publicité
Accueil du site > Actu > Culture > Main basse sur la terre
28-03-2013

Main basse sur la terre

Taille texte
 
De Stefano Liberti, Rue de l’échiquier, 224 pages, 15 euros.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 46 - avril 2013

Vélo : les Français en sont fous !

En 2008, la crise alimentaire déclenche une course aux terres arables : 45 millions d’hectares vendus à des intérêts étrangers, surtout en Afrique. Pour moins dépendre des importations, les émirats arabes sont les plus actifs dans cet « accaparement des terres ». S’il critique ce néocolonialisme et son modèle d’agriculture intensive, Stefano Liberti met d’abord en cause les Etats, dont les terres servent de monnaie d’échange. Et ses reportages en Suisse ou en Arabie saoudite offrent des points de vue nuancés. Dommage que le journaliste italien s’éloigne un peu de son sujet, la dernière partie traitant surtout des agrocarburants. —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité