publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Lipton n’est plus un « thé cruel » avec les bêtes
Article Abonné

Lipton n’est plus un « thé cruel » avec les bêtes

Taille texte
 Lipton n'est plus un « thé cruel » avec les bêtes
(Crédit photo : mothlike / Flickr)
 
L'association PETA a bombardé d’emails la marque pour qu'elle arrête de tester les bienfaits supposés de son thé sur les animaux.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

40 000 emails : tel est le nombre de courriels envoyés à la demande de PETA par les amis des bêtes à Unilever, la multinationale qui commercialise le thé Lipton, pour qu’elle cesse de prendre des animaux pour cobayes.

Unilever cherchait par exemple à prouver les vertus de son thé pour la santé en infectant des cochonnets avec la bactérie de l’E-coli avant de les abreuver de thé dans le but de tester l’action anti-diarrhée de ce breuvage censé présenter des propriétés antibactériennes. Leurs intestins étaient ensuite disséqués alors même que les cochonnets étaient encore vivants précise PETA qui assure que toutes sortes de « tortures » étaient infligées à d’autres animaux (lapins, rats, souris...) afin de prouver les vertus du thé Lipton.

Dans un communiqué, Unilever confirme qu’il ne testera plus son thé (ou ses boissons à base de thé) sur des bêtes mais ne va pas jusqu’à créditer PETA pour ce revirement soudain de position. La multinationale prétend que cette évolution ne fait que refléter la philosophie de Lipton qui commercialise un thé de « source éthique ». Elle précise aussi consacrer chaque année, depuis 2004, 3 millions d’euros pour développer des tests n’impliquant pas d’animaux.

PETA, de son côté, assure qu’Unilever a cédé sous la pression des défenseurs de la cause animale qui menaçaient de lancer une campagne internationale dénonçant le « Cruel Tea » de Lipton.

A lire aussi sur Terra eco :
- Lipton Yellow, le thé vert ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Correspondante de « Terra eco » en Californie, Anne Sengès est l’auteur de « Eco-Tech : moteurs de la croissance verte en Californie et en France », paru en novembre 2009 aux éditions Autrement.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité