publicité
Accueil du site > Actu > Société > Nos vies à crédit
20-08-2010
Mots clés
Développement Durable
Monde

Nos vies à crédit

Taille texte
Nos vies à crédit
(Crédit photo : DR)
 
Depuis le samedi 21 août, les Terriens vivent sur le dos de la planète pour le reste de l'année. En clair, notre consommation dépasse ce que la Terre est capable de fournir en termes de ressources naturelles en un an.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Un budget, voilà quelque chose que les humains ont bien décidément du mal à tenir. Que ce budget soit financier ou écologique. « Il aura fallu moins de neuf mois pour épuiser le budget écologique de l’année », décrit Mathis Wackernagel (découvrir son portrait ici), président de l’ONG Global Footprint Network, qui calcule chaque année « l’empreinte écologique » des Terriens.

L’an passé, ce n’est « que » le 25 septembre que nous avions atteint ce seuil de l’« Earth Overshoot Day » (le « jour du dépassement »). Que s’est-il donc passé pour que nous l’atteignions aussi vite cette année ? La consommation n’y est pour rien. L’ONG a en fait révisé ses données et s’est rendu compte que la productivité des forêts et des pâturages avait été jusqu’ici surestimée : on avait exagéré la capacité de la Terre à se régénérer et à absorber nos excès.

Voici quelques chiffres clés en images

pour comprendre comment notre « empreinte écologique » a explosé depuis les années 1980.

(1) National Footprint Accounts, 2009 edition, Global Footprint Network.

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef du magazine et des éditions papier de "Terra eco"

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • forestine : toujours plus....

    tant qu’on aura pas intégré que le "toujours plus" va à l’encontre de toute idée d’écologie , on aura beau trouver des solutions techniques pointues, on arrivera quand même rapidement en limite de réserves ....et franchement ce "plus" nous emmène t il vers plus de sérénité, de bonheur et même seulement de confort ? Il faut des efforts en tous sens : en termes de techniques et en termes de consommation quelle qu’elle soit !

    23.08 à 11h57 - Répondre - Alerter
  • Illustrations trop petites.

    Il faudrait qu’elles aient un lien vers une version plus grande.

    23.08 à 11h41 - Répondre - Alerter
  • Juste au moment de l’année où l’on commençait à travailler pour soi ( avant , c’était pour les impôts !)

    23.08 à 08h44 - Répondre - Alerter
  • Ajoutons simplement que Mathis Wackernagel (président de l’ONG Global Footprint Network) a déclaré « Le changement climatique, la perte de biodiversité, la déforestation, les pénuries d’eau et de nourriture sont autant de signes que nous ne pouvons plus continuer de consommer à crédit » et que pour inverser la tendance, il faut « arriver à ce que la population mondiale commence à décroître »...

    20.08 à 21h39 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité