publicité
Accueil du site > Actu > Ils changent le monde > Les gants ou la vie
Article Abonné
30-03-2009

Les gants ou la vie

Taille texte
 
Cet objet est l’un des plus jetés au monde. L'entreprise Glovea a créé la première machine qui les retraite.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

n°2 - avril 2009

Sommes-nous prêts à consommer mieux ?

Ne lui parlez pas recyclage mais réutilisation ! A 60 ans, Gérard Poincelot, fondateur de Glovea et ex-directeur de laboratoire pharmaceutique, vient de mettre au point la première machine de retraitement de gants en plastique. A la base, un constat simple : « Dans le monde, ce sont 138 milliards de gants, pratiquement neufs, qui sont jetés par an. » Chez Glovea, on propose donc de fournir des gants en nitrile, un plastique très résistant.

Après usage, l’entreprise les récupère, les nettoie, les désinfecte, les vérifie, puis les remet avec un code de traçabilité. « Le client n’a plus à se préoccuper de la logistique ni de la destruction en fin de vie. Ce service peut lui faire économiser entre 20 % à 40 % sur ce poste et il peut diviser ses émissions de gaz à effet de serre par dix. » Car les produits de Glovea supportent jusqu’à 15 cycles de « lavage ». La première machine sera mise en route en juin à Nantes, pour un industriel de l’agroalimentaire.

Photo Fotolia.com

Sources de cet article

- La société Glovea

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité