publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Les nuisibles sur le banc des désignés
8-06-2015
Mots clés
France

Les nuisibles sur le banc des désignés

Taille texte
Les nuisibles sur le banc des désignés
 
SUR LE MÊME SUJET

Animaux à poils ou à plumes, tremblez ! Le ministère de l’Ecologie vient d’ouvrir la consultation électronique sur le projet d’arrêté fixant la liste des espèces nuisibles pour la période 2015-2018.

Pour nos 30 milliards d’amis, se faire désigner, c’est la promesse d’endurer d’affreuses souffrances… elles aussi encadrées. Ainsi l’arrêté prévoit d’ores et déjà comment les habitants pourront exterminer les indésirés. « Le renard (Vulpes vulpes) peut toute l’année, être : piégé en tout lieu, déterré avec ou sans chien », peut on ainsi lire sur le site du ministère. Quant au corbeau freux et à la corneille noire, ils « peuvent être détruits à tir entre la date de clôture générale de la chasse et le 31 mars au plus tard. »

A chaque période de trois ans, l’arrêté fixant la liste des espèces nuisibles a ses gagnants et ses perdants parmi une liste d’habitués : belette, fouine, martre, putois, renard, corbeau freux, corneille noire, pie bavarde, geai des chênes et étourneau sansonnet.

Côté égalité, les petites bêtes pourront repasser puisque l’arrêté se décline département par département. Le bienvenu ici peut être considéré comme un malotru ailleurs. Pour cette nouvelle édition, sauvé in extremis pour bon comportement : le renard en Savoie. D’autres font leur entrée dans la liste fatale, comme la pie dans l’Aube, le Calvados, la Dordogne, le Rhône et la Seine-et-Marne, la fouine en Dordogne ou le martre dans le Calvados.

Pour sauver votre préféré, vous avez jusqu’au 21 juin pour vous exprimer.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
21 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • L’espèce la plus nuisible est certainement l’humain de nos jours. Alors laissez les mignons renards tranquille messieurs les chasseurs.

    11.09 à 22h52 - Répondre - Alerter
  • Toujours les mêmes méthodes du passé qui privilégient certains au détriment du respect de la biodiversité ...et que dire de leur cruauté !.. Aucun respect pour la sensibilité animale de plus en plus reconnue aujourd’hui !

    14.06 à 15h58 - Répondre - Alerter
  • Monsieur le chasseur nous dit qu’il est là pour réguler les populations d’animaux qui prolifèrent.
    Le lapin prolifère.
    Monsieur le chasseur tue le lapin.
    Renard fait de même, Renard aide Monsieur le chasseur a réguler le lapin.
    Monsieur le chasseur tue Renard qui ose réguler le lapin à sa place.

    11.06 à 08h23 - Répondre - Alerter
  • Les méthodes de chasse, piégeage et destruction d’animaux dits nuisibles
    provoquent beaucoup de souffrance chez les êtres vivants reconnus
    officiellement comme doués de sensibilité.
    Les chercheurs, enseignants-chercheurs ou pharmaciens sont tenus de faire
    une demande d’autorisation de projet à leur ministère de tutelle, en
    application des directives européennes transposées dans le droit
    français depuis février 2013, pour toute expérimentation, même peu
    invasive, sur des animaux.
    Qu’en est-il des personnes "autorisées" à piéger, déterrer avec ou sans
    chien, ou le plus souvent blesser des animaux avec des tirs à plomb ?
    Ne parlons pas de la tauromachie ou des combats de coqs élevés au rang de
    "spectacle".
    Il faut instaurer une réflexion commune entre ministères au sujet de la
    défense de l’animal, sans restriction.
    De plus, pour ce qui concerne le Ministère de l’écologie, il est à mon
    avis intolérable de laisser justifier ces destructions d’animaux par la
    "défense de la biodiversité" comme le font certains chasseurs.

    11.06 à 08h17 - Répondre - Alerter
  • Je reste toujours interloquée de ce droit que l’homme s’octroie de décider de qui doit vivre ou non.
    La vie dans tous ses états est le droit de tous et si nous devons désigner des nuisibles il me semble que l’homme est le premier. Destructeur de son environnement, pollueur, irrespectueux de la nature (faune et flore), et de lui-même, il décide, légifère, non pas pour le bien de tous (toutes espèces confondues) mais pour le bien d’un tout petit nombre d’individus.
    Sans la présence humaine, les espèces s’équilibrent naturellement ; aujourd’hui, nous sommes, nous, humains, environ 7 milliards d’individus...cela devrait nous laisser perplexes.
    La vie est la vie. Si celle des mammifères humains est à respecter, celle des autres espèces l’est également. C’est la vie qui est respectable. Sous toutes ses formes.

    10.06 à 13h52 - Répondre - Alerter
  • Les agriculteurs et éleveurs qui voient le fruit de leur labeur saccagé voient les choses tout à fait différemment.

    9.06 à 10h12 - Répondre - Alerter
  • les plus nuisibles ce sont ceux qui décident que les animaux , agents d’équilibre de mère nature , deviennent dérangeants !!! Mais a-t-on déjà vu un renard prendre un jet privé aux frais des contribuables pour se payer quelques moments de loisirs ????

    Non, bien sûr , quand aux corbeaux ,corneilles , et autres ailés , ils n’ont pas besoin de nous pour voler et sans polluer !! Alors , j’aimerais connaître qui est derrière cette consultation, car à part des sociétés de chasseurs (viandards , juste bons à tuer pour tuer ), franchement je ne vois pas ! Ce qui m’inquiète c’est que l’état édicte des décrets valables trois ans , sans autre recherche , près des scientifiques qui peuvent eux , expliquer en quoi un corbeau est plus un nettoyeur qu’un nuisible !! ON marche vraiment sur la tête !! 21ème siècle = siècle de la connerie !!

    9.06 à 06h51 - Répondre - Alerter
  • Quand l’homme tente de remplacer dame nature pour réparer ses erreurs...

    8.06 à 21h00 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité