français ont un portefeuille mieux fourni que le vôtre, et combien sont moins bien lotis ? Terra eco vous propose de répondre à ces questions, grâce aux derniers chiffres récoltés par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) sur le patrimoine des ménages français.

Pour commencer, voilà le graphique réalisé par l’Institut, qui montre l’inégale répartition de la richesse entre les différents ménages entre les 1% les mieux dotés (on l’appelle le premier centile), les 10% les mieux dotés (on l’appelle le premier décile) et la première moitié.

Place maintenant au petit test. Faites vous partie...

- Des 1% les mieux dotés (premier centile) ?

Pour entrer dans cette catégorie, il faut disposer de plus d’1,9 million d’euros d’avoirs bruts, tous biens confondus. Pour comparaison, c’est ce que gagnent en un an le cycliste Andy Schleck ou le chanteur Yannick Noah. Ces 27 000 ménages très privilégiés se partagent environ 17% du patrimoine de l’ensemble des Français. C’est à peine deux fois moins que ce que possèdent les 5% les plus riches (pourtant cinq fois plus nombreux).

- Des 10% les mieux dotés ?

C’est le cas si vos biens pèsent plus de 552 300 euros. Est-ce beaucoup ? En tout cas, les propriétaires (sans crédit) d’un quatre pièces dans le centre de Lyon ou d’un deux pièces bien placé à Paris appartiennent à cette catégorie. Collectivement, ces 10 % de ménages les mieux dotés -ils sont environ 270000 ménages- concentrent 48 % de la masse totale de patrimoine brut. Ils ont creusé l’écart avec le reste de la population depuis 2004 : le rapport entre les 10% les plus dotés et les 10% les moins bien lotis a augmenté de 30% sur cette période.

- Des 50% les mieux dotés ou des 50% les moins dotés ?

Les ménages qui font partie de la première moitié du classement disposent d’au moins 150 200 euros. Ensemble, il possèdent 93% du patrimoine national. Ce qui veut dire que l’autre moitié des ménages français ne se partagent que 7% du patrimoine national. Le montant moyen de patrimoine que détient cette moitié moins dotée est 35 fois moins élevée que le patrimoine moyen des 10% des ménages les mieux dotés. En 2004, ce ratio était de 32. Les inégalités ont donc beaucoup augmenté sur cette période.

- Des 10% les moins bien dotés ?

Un dixième des ménages français disposent de moins de 2 700 euros de patrimoine. A eux tous, ils ne rassemblent que 0,05% du patrimoine national. En moyenne, leur patrimoine est 205 fois moins élevé que celui des 10% les mieux lotis. Les inégalités de patrimoine sont donc beaucoup plus élevées que les inégalités de revenus. « À titre de comparaison, le revenu disponible des 10% de ménages les plus modestes est 4,2 fois moins élevé que celui des 10% les plus aisés en 2009 », rappelle l’Insee.


L’âge et l’activité jouent beaucoup

La profession et l’âge jouent beaucoup sur la répartition du patrimoine. « Le patrimoine net moyen passe de 32 700 euros pour les ménages dont la personne de référence a moins de 30 ans à 345 500 euros pour les ménages dont la personne de référence a entre 60 et 69 ans, pour retomber à 259 800 euros pour les ménages les plus âgés », indique l’Insee, qui précise également que « le patrimoine médian des cadres est ainsi 35 fois supérieur à celui des ouvriers non qualifiés ».

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Les biens hérités, toujours selon ma Conscience, sont les éléments qui composent le cosmos, la Terre, ainsi que mon organisme physique...Axolotl, vous me parlez de propriétaires qui ne peuvent plus payer le crédit de leurs biens immobiliers...cependant que j’évoque l’évacuation de populations entières, de destructions massives de flores et de faunes, pour cause de spéculations à combien de % ?! Le confort de base, si je dois le calculer, ça serait au niveau de l’humanité dont chacun(e) est capable. Et c’est ainsi que je vous classe dans la catégorie des humanoïdes, et non pas des humains. Aaaah, les mathématiques, la logique, la relativité...face à la mauvaise foi. Pour calculer, faudrait déjà s’accorder sur des valeurs communes...sinon quiproquos multipliés, pour + d’enfilades en coin, 1 spécialité politico-économique mondialisée ! Olé !

    25.11 à 15h37 - Répondre - Alerter
  • En réponse à Alain et Darna...

    On parle ici de patrimoine (avec sa notion de "biens hérités").

    Je pense que, dans une certaine mesure, ce patrimoine est un atout pour profiter de la vie dans notre monde actuel.
    Il me semble évident que ceux qui ont pu devenir propriétaire de leur logement (et ont fini de rembourser l’emprunt !!), ont acquis une certaine tranquilité d’esprit par rapport aux aléas de l’existence. Un bien immobilier ne s’emporte pas dans la tombe, mais il peut être légué, donnant ainsi la même "tranquilité" aux descendants.
    Apprendre ici qu’un propriétaire d’un 2 pièces ds Paris est dans les 10% les mieux dotés est intéressant, car je ne suis pas sûre que tous ceux-là aient l’impression d’être "riches" (et, effectivement, ils galèrent peut être au quotidien). Ils ne sont certainement pas tous d’affreux capitalistes assoiffés de biens et d’argent...
    Non, ce qui ressort et est inquiétant est que, justement, ce confort "de base" est devenu inaccessible au plus grand nombre, que l’écart se creuse.

    25.11 à 10h49 - Répondre - Alerter
  • Eh oui Alain, et à propos du terme de propriété...ce qui résume le choix entre l’Etre et l’Avoir. A mes yeux, la richesse se détermine en fonction d’1 vie emplie d’expériences et de compétences, qui permettent d’acquérir et d’entretenir cette Liberté chérie et si sacrée, à partager. Mais pour la plupart, c’est plutôt posséder assez de quoi assoir sa suprêmatie, au point de confondre la Liberté avec le pouvoir d’esclavagiste/voleur/meurtrier à préserver égoïstement...
    Alors que signifie donc "être riche ou pauvre" ?

    25.11 à 09h26 - Répondre - Alerter
  • Qu’est-ce qui est le plus important : posséder un patrimoine ou profiter de la vie ?
    Je n’ai encore vu personne emporter son patrimoine dans la tombe, mais j’ai rencontré quelques personnes heureuses d’avoir profité à plein de la vie...
    Qui a dit que l’Homme est devenu mauvais le jour où il a inventé la propriété ?

    24.11 à 19h18 - Répondre - Alerter
  • A ne pas manquer !
    http://www.ted.com/talks/richard_wi...
    (Sous-titres en français disponibles)

    24.11 à 19h18 - Répondre - Alerter
    • Pour ma part, dans mes valeurs de richesse il y a celle de l’esprit, soit l’éducation. Et il est une maxime qui est pleine de vérité plus l’on descend dans les couches de la société : "ventre affamé n’a point d’oreille", et c’est là aussi que trouvent leur fond de commerce nos chères élites politiciennes... Je ne sais pas combien des ces 50% les plus pauvres sont en ages de voter, mais ça laisse à réfléchir... Et ce ne sont pas ces élites qui nous donnerons l’exemple : Connaissez vous un ouvrier qui vous dira qu’il peut cumuler 3 contrats de travail à plein temps, et que ces employeurs ne se rendent pas comptes qu’ils sont deux à s’être fait avoir ?... S’il n’y avait que les richesses matériels qui étaient mal partagées, mais regardez donc du coté du pouvoir et de notre démocratie. quand un président est élu à 80% en Afrique, on parle de "république bannière", et nos politiciens font beaucoup de bruit pour barrer la route à l’extrême droite, mais ils n’en font pas autant pour reformer nos institutions et notre république. je vous conseille humblement un livre qui rappelle toute l’histoire de l’humanité, et qui montre qu’elle n’a pas beaucoup évoluée depuis que les hommes ont découvert les moyens de l’abondance : "une brève histoire de l’extinction en masse des espèces" à lire absolument.

      26.11 à 23h50 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité